Reapers, le nouvel extrait de Muse

Muse

La sortie du nouvel album de Muse approche a grands pas et quoi de plus cool que de nous faire patienter en nous diffusant chaque fois de nouveaux extraits ? Muse a sorti donc  » Reapers », un titre qu’ils avaient déjà joués en live , il me semble à Londres.

Ils nous avaient habitués à des morceaux qui oscillaient entre rock et électro, mais pour ce morceau-là , c’est un retour en force aux sources du rock qui a fait le succès de Muse. J’entends très peu d’arrangement musicaux qui peuvent faire penser à de l’électro. C’est du rock, et c’est du bon ! Finalement, il y aura peut-être de tout sur cet album , pour tous les goûts.

Mon avis sur e morceau ? Bon, très bon. La mélodie est puissante, rock’n’roll, et la voix de Matt est là pour nous accompagner, d’ailleurs il fêtera son anniversaire à Paris puisque c’est le jour où le groupe fait le plateau du grand journal soit le 9 juin.  Ce que je ressens à l’écoute du morceau ?  Une irrésistible envie de hurler… Et d’ailleurs, dans la vidéo qui illustre la chanson, on voit bien que Matt et sa guitare ne font qu’un.  C’est un clip qui est tourné un peu à la façon d’un jeu vidéo, on surveille le personnage qui se déplace dans l’espace, mais qui est menacé par une femme, comme une dictatrice du gouvernement qui le cible.

 » Here comme the drones » on a ici un aperçu du nom du disque. C’est comme si le groupe nous montrait sa rage contre ce système supposé nous rendre heureux, mais où tout le monde nous surveille.  Personnellement, j’adhère ! La musique en soit est une forme de révolte alors ne vous laissez pas faire et exprimez-vous !

Il me semble aussi que tout l’album est l’histoire d’un homme qui est surveillé de près et qui finit par en être libéré à la fin de l’histoire. à vrai dire, c’est plutôt un thème actuel, on va dire.  Et si vous ne le saviez pas, les drones sont des petits hélicoptères, minuscules, qui se fondent dans le décor pour nous surveiller donc le titre de l’album est très bien choisi.  à base de mélodies puissantes et de riffs de guitares endiablés, Muse réussit le pari d’effectuer un retour aux sources.

Certains passages musicaux pourraient me faire danser, parce que c’est vrai qu’on peut associer la danse à la musique, comme le solo de guitare avec la batterie.  Comme ils ont pu nous le montrer dans le clip de Dead Inside.

La sortie de l’album va être  un  putain d’événement et, surtout, n’oubliez pas d’acheter le disque !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s