Adam Lambert et Queen

Queen-+-Adam-Lambert

Afin de bien préparer 2015 sur le blog ( et dans ma vie puisque je commence l’année avec mes partiels) , je peux déjà vous prédire que 2015 sera une année de folie en matière de musique. 2014 a été une année un peu glauque mais tout du moins assez cool .

Le 26 janvier 2015, Adam Lambert viendra assurer un concert à Paris en compagnie du groupe Queen. Grande Fan de Queen, je ne pouvais pas ne pas vous en parler. Et puis, j’aime aussi beaucoup Adam Lambert, c’est un artiste qui mérite sa place.   Cette année, ça va être rock’n’roll, encore mieux qu’en 2014

Cela s’annonce comme l’un des gros événements de l’année si ce n’est le plus gros ! Quand un jeune artiste rencontre un groupe mythique et se produit en live avec eux !  Enjoy !

 » The Black Pixel » by Shaka Ponk

Shaka Ponk

Etant donné que j’ai également reçu cet album pour Noel, j’ai pensé que ce serais cool si ma Monkey favorite, Audrey, pourrait vous faire  une petite chronique. Et puis , finissons cette année haute en musique sur de bonnes bases :

« The Black Pixel Ape » est un album du groupe Shaka Ponk sorti le 3 novembre 2014. Shaka Ponk étant mon groupe de musique préféré, j’ai évidemment acheté leur album et j’ai même pris la décision d’en faire une petite « analyse ».

Déjà, commençons par le commencement. Pour ceux qui ne connaissent pas Shaka Ponk (Si seulement vous saviez ce que vous ratez..), c’est un groupe de musique jouant principalement du rock (mais je reviendrais plus tard sur leur style). Ce groupe étant composé de Frah (chanteur), Samaha (chanteuse), CC (guitariste), Mandris (bassiste), Ion (batteur), Steeve (claviste) et Goz (singe virtuel mascotte et leader du groupe).
Avec cette simple description banale du groupe, vous pouvez déjà vous rendre compte que ce n’est pas un groupe comme les autres. Non..Avouez tout de même qu’un groupe ayant pour mascotte et leader un singe en image de synthèse, c’est assez original.
Mais leur originalité ne s’arrête par là. En mars dernier, un album des Shaka Ponk intitulé « The White Pixel Ape » sortait dans les bacs pour notre plus grand bonheur. Celui sorti en novembre s’appelant donc « The Black Pixel Ape », vous remarquerez une (légère) ressemblance dans le titre.
En réalité, ces deux albums ont été écrit au même moment mais les Shaka Ponk ont décidé de n’en sortir qu’un à la fois par peur d’overdose de musique. Et oui car si les albums étaient sortis en même temps, nous aurions donc eu 26 chansons des Shaka Ponk sorties le même jour sur le même album. Pourquoi « White » et pourquoi « Black » ? Parce que selon les artistes, les paroles des chansons présentes sur le « Black Pixel  » étaient plus sombres que celles présentes sur celui du « White Pixel Ape ».
Soit, je vais donc vous parler du Black Pixel Ape qui est, selon moi, à l’image des Shaka Ponk. Original, déjanté et rock and roll.  L’album commence donc par une chanson intitulée « On The Ro' ». Cette chanson commence par une voix de bébé chantonnant « I’m on the ro, I’m on the ro, I’m on the ro’ and out of control ». Pourquoi je précise ça ? Parce que j’ai remarqué que cela faisait partie des nombreuses particularités de Shaka Ponk que de commencer leurs chansons de hard rock par des voix douces et des musiques calmes.
« Morir Cantando » (dont je parlerais plus tard) commence elle aussi par une chanson assez douce. Et l’on peut aussi parler de « Te Gusta Me » dans ce cas (chanson de l’album « The Geeks and the Jerkin’ Socks) qui est une chanson oscillant entre du hard rock et du métal mais qui commence pourtant par un petit air doux elle aussi.
C’est assez surprenant, déconcertant de passer en une seconde d’une petite musique douce à un refrain de hard rock..Mais qu’est-ce que c’est culotté, qu’est-ce que c’est bon. « On The Ro » n’échappe pas à la règle. Un bébé chantonne puis nous voici plongés dans un tout autre univers, celui du hard rock.  « The Shell Maid Freak » est ce que je qualifierais d’ovni made in Shaka Ponk. Dans le sens où il n’y a qu’eux pour oser mettre une ballade (avec des tendances pop/rock) sur un album plutôt hard rock.
Quoiqu’il nous avait déjà fait le coup sur le « White Pixel Ape » avec « Heal Me Kill Me » qui est un slow chanté par Samaha. « The Shell Maid Freak » déplaira peut-être aux fans des débuts de Shaka Ponk mais l’on ne peut qu’admettre qu’elle renforce l’originalité du groupe qui est de vraiment mélanger tout les styles de musiques.
Ensuite viens « Lucky Boy ». Evidemment, j’admire avant tout Shaka Ponk pour leurs sons qui me font vibrer, pour leur originalité, pour leur folie..et pour plein d’autres raisons encore. Mais surtout il y a ces petites « trouvailles » qu’ils nous font. Je pense à « Kitty Call » dont je parlerais plus tard et..à « Lucky Boy ». Sur le « White Pixel Ape » il y a une chanson qui porte le titre de « Lucky G1rl » (dont vous pouvez voir le clip ici : https://www.youtube.com/watch?v=Bueh9v5XSrk ). En réalité « Lucky Boy » est une réponse à « Lucky G1rl » et j’adore ce principe. J’aime beaucoup le fait que ce soit Samaha qui chante « I’m a lucky boy » et Frah qui chante « I am a lucky g1rl ».
La musique est identique dans les deux chansons. Seuls les paroles et les chanteurs changent.  « Mocks The Party ». Alors là, ils ont fait fort dans l’audace. Je parlais toute à l’heure de « The Shell Maid Freak » qui est une ballade mais avouons le, Shaka Ponk n’est pas le seul groupe de rock a avoir écrit des ballades (ballade pop/rock, c’est important de le préciser). Mais « Mocks the party »..peut-être est-ce ma culture musicale qui défaille mais je ne crois pas avoir déjà entendu un tel morceau sur un album de rock.
Oh, je sais, on pourrait dire ça pour quasiment toutes les chansons de Shaka Ponk mais là..un morceau fortement semblable à du RNB dans un album de hard rock. Waouh..Une fois de plus, il fallait oser. Il nous avait déjà fait le coup sur le « White Pixel Ape » avec « Story O’ my LF » mais le côté R’N’B était beaucoup moins prononcé que dans cette chanson. C’est assez déroutant.  « Time Has Come » est un fois de plus un ovni sur cet album. Quoique la rythmique nous rappellera un peu celle de « Stain » (album « The Geeks and the Jerkin Socks »).
C’est un ovni dans le sens où..c’est une chanson de reggae. Sur un album de rock. Mais cela ne l’empêche pas d’être aussi bonnes que les autres chansons voir même meilleure que certaines.  « Kitty Call »..Je parlais toute à l’heure de la particularité de Lucky G1rl. Mais ce n’était rien comparé à celle de « Kitty Call », je vous assure. Si vous mettez la piste 10 de l’album « The Black Pixel Ape », à la place d’une chanson, vous entendrez une espèce de message codé. Et si vous regardez le dos de la pochette de l’album, vous remarquerez qu’il est écrit « hidden track »(en français, « chanson cachée ») en face de « Kitty Call ».
Et oui..Les Shaka Ponk nous ont réservé une énigme. A nous de trouver la chanson. Personnellement, je l’ai trouvée mais je ne donnerais en aucun cas la solution ici, sinon cela gâcherait tout (quoique..peut-être un petit indice : la solution se trouve sur le site officiel des Shaka Ponk : http://www.shakaponk.com/ ). En tout cas, je trouve ça assez ludique, assez amusant cette façon de proposer des chansons.
« Yell »..Autre ovni dans le sens où cette chanson est celle qui (de toutes les chansons de Shaka Ponk) va plus loin dans le métal selon moi. (Pour l’anecdote, la version scénique de cette chanson comporte un petit passage country assez intéressant étant donné qu’il est en pleine chanson de métal.)
« Morir Cantando ». C’est étonnant de voir que « Morir Cantando » ne sort que maintenant sur un album alors que le groupe la joue depuis plus de 2 ans maintenant étant donnée qu’elle figure sur le DVD live de la tournée « The Geeks Tour » (Au passage vous pouvez regarder la version live de Morir Cantando extraite de ce DVD : https://www.youtube.com/watch?v=RUdqFGWfkJg ) qui a été enregistré à Bercy en janvier 2013. Soit.. »Morir Cantando » est une chanson culte pour tout fans de Shaka Ponk qui se respecte. D’abord évidemment pour la beauté du son mais surtout..Il faut savoir que cette chanson est une reprise de la chanson « Mourir sur scène » de Dalida. Oui, vous avez bien lu. Mais c’est une reprise à la sauce Shaka Ponk évidemment. C’est-à-dire qu’ils ont gardé la beauté du texte de base mais transformé la musique d’origine en un morceau de rock/hard rock phénoménal.
Si vous possédez l’album, vous devez penser  que j’ai oublié « Come On Cama », « The Way Out », « Frag Dog », « Happy Ape Rodeo » et « 4XGet »..mais pas du tout. C’est simplement que j’ai préféré raccourcir cet article qui est déjà (très) long en omettant des chansons que j’admire, que j’écoute en boucle mais dont je n’avais aucun commentaire technique à faire hormis « c’est du très très bon hard rock ».
Au final ce que j’admire chez Shaka Ponk, c’est ça. On achète un album en pensant s’éclater sur des morceaux de rocks. Et on s’éclate sur des morceaux de rock. Mais aussi sur des morceaux de reggae, de RNB et même sur des chansons de Dalida.
Audrey Leclerc

Concert: Oh Dear Vegas au Bus Palladium le 27 décembre 2014

Concert Bus Palladium

Quoi de mieux pour finir l’année qu’un concert aux allures pop et énergisantes ?  à la dernière minute, j’ai décidé de filer au Bus Palladium  pour aller m’éclater une dernière fois avec mes copains du groupe ODV . Quel plaisir de voir que la communauté des fans s’est agrandi en 2014. ( Si mes souvenirs sont bons, je les ai découvert en 2013 grâce à Davy, que j’ai rencontré par hasard à Paris)

Le groupe, dont la fan base est très active sur les réseaux sociaux, a sorti une nouvelle chanson  » The Fall », c’est d’ailleurs en l’écoutant que j’ai décidé d’aller les voir . On peut aussi entendre  » Métropolitan » que j’aime particulièrement et pas seulement parce que je fais une apparition à un moment dans la vidéo.  ( C’est une vidéo où le groupe rend hommage à tous ceux qui les soutiennent, et c’est vraiment une chouette chanson)

Quel joie de revoir Davy, Julien et Sebastien sur scène ! C’était un pur concert de folie, avec de la bonne énergie à revendre ! J’ai aussi un coup de coeur pour Olindo et Modern Love.  » Farewell Summer » possède aussi une bonne sonorité et de très bonnes mélodies.  Je me suis clairement laisser porter toute la soirée au son de ces mélodies. Eh bien, je ne regrette absolument pas d’être aller les voir ! Cette soirée était juste géniale !

Davy n’a pas hésité à venir s’asseoir avec nous avant de monter sur scène, un artiste est souvent proche de ses fans. Bon, même si pour ma part, je ne sais pas trop comment je me considère. Peut-être bien entre admiratrice et journaliste.  En tout cas, je suis très heureuse de les suivre et je ne manquerais pas à continuer de le faire. Je n’hésite pas non plus à saluer Guyom, leur génial ingénieur du son que j’ai vu en concert le mois dernier et qui a vraiment du talent en tant que chanteur.

En exclu, je vous propose aussi de découvrir la playlist que le groupe a joué hier soir :

– The Fall

-Modern Love

-Anymore

-Olindo (celle que je préfère)

-Blue Jean

-Farewell Summer

-Show Her

– She Devil

-Strange World

– Nothing

Le groupe était en tête d’affiche, donc il y avait deux autres groupes avant. Mais en fait, tout s’accordait vraiment bien. Fabiola, un groupe un peu électro a chauffé la salle avant l’arrivée très rock’n’roll de Noydem qui nous a bien mis dans l’ambiance de la soirée avant de laisser la place aux trois garçons de Oh Dear Vegas.

Une belle manière de finir l’année selon moi. Avant de partir, je n’ ai pas hésiter à serrer les garçons dans mes bras, une façon pour moi de leur dire que je continuerais à les soutenir.

Playlist- Noel 2014

Musique

Pour finir l’année 2014 en beauté sur mon blog, je vous propose une playlist de 2014 avec des chansons que je peux écouter à Noel, il y a un peu de tout. Oui, Noel c’est le moment où on pense aux autres et où on donne de l’amour, alors je vous propose quelque chose rempli d’amour :

1/ »Want It Back »- Guts feat. Patrice ( cette chanson m’a définitivement marqué et le clip étant plein d’amour, il représente tout à fait bien cette période de l’année)

2/ »Les poupées russes »- Kyo ( J’aime beaucoup le groupe et c’est sans doute ma chanson préférée après « Le Graal »)

3/ »I Bet My Life » d’ Imagine Dragons ( l’atmosphère de la chanson me rends vraiment heureuse, on s’imagine facilement l’entendre sous des flocons.

4/ » I Just want you to know » de Your Favorite Enemies ( gros coup de coeur en cette fin d’année également donc ça ne me gène pas d’écouter ça pendant les fêtes)

5/ »Libérée, Délivrée » d’ Anais Delva ( J’aime bien la version de Demi Lovato aussi mais celle-là est sans aucun doute la meilleure des deux des deux)

6/ » My Delemma » de Selena Gomez and The Scene extrait de  » For You » ( une chanson qui donne vraiment envie de sauter et de dire  » oui, j’aime la vie ! »)

Voilà, j’espère que cette petite playlist vous incitera à continuer à aimer mon blog et à continuer à me suivre dans mes petites aventures. J’attaque l’année 2015 avec mes partiels avant d’enchaîner avec des concerts par la suite. ça s’annonce encore plus fou que 2014.

« Fines Bouches » au New Morning par Guts et Blanka

New Scool Guts et Blanka En guise de cadeau de Noel, mon ami Guts m’a offert une place pour le voir en live avec plusieurs artistes le soir du 23 décembre et quelle soirée ! Beaucoup d’énergie positive et dieu sait que j’en ai besoin en ce moment. La soirée se déroulait au New Morning, une petite salle dans le 10 ème à Paris.  Déjà, ça m’a fait énormément du bien de le revoir ( donc humainement et musicalement) et puis, j’ai bien aimé Blanka, le producteur avec qui  il a travaillé. Premier rang, au pied de la scène et dés qu’ils sont arrivés, Guts n’a pas hésité à me lancer un grand sourire. La soirée s’est passé ainsi :

1/Cheeko et Phases cachées : La vague ( mention spéciale pour Cheeko qui n’a pas hésité à venir me saluer dés qu’il m’a vu)

2/ Swift Guad : Macadam Cowboy  » (un morceau que j’ai beaucoup aimé  et que j’avais déjà écouté un peu avant, très chouette !) 3/ Billie Brelock  « Jme marre »  » La Mine et la gomme » ( une artiste que j’avais déjà aperçu au Pan Pier, la première fois que je découvrais Guts)

4/ Hippocampe fou  » Las Estrellas », « Kermess »,  » Wild Not » (  comme certains ont déjà pu le voir, j’ai déjà aperçu cet artiste au Pan Pier et il ne m’a vraiment pas déçu ce soir-là)  en compagnie de Mary May, l’une des choristes  et de EMJI. Mary May qui a d’ailleurs une très jolie voix

5/ Lautrec « Bikini « – Freestyle – Big Pun  » Beware » ( plutôt sympa à écouter, d’ailleurs l’album qu’il a fait en collaboration avec Guts sort fin janvier)

6/ Kacem Wapalek  » Pas de doute » – Freestyle Gucci Mane  » Lemonade » Intro pour la seconde fois  :  Round’N Round

7/Dany Dan et Ana Kova  » Sunshine » – Freestyle-  » Tonight’  » All Night Long… » ( Pour une fois qu’il y a des femmes, gros coup de coeur de la soirée, surtout sur sa voix. C’est vraiment le talent qui est mis en avant et c’est cool, surtout dans un monde où l’image est reine. ça fait du bien de voir qu’il y a des gens qu’il laisse place au talent)

8/ Milk Cofee and Sugar   » Allo La terre » – Freestyle – Mobb Deep  » Shook One pt2″ ( Mention spéciale pour Gael qui n’a pas hésité à m saluer dés qu’il est sorti de scène) D’ailleurs, ils ont chanté le morceau  » Fines Bouches » que j’ai vraiment aimé. Une bonne ambiance avec le public. La communication est participative et la soirée n’a pas pu être ce qu’elle était sans les deux collaborations : le public et les artistes »

9/ Blanka  » Scratch Routine with Dums ( Blanka est un beat maker français, comme Guts, et il faut vraiment  avouer qu’il fait d’assez bons trucs. D’ailleurs, la collaboration est géniale et bien trouvé)

10/  » Changer le monde » Freestyle – Pharaoe Monch  » Simon Says » ( un morceau qui me parle particulièrement puisque moi aussi, je me suis fixé comme objectif de changer le monde. à ma manière, bien entendu, et vu les événements récemment arrivés, j’ai réussi ! Guts en est la preuve)

11/ JP Manova  » Actuel »  » Longueur d’Onde » ( Si mes souvenirs sont bons, il en avait parlé sur Facebook. Assez sympa à écouter, et ce soir-là, on était tous sur la même longueur d’onde: les ondes positives)

Le DJ n’a pas hésité à lancer Joyeux Noel à tout le monde. Tiens, oui, c’est vrai ça, d’un coup il m’a ramené à la réalité car  il m’a plus ou moins entraîné dans son monde dont je ne voulais pas m’échapper. Mas c’est le but d’un artiste. Merci à Guts pour cette soirée, c’est vraiment Noel avant l’heure avec lui.  Je n’ai pas hésité non plus à dire à Hippocampe Fou que son live était cool puisque j’avais déjà au l’occas’ de le voir au Pan Pier et ça m’avait fait penser aux lives produits par Guts, du coup c’est assez sympa qu’il ait pu faire  sa partie pendant le concert . Le clou de la soirée, je me suis précipité vers Guts à sa sortie de scène pour le remercier. Il m’a pris dans ses bras pour me faire une bise.

« Noel avant l’heure » oui ça, c’est sûr… D’ailleurs, si vous ne le savez pas encore, il est sans doute l’une de mes meilleures rencontres de 2014 si ce n’est la meilleure, je pense continuer à le suivre en 2015 puisqu’il le mérite. Certains disent que Guts a un certain charisme et que c’est pour ça qu’il marche autant en ce moment, mais moi je pense surtout que nous avons tous besoin d’amour et qu’il est là pour nous en donner.

Bonne ambiance avec le public, les artistes n’hésitent pas à faire partager  les émotions transmises et c’est génial. C’est tout ce qu’on attend d’ un concert ou d’une grosse soirée.  Je soutiens les projets comme ceux-là parce que je les trouve cool et originaux. Son prochain concert se fera à la Cigale le 16 avril 2015. D’ici-là…. Restons sur la même longueur d’onde.

ITW with Darwin Higgs

Darwin Higgs

Je vous présente l’interview du groupe Darwin Higgs que j’ai rencontré lors de la fête de l’humanité en septembre. Heureuse d’enfin pouvoir la mettre en ligne, je vous laisse. C’est l’occasion pour moi d’écrire un peu avant les fêtes et c’est une pause pendant les révisions :

Bonjour les garçons, présentez-vous

Nous sommes un groupe de rock, basé en Vendée. Nous venons d’horizons différents aussi bien culturellement que musicalement.  Nous avons trainés dans des milieux différents tel que : métal, techno, gay, punk,…

Qu’est-ce qui vous inspire dans la musique ?

Notre inspiration vient des relations humaines et de leur travers, mais évidemment du quotidien

Quel souvenir gardez-vous de la fête de l’huma ?

Nous gardons un très bon souvenir de la fête de l’huma : belle ambiance, belles rencontres,  mais aussi le côté physique et le fait  de jouer quatre fois sur deux jours. Nous serions prêt à le refaire.

Parlez-moi  de votre style …. Pourquoi l métal ? En dehors du fait que certains de vous viennent de ce milieu-là… Pourquoi être rester dans ce style ?

à vrai dire, nous ne considérons pas comme un groupe de métal . Notre démarche est résolument rock, autant que par le chant que par la composition, mais généralement on nous considère comme un groupe de stoner ou de groupe lourd.

De quoi vous inspirez-vous pour écrire ?

Nous sommes influencés majoritairement par le rock US, mais dans le détail, cela peut aller de Johnny Cash  au métal norvégien en passant par Sonic Youth, , bjork ou prodige, nous sommes éccléctiques dans l’écoute.

Qu’est-ce qui vous intéresse dans le concept-même de la musique ?

ce qui nous interesse dans le concept de la musique c’est la liberté de la création et la possibilité d’aller toujours plus loin et surtout s’amuser.

Merci beaucoup pour l’Interview

 » For you » By Selena Gomez

Selena Gomez

Pour fêter la fin de l’année et nous montrer son amour, Selena Gomez nous offre un best-off de ses meilleures titres. On retrouve notamment des morceaux comme  » Love You Like a Love Song »,  » Forget Forever » et d’autres surprises qui ont fait son succès.  La sortie de ce disque avait été annoncé par Selena en octobre et elle a sorti la vidéo de  » Heart wants what it want », un clip très mature qui nous montre son évolution.

Il y a aussi quelques nouveautés  » Dot It » mais aussi  » Mas » la version espagnole de More, où Selena a recontacté The Scene pour l’enregistrement de cette chanson. D’ailleurs, on peut écouter aussi la version espagnole de  » A Year without Rain ». En tant que fan de Selena, je suis heureuse de son évolution. Elle est bien loin, la jeune fille de ses débuts, puisque Selena attaque le monde en étant une vrai femme fatale !

Ce CD marque aussi la fin de sa collaboration avec Hollywood Record puisqu’elle travaillera désormais avec  » Interscope Record ». La connaissant, elle prépare sans aucun doute un nouvel album, et pourquoi pas une tournée mondiale , comme lors du « Stars Dance World Tour ». Si vous me connaissez, j’y serais ! Cet album sera donc  dans la lignée de  » Stars Dance » mais en beaucoup plus mature.

« Better Than Yesterday » by Hollysiz

Hollysiz Hello chers lecteurs, j’ai l’impression que ma vie s’enchaîne à une vitesse affolante. Entre les cours, les devoirs, les révisions pour les partiels et ceux qui me demandent d’écrire pour eux, c’est tout juste si j’ai le temps de dormir. Hollysiz, c’est quoi ? C’est un groupe français mené par Cécile Cassel, demi-soeur de Vincent Cassel et actrice à ses débuts, mais elle s’est fait connaître sous le pseudo d’Hollysiz afin de prouver ce qu’elle valait en tant que chanteuse et musicienne, sans bénéficier de son statut d’actrice.

La vidéo dont je vais vous parler fait partie d’un de mes coups de coeur de 2014. Je m’explique : Si vous me suivez depuis le mois de septembre, vous devez savoir que j’ai rencontré la chanteuse du groupe Hollysiz et que je suis tombé sous le charme de son album  » My Name is… » qui a connu une réédition cette année.

Mon coup de coeur va sans hésiter vers  » Tricky Game » déjà pour ses paroles, sa musique et l’originalité de la vidéo ( d’ailleurs, je tente de l’apprendre à la guitare) et ,bien entendu, le message que la chanson dégage ( Ne jamais se faire trop d’espoirs en amour). Début décembre, Hollysiz a sorti le clip de  » Better Than Yesterday », une vidéo très dansante où Cécile invite tout le monde à la danse. J’adore la chorégraphie, puisque j’ai toujours aimé tout ce qui était filmé et chorégraphier.

Le clip fait également penser à ce qu’on pouvait voir dans les années 50, c’est un peu dans ce style-là. Les vêtements rappellent aussi cette époque-là et je trouve vraiment cool de mettre ça en valeur

Le début du clip démarre un peu comme un film à l’ancienne, on peut voir  la chanteuse et deux autres jeunes femmes faire quelques mouvements dansants.  En fait la vidéo démarre comme dans un film en noir et blanc avant de prendre des couleurs et que la musique suivie de la danse ne prennent le dessus J’attire votre attention sur les vêtements de la chanteuse .

Un peu comme à l’ancienne mais en beaucoup plus fun.  C’est une vidéo qui respire la fraîcheur de vivre et qui invite tout le monde à la danse. Et puis, sans se mentir, dans les années 50 on chantait la vie !

ça me rappelle un peu le film « Fame » mon film favoris de tous les temps ( et qui a été le seul à me faire pleurer au passage) Pourquoi ne suivez pas ce modèle d’ailleurs ? Dansez, la vie est belle !  En tout cas, c’est un coup de coeur pour moi, après, bien sûr le clip de Tricky Game. Si vous ne l’avez pas déjà fait, précipitez-vous sur youtube pour visionner ce clip. L’album « My Name Is.. » est de mes gros coups de coeur de cette année et je ne manquerais pas d’aller voir le groupe en concert dés que j’en ai l’occasion.

« It Stops Today » By Outernational

Outernational

Si vous me suivez depuis cet été, vous devez savoir qu’au mois de juin, j’ai eu l’occasion d’interviewer le groupe de rock américain  » Outernational » que j’ai revu ensuite à la fête de l’huma
Ce qui m’avait séduite chez eux, c’est le fait qu’ils font un mélange entre anglais et espagnol. D’ailleurs, ce sont les deux langues que j’étudie à la fac.
J’aime bien aussi le fait qu’il y ait des choeurs, ça laisse un peu de place à chacun. Chacun peut s’exprimer

Bon, c’est vrai que j’ai aussi eu un bon feeling avec Léo, le guitariste.
Musicalement, c’est assez original, je dirais que j’aime beaucoup pour ne pas dire que je suis fan de la mélodie.
La musique me fait penser à un énorme cri du coeur et j’aime ça.

Je dirais presque qu’ils réussiront à coups sûr leur révolution rock
Eh oui, dans mon tempérament, il y a parfois des groupes qui me séduisent avec leur mélodie, parfois avec les textes, c’est très variable.

Que veux dire le message de la chanson ?  » Je ne peux pas respirer, je ne peux respirer,… » chante Miles . C’est un message engagé  » les gens marchent avec courage dans la rue sans pour autant s’arrêter car ils ont la tête pris par le business »
C’est vrai que la musique, elle est là pour nous donner du courage, pas pour vendre.

Bref, je retrouve mes copains New Yorkais avec un vrai bon son rock’n’roll, mais c’est surtout une chanson inspirée des mouvements de brutalité de la police américaine, et ça juste bravo.
C’est également vrai qu’aujourd’hui, les gens sont parfois préssées par le travail et l’argent, ne prennent plus le temps de faire bien les choses.

Pourtant, c’est précisément ce qu’il faut faire : prendre son temps pour faire les choses bien. Soutenez-les avec moi car ils le méritent .

Ils iront très loin. D’ailleurs, je me sens presque honoré d’avoir été la première à les interviewer grâce à mon ami Yann de chez Mamusicale
( encore une fois, si vous me suivez, vous savez que j’ai travaillé pour lui pendant deux mois)
J’ai été le premier média français à leur consacrer une interview et ils ont été ma première interview en anglais.

Les paroles sont sincères et franches tandis que le rythme qui accompagne la voix sonne toujours aussi bon. Les choeurs sont également là, suivis de quelques paroles en espagnol
à la première écoute, je dirais un mélange d’électro-rock même si c’est beaucoup plus rock qu’électro.
L’originalité semble être leur mot d’ordre parce que je suis très fan de leur travail.

N’hésitez pas à aller écoutez ce qu’ils font et à me dire honnêtement ce que vous en avez pensez !
J’espère en tout cas pouvoir les revoir en 2015 et couvrir à nouveaux les concerts qu’ils feront à Paris

La chanson est sorti jeudi soir donc c’est tout frais .

Soirée Longueur d’Ondes

longueur-dondesJ’ai été invité à la soirée organisé par  » Longueur D’Ondes », un webzine qui me connait à travers mes productions écrites .

Tout d’abord, je tiens à les remercier du fond du coeur puisque c’était le premier événement où j’allais en tant que bloggeuse et en étant invité par un webzine sur la musique.

Longueur D’ondes, c’est quoi ? C’est un webzine de découvertes musicales, qui mets en lumière ceux dont on n’entend pas vraiment parlé et je trouve le concept assez chouette. C’est un journal indépendant, qui organise des concerts à chaque parution de numéro.

Hier soir, Le Pan Pier en a pris un coup. J’y étais déjà allé pour découvrir Guts ( excellente rencontre au final) sans forcément savoir dans quoi je me lançais. Là, c’était pareil.
Le premier groupe de la soirée était Cabadzi, venus présenter son nouvel album  » Des angles et des épingles »

On les a déjà comparés à Fauve pour leur mélodie et le fait que musicalement, ils soient proches du slam. Mas c’est bien plus que ça ! Sur scène, ils sont cinq en tout : 4 musiciens et un chanteur.

Il y a une violoniste qui a une voix sublime, Anne Berry, et c’est elle qui a immédiatement attiré mon attention. On trouve aussi des trompettes pour donner un peu d’ambiances au rythme. Niveau texte, j’aime bien le côté un peu rebelle et déraisonnable, c’est presque un cri du coeur venant de leur part
Ils sont de Nantes et fond de la musique depuis 5 ans . Je vous les présente sans hésiter :
Lulu Cabadz
Vixto
Jo
Anne Berry
Pierre Thary ( Violoncelle)
Un groupe qui mélange tous les styles donc : classique, rock et rap !
Et puis, ce qui m’a plu aussi chez eux, c’est le fait que chacun puisse s’exprimer musicalement. Un solo de violon avec une partie voix, de la trompette, un rap rythmé avec de la batterie,.. Il y en avait vraiment pour tous les goûts
J’aime bien la mélodie de la chanson  » Lâchons-les ». Le texte est cool, et assez réaliste. Ce n’est pas tout à fait comme un groupe engagé, ou alors engagé mais prêt à faire une révolution !

Le deuxième artiste de la soirée m’était totalement inconnu mais il y a de fortes chances pour que je le retrouve très prochainement sur scène. Il s’agit du rappeur français  » Hippocampe Fou », un mec qui est dans un sacré délire. Comme son nom de scène l’indique, il aime les animaux aquatiques, il appelle d’ailleurs son rap  » du rap aquatique » et ses shows  » des aqua shows ». Grandiose ! J’ai beaucoup aimé la connexion avec le public et surtout le fait qu’il rape sur de des sons de DJ . Et puis, il met une ambiance vraiment communicative avec le public. J’aime beaucoup ce genre d’ambiance, c’est intimiste et on est proche de l’artiste.
Hippocampe fou m’a d’ailleurs remarqué lorsque je me suis assise au pied de la scène, en me souriant ( Le décolleté a fait son effet donc)

Il sera sur scène avec Guts le 23 décembre, il avait aussi sur scène avec lui  » Cheeko », un rappeur que j’ai déjà eu l’occasion d’apercevoir au côté de Guts ( et que je n’ai pas hésité à saluer).

Au passage, c’est quand même grâce à Guts si j’ai pu faire mon entrée dans un monde qui, jusque là, m’était un peu inconnu alors je tiens quand même à le remercier à travers ces quelques lignes. Et puis, j’ai pu ouvrir mon horizon musical sur le hip-hop

Je soutiens aussi « Longueur D’Ondes » parce que je trouve que ce qu’ils font est remarquable. Y compris niveau mise en page et mise en forme des articles.

En tout cas, mon coup de coeur de la soirée, c’est Cabadzi. Même si j’ai bien aimé aussi Hippocampe Fou. J’aime bien aussi ses textes , enfin, vous devez savoir que je suis maintenant très sensible aux textes. ( qu’il s’agisse de chansons, poèmes ou romans)