ITW with Your Favorite Enemies

Your Favourite Enemies Hello tout le monde ! Je vous propose de découvrir un groupe qui me suit depuis un petit moment déjà et que j’ai eu la chance de rencontrer lors de leur venue à Paris ( d’ailleurs, ça m’a fait un peu bizarre au début, mais c’était tout simplement géniale ). Bien entendu, j’ai eu l’occasion de les interviewer et je vous laisse de ce pas regarder mon entrevue avec eux ( mention spéciale: Isabel, la jolie et adorable musicienne , absente lors ce moment-là,joue du synthétiseur): Salut les garçons, présentez-vous en quelques mots

Jeff : Je suis Jeff, guitariste du groupe. Grand amoureux de la famille , entre autre.

Alex : Moi, c’est Alex. je suis le chanteur du groupe.

Moose:  je suis le batteur du groupe

Ben : Moi, c’est Ben et le plus gentil de la famille, et je suis le bassiste .

Sef : Moi, c’est Sef et je suis le plus méchant de la famille ( sourire) Pourquoi es-tu le plus méchant ?

Sef: Beh… à cause de mon âge (rires)

De quoi vous inspirez-vous pour écrire vos chansons ?

Alex: On s’inspire de nos expériences, celles qu’on a pu vivre, personnellement ou collectivement. Et puis aussi de celles qu’on partage avec les gens, on a le privilège de pouvoir partager beaucoup de choses et c’est ça qui donne naissance à la musique, du moins , à celles qu’on fait . Chaque chanson prend tout son sens lorsqu’on la partage avec les gens, en concert et avec ceux qui prennent le temps de nous découvrir , qu’il soit question des textes, des mélodies ou des mots.

Donc la communion avec les gens ? Alex: exactement.

Pourquoi avoir écrit la chanson  » I Just Want You to Knows » ? C’est celle que j’ai écouté en premier et je pense que c’est celle qui m’a le plus marqué

Alex : Souvent, on écrit d’une façon assez personnelle, c’est plus introspectif mais la chanson  » I just want you to knows » représente un désir qu’on avait, que le message soit plus clair, plus directe, sans forcément casser le sens de la chanson.

Pourquoi êtes-vous connus partout dans le monde sauf au Quebec ?

J’imagine que c’est une multitude de facteurs. Il y a un proverbe qui dit : « Nul n’est prophète en son pays « , nous avons débutés notre aventure lorsqu’on a décidé de diffuser notre musique et de la partager sur Internet et les gens ont été réceptifs, ils se sont reconnus dans les paroles de nos chansons. Ils ont demandés à nous voir en concert et au début de l’histoire du groupe, on était déjà en tournée en Europe. En fait, on a rien déterminé, on a juste suivis le cours des choses . ça s’est fait naturellement, on considère nos fans comme des amis parce qu’on en a rencontré certains plusieurs fois , on a lancé notre album en mai dernier et on a eu de très bons retours. Je pense que même au Québec, on commence de plus en plus à nous adopter. Nous, ce qui nous motive, c’est de pouvoir rencontrer les gens, communier avec eux. On est aussi allés en Chine et au Japon, on a vraiment tournés partout. J’ai vu que vous aviez aussi composer un morceau pour un jeu vidéo au Japon. Oui, on a vécu beaucoup de belles expériences mais nous, ce qui nous intéresse, c’est vraiment la communion avec les gens. Et lorsqu’on a l’opportunité de rencontrer, c’est un privilège qu’on ne peut pas se refuser. ( sourire)

Comment définiriez-vous le style de musique que vous jouez ? Je pense surtout à « Turn the Dirt Over », elle est un peu plus calme

Oui, c’est une chanson avec un petit côté ‘ américain », c’est un désir pour nous que de pouvoir vivre nos émotions. Tu vas assister au concert ce soir, forcément c’est beaucoup plus rock.Mais on essaye de transmettre de l’émotion. On partage le spectacle avec deux autres groupes ce soir mais quand on est en tête d’affiche, on va pouvoir se permettre d’intégrer d’autres chansons.

Pourquoi certaines chansons sont-elles un peu plus douces ? ?

Pas douces mais plus introspective . Tout dépend du pays qu’on visite, on est dans la grande famille du rock. c’est intéressant parce qu’on a juste à suivre notre instinct, on n’est pas rangé dans une boîte. Toutes les couleurs qu’on utilise sont personnelles, on a différents styles alors c’est difficile de vraiment nous définir. Pour certaine personnes, ce serait tel ou tel style, mais nous ce n’est pas notre vision des choses. On veut donner quelque chose avec beaucoup de lyrisme.

Au niveau de la voix ?

Oui, voilà. Il y a énormément de dynamismes dans notre musique, il y aussi les mots. Que ce soit la mélodie ou les textes, on essaye de partager un maximum, tout l’aspect mélodique en fait, on a besoin de ça pour s’exprimer .

Et j’ai aussi vu que vous aviez été ambassadeurs de Amnesty International, comment cela s’est-il passé ? ça devait être un grand honneur Chaque personne qui essaye de faire la différence dans son environnement particulier, je crois que ça peut de lui une personne particulière, qui a un énorme impact. Il y en a qui ont besoin de titres pour se sentir exister, d’autres qui carburent à ça, certains en ont besoin de s’engager. On a eu l’occasion d’aller dans des écoles et de rencontrer les jeunes, et de voir que certains ont peur d’être jugés ou rejeter, nous c’est cette parole qu’on veut mettre en avant. Qu’il s’agisse de ton environnement de travail, que ce soit les gosses ou au boulot, j’accorde énormément de valeurs pour ces gens et j’ai énormément de respect pour les gens qui décident de faire la différence dans leur milieu parce que ce sont eux qui décident d’incarner cette différence.

Merci pour cette belle Interview, au plaisir de vous revoir très vite. Ma critique du concert: tout simplement époustouflant !

J’ai adoré l’ambiance très rock qu’ils dégageaient, le fait que ça transpire, ça sue, ça sent le rock’n’roll. Mais aussi, ça hurle, ça saute, et je trouve ça génial. C’est un bon concert de rock. de plus, le petit accent québécois rajoute de son charme. Je viens tout juste de les découvrir alors non pas de playlist, mais j’ai acheté l’album et je ne manquerais pas de vous en parler prochainement.

Un gros merci à Alex qui m’a dit qu’il aimait beaucoup mon ouverture d’esprit et mon envie d’apprendre les langues ( français, anglais/espagnol, mais j’aime beaucoup le québécois, ou l’un des plus beaux compliments qu’on ait pu me faire) Merci à Jeff, Moose et Ben pour leur gentillesse. J’étais au pied de la scène et j’entendais tout .

Mon coeur battait au rythme de la musique, j’étais clairement dans mon monde, avec cette musique. Mais je pense que ça m’a porté chance pour l’examen du lendemain. Je pense que je retournerais les voir en concert parce que ça envoie. Et j’ai vraiment passé une bonne soirée. Bref, je vous conseille d’aller les voir en concert ou d’acheter leur nouvel album, que je vais m’empresser d’aller écouter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s