« Drones » le nouvel album de Muse : la chronique

Muse- Drones On devait l’attendre pour demain mais finalement, dés samedi, l’album de Muse était presque disponible partout en France ! Inutile de vous le dire que j’avais hâte de l’avoir entre les mains, maintenant, je vais pouvoir l’analyser avec bonheur . On commence le titre par  » Dead Inside « qui me plonge dans un voyage intérieur. La musique invite à danser, comme dans le clip vidéo moi, j’ai envie de danser et d’improviser une chorégraphie en criant  » Dead Inside ». à mes yeux, une mort intérieure serait un goût perdue de la vie  » But You’re Dead Inside ». Mais quand on meurt intérieurement, quelque part, on continue à vivre parce que l’esprit vit, lui, je valide le texte et la mélodie, surtout la mélodie d’ailleurs.

Puis ensuite on découvre un discours, peut-être politique , un peu trop politique à mon goût alors c’est Psycho qui nous entraîne avec son rock puissant et alternatif . J’aime les paroles et la musique, on est tous un peu des psycho en fait. Et cette chanson est un message à tous ceux qui écoutent, un message puissant.  ça sonne métal, on dirait que c’est un son qui nous invite à trouver notre paix intérieure mais tout en révoltant, peut-être un des titres que je préfère. « Mercy » nous dépeint quelque chose de plus mélodieux, il faut écouter les premières notes et la voix de Matt.  Le refrain est doux, et puis quand l’artiste crie  » Yeah ! » on monte en puissance avec la guitare ,   et ça redescend avec le piano.  J’aime les instruments et tous les arrangements. C’est un titre qui nous invite à être heureux, c’est ce que je ressens.  Muse est incomparable.   » Reapers » est un morceau plus frais et plus aérien, plus rapide aussi mais ça hurle plus du coup ! J’imagine que ça va rugir en concert sur ce titre.

C’est une histoire qu’on nous raconte, l’histoire des hommes qui essayent de s’échapper, c’est bien ce qu’on peut ressentir comme Matt chante  » Here comme the drones » « The Handler » musicalement c’est un morceau que j’adore. Il est puissant et unique.  Comme dans le clip vidéo, Matt chante  » You are my handler and I want your execution » c’est un titre sur la manipulation que les hommes peuvent faire entre eux. Sur la mélodie, on monte on descend mais on reste sur cette fine ligne, comme sur une corde de guitare. Et je ne me lasse pas des accords que joue Matt à la guitare, qu’est-ce que c’est bon ! « JFK  » est un discours politique sur les drones, mais pas vraiment fan parce que je pense que musique et politique ne font pas bons mélanges.

Mais  » Défector  »  a un niveau mélodique un peu plus au-dessus, on monte en puissance , il y a assez de son et de guitare pour me combler, avant que la voix ne rugisse, il hurle pour la liberté  » I’m free » .  » Révolt » est un morceau que j’ai tout de suite aimé parce qu’il traite d’un sujet qui me tient à coeur, la révolte pour la liberté !  Au début, on a l’impression difficilement pour atteindre un but et puis, une fois là-haut, on redescend en chantant, j’adore la présence de la batterie et le sens unique que cela produit  » Don’t tell me you can say », le personnage au début manipulé se révolte d’un seul coup pour dire stop et dire oui à la liberté !

« Aftermath » est un changement d’horizon musical, et ça fait du bien d’entendre ça. C’est peut-être mon titre préféré pour sa douceur. On se pose en douceur pour écouter chanter l’artiste, cela me fait penser à un film, c’est typiquement le genre de musique que l’on peut mettre dans un film et la voix de Matt, douce, nous murmure des mots à l’oreille, avant d’hausser un peu plus la voix, mais on reste toujours dans la douceur mélodique. Oui, certainement un titre unique et celui que je préfère avec  » The Handler » et  » Mercy » . Un titre avec des choeurs qui chantent tous ensemble, ça ressemble à un film mais sur un album de Muse, ça le fait carrément !

« The Globalist » est encore plus surprenant puisqu’il démarre avec un sifflement, avant qu’une guitare ne vienne compléter le tout, c’est une invitation au voyage dans l’inconnu. On laisse place à la musique, avant que la voix de Matt Bellamy ne vienne agrémenter le tout. Mais ça reste très doux, comme une caresse. Matt, avec sa voix de rocker, s’est aussi chanter de façon plus douce et monter dans les aigus, comme une berceuse, mais la guitare rugit et nous rappelle que nous sommes sur un disque de rock et pas autre chose.

Le voyage doux se transforme en marche d’hommes révoltés, les choristes nous donnent cette impression et la musique, qui continu de rugir, nous invite à écouter un bon solo de guitares, à deux je pense. Avant de finir le morceau sur une note douce qui est celle d’un piano. Le calme après la tempête, et la voix de Matt continue de chanter, tel une berceuse. On finit le disque par le titre-phare  » Drones » , vous voulez  mon avis pour le coup ? Cela me fait penser à une choriste d’église , mais peut-être « Drones  » veut-il nous dire que nous sommes plusieurs à être commander par des Drones. Alors, les chants d’églises sont importants, comme une expression un peu ecclésiastique.

Un album unique et frais, cela dit il y a des choses où j’ai beaucoup de mal à me laisser séduire comme le discours de JFK qui est glissé malicieusement parmi les titres. ça reste quelque chose de très bon à écouter, musicalement tous les éléments sont là pour me combler !  Les musiciens de Muse  sont de vrais musiciens parce que leur but, à travers la musique, est entraîner les gens dans quelque chose de positif et les inviter à trouver qui ils sont ! Et parce qu’un bon musicien passe son temps en tournée à découvrir le vaste monde et à apporter de la joie avec sa musique. Sans doute le plus gros événement de l’année 2015, surtout avec deux jours de promotion à Paris.

Publicités

Une réflexion sur “« Drones » le nouvel album de Muse : la chronique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s