Twilight Motion en Interview

TM 2

Voici une autre interview réalisée que je mets en ligne, j’avais déjà évoqué plusieurs fois le groupe  Twilight Motion et je vous montre donc cette fois l’interview. Laissez-vous tenter par leur musique.

1/ Hello, pouvez-vous me présenter chaque membre du groupe ?

Etienne (33): Salut, alors twilight motion est composé de julien nourtier à la batterie, francis lambert à la basse et d’Étienne rousseau aux claviers et machines. Nous sommes tous les 3 issus de tours (37) et environs.  Nous sommes donc un groupe de musique électronique hybride, car nous jouons la plupart des instruments en live. Batterie basse et claviers s’opposent avec les séquences et les samples de voix de la programmation. Notre style se définit entre la drum and bass, jungle et le trip hop indus.

Francis (31 ans) : Je suis le bassiste du groupe depuis bientôt 6 ans, je joue également de la guitare et du piano et je pense que ça se voit dans ma manière de jouer et de composer. Avec mes influences j’ apporte le côté Metal de nos compositions.

Julien (33ans) : Je suis le batteur et co-fondateur du groupe avec Etienne. Nous faisions parti d’un groupe de rock avant de monter les Twilight Motion. Je m’occupe aussi des samples avec Etienne.

2/ Pourquoi avoir choisi le nom de Twilight Motion ?

Etienne : à la base c’est un assemblage de deux mots qu’on aime beaucoup, twilight pour le crépuscule et motion pour le mouvement , au sens de « action » filmique. On a trouvé ce nom au tout début du groupe et commencé à faire la communication autour et le film twilight est sorti, 3 mois après. On a préféré garder le nom, on commençait à être connu sous celui ci et il aurait fallu refaire beaucoup de choses. Je vous rassure nous ne sommes pas des vampires.

Julien : Le mot Twilight vient d’une face B des Cure « This Twilight Garden ». Etant fan de cinéma, le mot motion c’est rajouté assez vite et de façon naturel. Notre nouveau projet devait comprendre un côté filmique.

3/ Quelles sont vos inspirations musicales ?

Etienne : Nous écoutons tout style musical à la base, cela peut aller de la musique classique jusqu’à de l’ultra speed core noise indus inécoutable. Je pars du principe qu’un style musical n’est pas représentatif de toute la musique et que certains artistes ont des œuvres bien même dans des registres que nous n’écouterions pas forcément . Bien évidement il y a des groupes que nous aimons beaucoup comme la scène big beat, prodigy fat boy slim ou autre, la scène trip hop, portishead massive attack, mais aussi et surtout la scène drum and bass actuelle, les groupes dub français, comme high tone, Ez3kiel, fumuj, hint et la drum and bass, européenne noisia ou autres qui tapent forts. Nous sommes aussi de grand fans de métal et de rock, ce qui nous rejoint sur l’ensemble. Bien évidement on écoute des groupes comme les cures, rage against the machine, rammstein, et j’en oublies certainement plein, la liste serait longue…

Francis : Le Néo Métal (Korn, Rammstein), aussi des groupes comme Muse et Ghinzu et côté Electro Prodigy. J’ écoute beaucoup de musique classique, on ne s’ en rend peut être pas compte avec Twilight Motion mais elle est présente dans ma façon de composer l’ harmonie de mes lignes de basses et de certaines partitions de claviers.

Julien : Je suis un grand fan des Cure et de la scène new wave anglaise des 80’s. La musique industriel, le trip hop de Massive Attack, et bien sur le dub électro de chez nous, comme : Ez3kiel, High Tone, Fumuj etc….Nous ne restons pas fermer à un style en particulier. Nous faisons beaucoup de sessions d’écoute pour ne pas s’enfermer dans un style en particulier, ce qui serait vite ennuyant.

4/ Vous venez de Tours, est-ce une bonne ville pour la richesse culturelle ?

Francis : Oui bien sur, on compte beaucoup d’expositions, de concerts, de cinémas, Tours à un magnifique patrimoine et bien sur la Loire qui a façonné l’ histoire de la ville.

Julien : Comme le souligne Francis, nous avons la chance d’être dans une ville avec une bonne richesse culturelle, et qui compte aussi beaucoup de groupe de musique et d’artistes en générale. Malheureusement, nous comptons de moins en moins de lieux d’expressions.

Etienne : oui et non. Tours a toujours été une ville active et étudiante. Au niveau culturel, il y a toujours eu beaucoup d’activités. Ceci dit depuis une bonne dizaine d’année, la ville et l’agglo ont pris une orientation plus « patrimoine », pas de bruits en ville par exemple, en gros çà c’est vieilli. Et les choix culturels sont plutôt parfois étonnant. Mais c’est comme çà dans toutes les villes de France. On est loin de l’ouverture culturelle de berlin où le public a accès à tous les discours artistiques, sans se retrouver dans un squat pour voir une expo photo par exemple.

5/ Musicalement, vous me faîtes penser à du métal, comment définissez-vous votre style ?

Francis : Je pense qu’ on peut d’ abord parler de musique Électronique quand on parle de notre style avec ses sous genres (trip hop, dub…), mais le métal oui, bien sur pour accentuer l’ énergie des compositions et parce que nous adorons ça, il y a aussi beaucoup de rythmes Jungle. Etienne : oui nous faisons de la musique électronique dans son contenu et par les moyens materiels que nous avons, mais nos créations sont construites très souvent comme des morceaux de métal. Nous sommes à mi chemin entre de la jungle et du métal sur le dernier album. A l’origine nous venons du rock progressif julien et moi, nous avons expérimenté l’ambiant et le trip hop sur le premier album. Le deuxième album : the blind eye est quand à lui beaucoup plus énervé, plus agressif, mais reste dans la continuité de Dark city. C’est beaucoup plus représentatif de ce que nous jouons en live au final. On se fait surtout beaucoup plus plaisir. Julien : Justement ce qui est intéressant c’est que c’est vraiment la connexion de nos 3 personnalités, complètement différentes. Chacun apporte sa patte à sa façon. Nous décidons d’un fil conducteur au début, qui en occurrence pour cet album était, de faire des rythmes Jungles, avec une énergie typée métal/industriel.

6/ Quels sont vos projets pour la suite ?

Francis : Partir en tournée en France et à l’ étranger et continuer à nous entourer de personnes souhaitant développer notre projet.

Julien: travailler un peu plus sur le côté visuel des concerts, que nous avons un peu délaissé pour le moment au profit de la musique. Nous sommes en recherche d’idées, et j’espère que nous serons prêt pour l’automne à avoir un show lumière, vidéo et musical complet.

Etienne : continuer sur cette route, faire un max de concerts et de chroniques pour la sortie du deuxième album. Ensuite je ne sais pas trop, la préparation d’un troisième album avec un nouveau style musical qui sait du rap avec du chant lyrique ? Plus serieusement, il y a beaucoup de projets en cours, travailler la vidéo et la mise en scène pour le live. Sur le premier album nous avions de la vidéo projection en live et pour l’instant nous ne l’utilisons pas. Faire des clips sur un ou deux titres de l’album. Voilà en gros il y a du boulot.

Merci les garçons d’avoir répondu à mes question 

Merci à vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s