Live-report : Shaka Ponk

Shaka Ponk

Hello, ce matin je vous propose un article écrit par une jeune fille qui a une sacré plume, je vous présente Audrey, fan de Shaka Ponk, je lui ai proposé de me faire un live-report du concert auquel elle a assisté :

Ce jeudi 06 novembre 2014, j’ai eu la chance d’assister au concert de Shaka Ponk au Zénith de Caen. Et..inutile de dire qu’en tant que Monkey (« Monkey » étant le surnom des fans de Shaka Ponk. A la fin de chacun de leurs concerts, il y a un écran géant avec écrit « We are Shaka Ponk, you are Little Monkeyz ».), j’avais vraiment hâte de voir ce concert.

Shaka Ponk ayant quand même une assez grande notoriété, je jugeais préférable d’être déjà devant la salle à 17h30. D’autant plus que j’étais dans la fosse et que donc si je voulais voir convenablement, il fallait que j’arrive assez tôt.
Et j’ai donc attendu de 17h30 à 18h30 dans un froid glacial. J’en ai donc profité pour observer discrètement le public. Je n’étais pas à mon premier concert mais j’avais rarement vu un public comme celui de Shaka Ponk. Ils sont souvent catalogués à tort comme « groupe de rock pour jeune » mais c’est totalement faux. Il y avait beaucoup de jeunes, c’est vrai. Mais aussi beaucoup d’adultes, de seniors et même d’enfants. Tout les âges, tout les styles étaient mélangés et c’est vraiment rare de voir une telle mixité.

18h30 : Le vigile ouvre les portes pour nous laisser entrer dans le bâtiment. Mais avant cela, on a droit à une fouille très rapide. Juste, si vous avez des bouteilles d’eau, on vous demandera de retirer le bouchon. Si vous avez un sac, on le fouillera rapidement. Et si vous n’avez rien comme moi et bien on vous tâtera rapidement le long du corps.
Une fois cette rapide fouille passée, je me mets à marcher vite et tel un mouton, je suis la meute. Oui, je ne me souviens jamais quelle est la porte de la salle. Alors j’ai suivi un petit groupe de gens. Manque de chance, je les ai suivies et j’ai atterri dans les toilettes. Je fais donc demi-tour et là…Ô joie, je me retrouve non seulement dans la bonne salle mais surtout je me trouve une très bonne place au deuxième rang à gauche de l’avancée de la scène. A cet endroit, il était impossible que je vois mal. J’étais très heureuse. En revanche, la batterie était juste en face de moi et..les baffes aussi. En voyant ceci, j’ai mentalement fait mes adieux à mes pauvres oreilles sensibles.

20h00: Après 1h30 d’attente, de discussion avec des amies, les lumières s’éteignent. Un « Aaaaah » de soulagement se fait entendre dans la foule. D’un coup, une musique de hard rock démarre. Et je me rassure. Ce n’est pas si fort que ça. Non, je ne plaisantais pas quand je vous disais que j’avais fait mes adieux à mes oreilles..J’avais réellement peur de ne pas supporter et au final ça a été plus ou moins. C’était fort même très très fort mais largement supportable. Toujours est-il que deux personnes arrivent. Un avec un casque de chantier et l’autre avec une casquette de capitaine. Un homme non loin de moi dans le public s’est mis à chanter « YMCA » en les voyant arriver. J’ai trouvé ça petit, facile mais drôle d’autant plus qu’on aurait vraiment dit deux des membres des Village People. L’homme avec le casque de chantier s’assoit derrière la batterie et celui avec la casquette de capitaine derrière le micro. Ils ont dû faire approximativement 4 chansons. Ils ne se sont pas présentés mais parce que j’estime qu’ils méritent d’être connus, je vais le faire pour eux. Ils ne sont que 2, ils s’appellent « The Dukes » et jouent un mélange de rock/hard rock. Leurs musiques sont uniquement à base de batterie et de guitare électrique. D’ailleurs, l’une de mes amies trouvait que leur style de musique ressemblait un peu à celui de Linkin Park mais je ne connais que trop peu ce groupe pour en dire plus. « The Dukes » ont dû jouer approximativement 5 chansons. J’ai trouvé ça bon. Très honnêtement. Le chanteur avait un micro trafiqué posé sur sa guitare électrique et c’était assez perturbant parce qu’il devait mettre sa guitare devant sa bouche pour chanter dedans. J’ai passé un bon moment en les voyant. Et je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil à ce qu’ils font.
Et je reviens très brièvement sur la sonorité de la salle…Je n’ai pas changé d’avis sur la sonorité mais par contre..la batterie étant juste devant moi, je ressentais toutes les vibrations dans mon ventre et c’est assez déstabilisant.

20h30 : Le moment le moins cool du spectacle. Environ 15/20 minutes de musique classique. C’est assez étrange, je trouve, de mettre de la musique classique entre deux concerts de rock. C’est à la fois reposant pour les oreilles et en même temps agaçant. Parce que les chansons de musique classique sont généralement très longues et que lorsqu’on attend un groupe avec tant d’impatiences, ce n’est pas génial.

Depuis mon arrivée dans la salle, j’étais perturbée. Je savais pour avoir regarder beaucoup de vidéos de Shaka Ponk que dans chaque concert Steve (Celui qui s’occupe du clavier) et CC (Guitariste) étaient sur la gauche tandis que Ion (batteur) et Mandris (bassiste) étaient sur la droite et de ce fait j’étais très perturbée de voir la batterie sur la gauche de la scène. Et bien en fait..Des hommes se sont agités sur scène pendant l’instant musique classique pour changer la scène et ainsi déplacer la batterie à droite etcetera. Ils ont placé une caméra au bout de l’avancée de la scène. Et qui est venu quelques minutes plus tard sur scène avant que le groupe arrive ? Monsieur Korky ! Alors « Korky » pour ceux qui ne connaissent pas, c’est le cameraman de Shaka Ponk. Il s’occupe de filmer le public et les artistes pendant les concerts pour ensuite nous préparer de jolis montages et les mettre sur YouTube. En réalité..Je parle des montages mais.. Je m’explique. Si vous allez sur la chaîne YouTube de Shaka Ponk (https://www.youtube.com/channel/UCZN01kRWOqISXsFF8ss54BA ) vous trouverez les dernières actualités du groupe, vous pouvez aussi suivre la Monkey T.V sur le site officiel du groupe, dédié aux fans. Et je me dois de revenir sur la venue de Korky sur la scène. Korky n’est pas resté très longtemps. Juste le temps de filmer à droite, au milieu puis à gauche. Mais pourtant, il y a un point que je ne pouvais pas ne pas écrire ici. Je m’explique. Durant le concert de « The Dukes », le public applaudissait à la fin des chansons mais personne n’hurlait, ne sifflait ou ne sautait. Certains remuaient la tête mais sans plus. Et je trouvais ça normal puisqu’on ne connaissait pas leurs chansons. Je trouvais ça normal, oui, jusqu’à ce que Korky arrive sans rien dire et qu’on hurle tous beaucoup plus que pour le groupe précédent. C’est normal puisque Korky fait en quelques sortes partie de Shaka Ponk et qu’on est venu pour eux à la base. Mais c’est un petit peu injuste tout de même pour le groupe qui s’est démené sur scène juste avant. Mais passons sur ce point.

20h50 : Le décor est installé. Là, les lumières s’éteignent. L’intro commence (Je meurs d’envie de vous raconter cette introduction mais je tiens à laisser la surprise à ceux qui veulent la garder. Je vous dirais juste que l’intro est un sublime visuel.). Puis les membres du groupe entrent un par un sur scène. Steve arrive en premier vêtu d’un peignoir avec un kilt en dessous. Il se place derrière son clavier. Ensuite c’est au tour de CC d’arriver vêtu d’un costume blanc. Il se place derrière son micro. Puis Mandris également vêtu d’un costume blanc. Puis Ion portant une casquette. Ensuite l’intro se termine et les chanteurs ne sont pas encore sur scène que la musique de « Blacklisted » démarre. Dès les premières secondes, le public était déjà à fond. On était tous en train de chanter (ou plutôt d’hurler) les paroles. Puis Samaha et Frah débarquent sur scène. Je ne vais pas tout vous raconter mais je peux vous dire qu’un concert de Shaka Ponk c’est forcément quelque chose d’inoubliable. Ce n’est pas juste un concert, c’est un vrai show. Et je ne vais pas me contenter de faire une liste de compliments sinon je ne serais vraiment pas objective (déjà que je ne le suis pas vraiment). Non. Je vais vous lister ce qui me fait penser ça. J’ai parlé de la diversité du public de Shaka Ponk mais je pourrais aussi parler de la diversité des musiques de Shaka Ponk. Bien sûre, Shaka Ponk est principalement un groupe de rock..mais pas que. Ils font aussi du hard rock/métal comme « Te Gusta Me » ; du reggae comme « Stain » (qui est un peu l’hymne de Shaka Ponk) ; du rap comme sur « Story of my life » ; de l’électro comme « Wanna Get Free » ; de la musique douce comme « Heal Me Kill Me » et il y a même quelques notes d’opéra sur « Story of my life » et de musique classique durant l’intro. Et tout ça dans un même concert. Il y a aussi des reprises de standards comme « Get Up Stand Up » de Bob Marley ou « Mourir sur scène » de Dalida. Donc niveau musical c’est déjà très varié. Mais il y a aussi beaucoup de visuels tous plus splendides les uns que les autres (notamment des visuels de Goz la mascotte du groupe) diffusés sur des écrans géants. Le décor de la scène est banal mais plutôt bien trouvé tout de même. Leur avant-dernier album s’appelait « The White Pixel Ape » et donc sur la scène il y a trois cubes blancs qui sont censés représenter les pixels. Au passage, notons que ces cubes blancs sont très pratiques car quand les chanteurs grimpent dessus, tout le monde peut les voir même les gens les moins bien placés.

Et là je vais passer à ce que j’aime le plus chez Shaka Ponk à savoir leur énergie et leur passion communicative. Ils ne s’arrêtent jamais de bouger, ils sont en permanence en train de courir et de sauter partout. Additionnez leurs musiques énergisantes + leur folie communicative et vous verrez, vous ne pourrez pas vous empêcher de sauter vous-même sur place. Le plaisir qu’ils prennent se ressent et se lit sur leurs visages. Et puis non seulement ça mais Frah et Samaha (donc les chanteurs) font chanter le public sur certaines chansons, ils se jettent dans le public, ils touchent régulièrement des mains. Ce 6 novembre ils ont donc fait tout ça et ils nous ont également fait sauter sur « Wanna Get Free ». « Bougez vos petits culs musclés ! » nous a hurlé Frah pour nous obliger à sauter. Et puis…Il y a autre chose qui est génial c’est la proximité qu’ils ont avec leur public. J’étais donc placée au deuxième rang durant ce concert et bien juste devant moi il y avait une dame qui filmait le concert. Samaha l’a vue pendant que Frah chantait, elle s’est approchée d’elle et j’ai pensé que Samaha allait confisquer le portable de la dame, ce qui aurait été normal puisque ce n’est pas très légal de filmer les concerts. Mais pas du tout. Samaha s’est accroupie devant le portable et a pris la pause avec un grand sourire sincère. Sans parler du fait qu’à la fin de chacun de leurs concerts, ils viennent tous au bord de la scène, ils nous envoient des baisers avec leurs mains et touchent les mains de certains membres du public. Comme je le disais plus haut, à la fin des concerts, il y a un écran avec inscrit « We are Shaka Ponk You are Little Monkeys » et croyez-moi ce n’est pas tout les groupes de rocks qui ont une pensée chaque soir pour leurs fans. Et côté show, ce 6 novembre, CC le guitariste est venu sur l’avancée de la scène nous montrer ses talents de guitaristes et comme il était torse nu et qu’il faisait très très chaud, je pouvais aisément voir son torse briller de transpiration. Et bien figurez-vous que Samaha a léché cette transpiration. Et oui..Que voulez-vous ? Ils ne boivent pas, ne droguent pas, ne figurent pas dans la presse à scandale, ne se battent pas mais si ils ne faisaient pas un petit peu de provocation, ce ne serait pas de vrais rockeurs 😉

Après cet article assez élogieux à l’égard de Shaka Ponk…Ai-je réellement besoin de vous recommander d’aller à leurs concerts, d’acheter leurs albums et de nous rejoindre dans cette grande famille qu’est la Monkey Family ? Oui ? Alors je vous recommande chaudement d’aller vous intéresser à eux. Parce qu’ils le méritent.

écrit par Audrey Lecerc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s