» Brother » by The Mispers

The mispers

The blog has never been active during this weekend but I need to sleep any ideas on music, before concentrating on my week exams.

Je vais encore vous parler d’une première partie découverte en concert. Cette fois, il s’agit de la première partie de Kodaline et des anglais de The Mispers, dont les membres viennent de Londres. Ce que j’apprécie au sein de leur musique, c’est ce mélange de classique et de moderne.  le blog n’a jamais été aussi actif que pendant ce week-end mais j’ai besoin de coucher toutes idées sur la musique , avant de me concentrer sur ma semaine de contrôles. Au sein du groupe, ils sont plusieurs musiciens : Jack Balfour au chant,Joey  Arnold à la guitare rythmique et au choeur, Diego Porto à la guitare acoustique, Jordan Grispino à la batterie, et Hanna Van Der Bule au violon et au chant.

I’m going to tell you about the first part discovered in concert. This time it is the first part of Kodaline and English The Mispers, whose members come from London. What I like in their music is what mix of classic and modern.

Le violon est très présent, la guitare en fond et la voix rajoute l’harmonie. J’adore tout simplement. Le titre qui m’a le plus marqué est peut-être bien  » Brothers » pour la partie violon.  Je trouve ça cool de mettre un si bel instrument comme celui-ci dans un groupe de musique, cela montre bien que la musique est intemporelle et peut s’adresser à tous.  J’aime beaucoup la voix aussi, avec la guitare mais je suis sous le charme du violon qui se lâche vraiment sur ce morceau.   Les autres titres me plaisent aussi comme  » Dark Bits » qui est le titre de leur album. Leur disque  » Shoulder »  sort le 18 avril, jour du disquaire day à Paris .

The violin is very present, the base guitar and voice adds harmony. I just love. The title that most impressed me is perhaps « Brothers » for the violin part. I think it’s cool to set a beautiful instrument like this in a band, it shows that music is timeless and can be for all. I love the voice, too, with the guitar but I’m in love with the violin that really loose on this piece. Other titles also please me as « Dark Bits » which is the name of their album. They will presents for  their first concert in France as a headliner at the Record Store Day, Republic Square in Paris with the CD « Shoulder », an event not to be missed!

On peut aussi très bien en avoir un autre aperçu sur le titre  » Emilie » où la violoniste est au choeur. C’est un autre style, un peu moins pop que rock, mais tout aussi bon. Je vous conseille d’aller les découvrir immédiatement.

It may also very well be another preview on the title « Emilie » where the chorus is a violinist. It’s a different style, a little less pop than rock, but equally good. I suggest you go find them immediately.

« Pure » by Warm Siberia

Warm Siberia

The first part in the concerts, it’s not my thing, though, this month, there that really caught my attention, starting with Mark Sein, the talented German musician who made the first part of Tokio Hotel. I had a big crush on him, first on stage, who managed to engage the public, he did very well his bet. I feel the life in his music and a desire to take things gently. He comes from Germany and it produces fairly regularly, I want to see him live. My favorite song is  » Pure »  because the life is pure. His voice is like a diamond, it shines and she stroked tenderly.

Les premières parties dans les concerts, ce n’est pas trop mon truc, pourtant, ce mois-ci, il y en a qui ont vraiment retenu mon attention, à commencer par Mark Sein , le talentueux musicien allemand qui a fait la première partie de Tokio Hotel.  J’ai eu un gros coup de coeur pour lui, tout d’abord sur scène, qui a réussi à faire participer le public, il a très bien réussi son pari. Je ressens de la joie de vivre dans sa musique et une envie de prendre les choses avec douceur. Il vient d’Allemagne et s’y produit assez régulièrement, j’ai envie de le revoir en live. Sa voix est comme un diamant, elle brille et elle nous caresse tendrement

Listen to his compositions, it is like falling into his world and in this atmosphere. In truth, it makes the Deep House or just electronic music. It’s pop, but sometimes mixed with classical music, it gives a nice song to hear. The music I prefer is « pure » simply because it exudes the joy of living. And because life is too pure, and that there is only one. In the  band , they are two: Pascal Blanché (producer and composer) and Mark Sein (guitarist, Voice , co-producter)

Réécouter ses compositions, c’est un peu comme retomber dans son univers et dans cette ambiance.  En vérité, il fait de la Deep House  ou tout simplement de la  musique électronique.  C’est de la pop, mais parfois, on mélange avec de la musique classique , ça donne une belle chanson à entendre. La musique que je préfère est  » pur » tout simplement parce que cela respire la joie de vivre.  Et puis, parce que la vie est pure aussi, et qu’on n’en a qu’une seule. Dans le groupe, ils sont deux : Pascal Blanché  ( producteur et compositeur ) et Mark Sein ( Guitariste, voix, compositeur et co-producteur) . La gentillesse de Mark transparait dans sa musique, et ça fait beaucoup de bien d’entendre ça.

The kindness of Mark transpires in his music, and it feels great to hear that. I’m in love, and I would give anything to see him live, with his guitar and his voice

ZeusNDione : la mode grecque à la conquête de la FashionSphère

ZeusNDione

Vendredi, en sortant de la fac, je suis allé directement au Bon Marché qui est dans le même quartier . Je me suis rendue directement à la boutique de la marque  » ZeusNDione » que j’ai découvert grâce à Nikos Aliagas sur Instagram.  En souvenir de mon voyage en Grèce, l’été dernier, j’ai pu observer  des tenues faits mains, un talent artisanale et inné.

Si vous me suiviez l’année dernière, vous savez que j’adore la mythologie grec, et je n’étais jamais allée à  Athènes avant l’année dernière, c’est chose faite maintenant ! ( Et en plus, le voyage m’a clairement porté chance puisque j’ai croisé Nikos dans l’avion en revenant justement d’Athènes) . D’ailleurs, dans la mythologie grec, Zeus est le Dieu Tout-puissant , et Dione est la quatrième femme du Dieu-tout puissant

Pour en revenir à la marque, elle a été fondé en 2012 à Athènes,  il y a trois maîtresses à la création: une au dessin, le stylisme à proprement parler avec son aspect artistique et deux autres qui s’occupent du reste, la pub , l’aspect commercial,… Le nom de la marque est basé sur la mythologie et la création.

Les prix varient entre 400 et 100 euros voir un peu moins cher, tout dépend des pièces.  Je suis littéralement tombé amoureuse de ces créations.  La matière utilisé est de la soie, et juste pour le plaisir des yeux, ça vaut le coup d’oeil.  Le monde de la mode est souvent un monde difficile d’accès, un peu comme la musique finalement ( Mais moi, j’y suis quand même arrivée), alors pourquoi les créateurs grecs ne feraient-ils  pas une entrée fracassante dans ce milieu ?  En tout cas, je suis pour et j’encourage la grecs de tout coeur à créer et à innover ! Laissons libre court à notre imagination, le monde en a bien besoin !

« La Vague » by Izia

Izia J’avais déjà fait un article sur Izia par rapport à la chanson  » Hey »  où j’avais donné mon avis un peu mitigé.  On l’a connaissait plutôt rockeuse avec  » So Much Trouble » , et là elle nous balançait peut-être autre chose à la figure. Mais j’ai rapidement changé d’avis quand j’ai vu  » La Vague » en live au grand journal ( l’émission avec Jean Paul Gautier, qui a aussi habillé la jeune femme pour la cérémonie des césars).

Izia, jeune femme de 24 ans, a sorti son troisième album, qui sortira le 13 avril. Un mélange peut-être entre le rock et l’électro mais le cocktail est tout simplement explosif.  J’aime la douceur au début, avec la voix et le fait que le rythme aille un peu plus vite après. C’est un peu comme si elle nous disait  » allez, debout ! va te battre, tu es une battante !  »  » Je suis la vague qui te ramène sur les récifs quand tu te perds, je suis le soleil qui te brûle quand tu reviens de sur les dunes », en plus, c’est une vrai poétesse.

Les mots et la mélodie sont bien choisis. On démarre la chanson avec douceur et puis, on enchaîne avec un virage plus puissant, plus présent, avec la batterie qui donne un sacré rythme, Izia qui chante avec son coeur.

Moi, quand je l’écoute, j’ai tout simplement envie de me battre . Pour avoir ce que je veux . Ouais, c’est ça . L’artiste dit qu’elle est un peu comme celle qui ramène les gens à ceux qu’ils sont.   » Attiré par le vent, tu t’es perdu sans doute » . Un mélange entre un vent de liberté et la fraîcheur de la voix de la chanteuse. C’est un gros coup de coeur ! Elle sera dans  » Sortez du cadre » aujourd’hui avec mon très cher Nikos Aliagas, et elle sera également présente au printemps de Bourges. Le printemps commence bien !

« Feel it All » vidéo by Tokio Hotel

Tokio Hotel

Le clip de la chanson  » Feel It All » extrait du dernier album de Tokio Hotel  devait sortir le 3 avril, finalement, je pense que cela a été avancé. Et quel clip ! Quelque chose de diffèrent et d’osé !  Pour ma part, cela me fait un peu penser à la vidéo de The Pretty Reckless  » My Medecine » en un peu plus crash quand même !

On démarre la vidéo avec Bill qui doit être chez le psychologue, et qui raconte ce qui lui est arrivé. Et puis, ensuite gros flashback .  C’est une version censurée puisque vu le thème abordé, c’est souvent le cas aux Etats-Unis quand il s’agit de drogue ou de viol,.. ou de n’importe quel sujet choquant (  on se souvient tous de la chanson  » Miss Nothing » de The Pretty Reckless qui avait été censurée sur le livret des chansons parce qu’elle abordait un sujet trop choquant)

Nous sommes plongés dans ce souvenir . Dans une voiture, il se dirige vers une soirée. Je pense que cette soirée se déroule dans un milieu en particulier : le milieu de la toxicomanie !  Bill est le personnage principal, il se rends en soirée et se fait violer, il fume, il danse, il se bat. à un moment donné, on peut voir qu’il est nu dans un bain avec une fille nue aussi , il essaye de la droguer en injectant quelque chose dans son sang, elle perd connaissance mais elle perd connaissance ,et, se rendant compte de son erreur, il tente de la réveiller

Ce qui est intéressant aussi, c’est qu’il s’exprime avec son psychologue en allemand alors que la chanson est en anglais.  C’est un clip crash mais sincère! C’est ce qui arrive aux jeunes de nos jours quand on ne fait pas attention ( ou, pour ma part, quand on a un ange gardien) Le rythme festif de la mélodie contraste totalement avec les images que l’on voit ! à la fin de la vidéo, on revient à la réalité et Bill revient à lui .  Je n’imaginais absolument pas le clip comme ça, je voulais me laisser la surprise, eh bien je n’ai pas été déçu.  Nur Bravo, Bill !

J’ai découvert Tokio Hotel quand j’avais 14 ans, et ça fait du bien de les voir prendre un nouvel envol, vers de nouveaux horizons. Et je serais là pour les soutenir.

« Talk About You » by Mika

Mika Après  » Bom Bom Bom » Mika nous présente un nouveau morceau aux allures pop et avec une belle énergie positive.

L’un de ces moraux qui m’a très certainement le plus marqué c’est  » Relax Take it Easy » . Mika est peut-être LE chanteur qui m’a accompagné depuis le collège et qui me plaît encore et toujours. J’aime son originalité et sa voix. Mais je vais m’attaquer sur ce nouveau morceau qui me plaît d’avance. C’est le premier extrait du nouvel album qui sortira au mois de juin  » No place in Heaven » .

Les premières notes ainsi que le premiers paroles me font déjà frissonner. C’est un titre que je pourrais écouter sans hésiter sous le soleil, en vacance ( ce n’est pas tout de suite.. ).  Mika est très présent en ce moment car il est juré dans The Voice et c’est sans aucun doute le coach que je préfère.  On se souvient tous de sa victoire l’an dernier avec Kendji Girak. Du coup, il avait été sacré coach gagnant.

Et puis, le printemps est la saison des amours alors, on parle de celui pour qui on craque, ou tout simplement , d’un ami qui nous manque… La musicalité du morceau colle avec la voix, et ça me rappelle sans doute un peu  » Relax Take it Easy » mais en beaucoup plus fun, plus travaillée aussi, au niveau de la mélodie. C’est comme un retour aux sources pour Mika.  C’est un de mes coups de coeur cette semaine, alors n’hésitez pas à vous intéresser de plus près à cet artiste.

Ladurée se lance dans les cosmétiques

laduree-les-merveilleuses-collection-maquillage Très gourmande, j’aime beaucoup l’univers des macarons de Ladurée.  Quand je suis allé dans leur salons de thé sur les champs Elysées à Paris  avec une amie, j’ai été conquise par l’ambiance chaleureuse et par le goùt  de leur chocolat chaud. On trouve aussi leur chocolaterie pas loin de la place de la Concorde. Mais aujourd’hui, je vais vous parler de leur cosmétique.

Eh oui,  la marque se lance dans le maquillage. Les cosmétiques se cuisinent. J’avais besoin d’un petit article  » actualité sur les nouvelles tendances » en ce moment. Petit rappel historique : L’entreprise a été lancé en 1862 par Louis Ernest Ladurée et n’a cessé d’évoluer depuis sa création. Aujourd’hui, cela fait partie du luxe français.  Si elle fabrique des macarons et des chocolats chauds de base, Ladurée s’est aussi associé à  » Sonny Angel » pour créer depetites figurines de collection. C’est l’art même de vivre à la française, et quoi de mieux pour la marque de d’innover et d’inventer à nouveau ?

Le packaging des cosmétiques me fait un peu penser à Too Faced, dont j’ai beaucoup entendu parlé. Ambiance féérique, la création des produits s’inspire  de l’univers de l’enfance. ( d’après mon impression )  Pour leur gammes de cosmétique  » Les Merveilleuses » , Ladurée vise le même public que pour la clientèle qui fréquente ses salons de thé. ( Et qui achète aussi très certainement ses macarons dans la boutique historique de La Madeleine).

Avant toute chose, le nom est attirant.  » Les merveilleuses » pourraient rendre les femmes belles.  ( Mais la beauté en vaut-elle le prix ? Pas sûr ! Surtout quand on sait qu’une femme peut être merveilleuse dans son coeur)

Et pour la conception, les packagings me font vraiment penser à une ambiance de conte de fée. Mais plus dans le style  » princesse des milles et une nuit ».  On peut trouver la gamme chez Sephora mais comptez au minimum plus de 50 euros pour un pinceau de maquillage, c’est peut-être le point le plus négatif : le prix !

« Renaissance  » By Eklipse

Eklipse

On quitte l’Angleterre avec Muse pour revenir en France avec un tout jeune groupe que je viens de découvrir : Eklipse .

Déjà, ce qu’on peut dire, c’est qu’à la première écoute, on sent l’originalité du groupe. Un peu de synthé mélangé de la guitare, et le tout vous donne un mélange électro-rock. J’aime la musicalité et la justesse des notes.

La voix masculine nous berce, jusqu’à nous perdre complètement dans cet univers musical. Rajouté à ceci un texte qui me parle et le tour est joué, je suis séduite.  Rien que le titre  » Renaissance » me parle.

Je me considère comme quelqu’un qui est née sous une bonne étoile , et qui n’a pas peur de l’avenir, comme le dit la chanson. Marguerite Duras est née sous le signe de la perte, mais moi je suis née sous le signe de la renaissance.  » J’avance et j’espère… Qu’on puisse enfin me parler sans être terrifié ». Leur trois mots d’ordre : Liberté, Egalité, Sensualité. On reconnait un violon sur certains morceaux. Un belle façon de mélanger le classique et le rock. On avance et on espère toujours aller plus loin, jusqu’à toucher les étoiles. La renaissance est une merveilleuse façon d’avancer dans la vie, tout en pensant de façon positive.

Le coté de la rock de la chanson est séduisant, moi ça me donne envie de prendre un micro et de danser, juste danser sans se préoccuper du regard des autres. C’est sensuel, sexy, émouvant. Les notes plus douces touchent l’âme sensible, procure des putains d’émotions.  La renaissance, c’est aussi un nouveau départ, une nouvelle façon de voir la vie. Ce qu’il y a de cool, c’est que chacun à une partie : la voix a sa partie, la guitare aussi, et puis le synthétiseur. J’aime bien le texte , mais j’ai également un gros coup de coeur pour la musique.

 » Dead Inside » By Muse

muse-drones Muse de retour avec un nouveau morceau innovateur  ! Un morceau qui nous emmène dans un voyage, un voyage au fond de nous-même. Quelque chose de poétique, ou de plus sombre selon la personne qui interprète le morceau.

Mais ça m’évoque une danse, une danse le long d’un chemin. Et j’ai du mal à suivre avec les cours, mais je suis tellement heureuse de les savoir de retour musicalement que c’est quelque chose qui me passe un peu au-dessus. Alors oui, je tente de faire la part des choses entre les cours, les concerts, les live-report et tout ce qui se passe ! Du bon Muse, un peu comme à l’ancienne sauf que c’est dix fois mieux ! Pas de doute, leur retour va faire du bruit. C’est du rock, du bon rock à la sauce de Muse. Passons à ma première écoute de  » Dead Inside ». Au début, j’ai été surprise, ça ressemble à de l’électro. Pourvu qu’ils ne fasse pas comme  » The 2and Law » qui était pour le coup, très électro. C’est du rock, ça me fait penser à ce que faisait Muse avant, mais là, c’est beaucoup plus travaillé et rythmé, on sent que les mélodies sont plus recherchées.

Chaque note est un pas de plus vers le courage et la liberté, c’est ce à quoi me fait penser la musique. La voix de Mathiew Bellamy, toujours aussi mélodieuse, qui ne change pas avec les années, un peu comme s’il avait la jeunesse éternelle lui aussi ?   » Dead Inside » sonne comme un cri, la musique va nous raconter une histoire, l’histoire d’une mort  » I’m dead inside » , mais qui va peu à peu renaître pour vivre une nouvelle vie. Mais en fait , plus on avance dans la chanson, plus je commence à aimer.

La voix de Mathiew Bellamy, les accords de guitare, le cri, tout est parfait ! J’adhère totalement .  La musique m’évoque une danse, une danse que l’on ferait une fois que l’on a réussi à accomplir quelque chose dans sa vie. Parfois, quand j’ai trop de pression, je pleure, mais j’écoute Muse pour me motiver et pour aller encore plus haut. Toujours plus loin.

« Let Me Go » remixé par DJ Gaby

DJ Gaby

L’été approche à grands pas, les partiels aussi , et malgré beaucoup de travail, j’ai eu envie de  m’intéresser de près à un DJ portugais qui a mixé à Ibiza l’été dernier, et qui pourrait très certainement y revenir  cet été !

C’est un jeune homme portuguais mais qui pratique la langue française puisqu’il a de la famille à Paris. ça ne fait pas très longtemps que je le suis, mais bon, vous savez l’été , c’est le beau temps et la nature qui renaît. DJ Gaby se déplace un pau partout dans le monde, mais aujourd’hui, c’est son remix d’une production portugaise qui m’a beaucoup plus !

J’aime la sonorité, l’ambiance que l’on ressent  et le son puissant qui s’en dégage. J’apprécie ce genre de musique, c’est de la Deep House, mais qui sonne très bon ! Le genre de son qu’on ne se lasse pas d’écouter l’été. Quelle belle énergie positive ! C’est l’histoire d’un garçon qui cherche une fille… et qui pourrait bien l’inviter à danser sur la piste de danse !  Alors moi, je dis oui, j’aime bien l’énergie qui est là, la voix, la musique, en fait tout !  DJ Gaby sera très certainement parmi les DJ que je suivrais .