Breaky Boxes donnent leur EP  » After All »

Breaky Boxes

On voyage en France jusqu’à Rouen, en Haute-Normandie.  J’ai reçu au courrier le disque de ce groupe français très très bon . Il y a des influences similaires au blues sur certaines chansons, mais  c’est du bon rock. Laissez-moi vous présenter ces garçons : Jean-François au chant et à la guitare, Brice à la basse, Valentin à la guitare et Simon à la batterie.

On démarre le disque avec  » The limit » où, musicalement, une guitare fait son introduction et nous invite à nous poser sur la plage, pour écouter la musique. Il y a des moments où les frissons sont là , et la musique transmets une énergie. Pour l’instant, le voyage se fait sur les routes de France. Mais avec  » Hollywood » on part de l’autre côté de l’atlantique, d’ailleurs musicalement, il y a clairement des influences qui sont, je dirais, du blues américain. Mais c’est bon à l’écoute, ça passe sur la plage, pour danser, pour ma part, cela me prend au sentiment, un sentiment de liberté.

« Twenty » est leur premier clip, celui que je n’avais pas hésiter à décortiquer et quel plaisir de retrouver cette douceur sur un disque. Sur ce titre-là, j’ai plus l’impression de retrouver des influences de chez moi, à Paris.  On chante, invitation à marcher, je me vois déambuler dans les rues de la ville, la chanson dans les oreilles.  » Night Out » est un titre beaucoup plus profond, qui s’inscrit sur la tonalité rock. Il y a une batterie qui donne le rythme , c’est un morceau à écouter la nuit parce que c’est la nuit que tout s’anime, et que les femmes dansent de façon sensuelle et sexy. Voilà ce que m’évoque la chanson. Un homme sexy au micro qui installe une ambiance festif et des femmes qui dansent.

« In the shade » on est plongé dans une atmosphère rêveuse et enchanteresse, avec nos ombres qui nous suivent.  « On the floor », donc on se laisse aller et on danse . Une soirée estivale pendant cette chanson, à travers ces paroles-là en particulier.  C’est doux, c’est mélodieux, et puis, quand le chanteur pousse sur les aigus, c’est bon à l’oreille. C’est une caresse sensuelle.

Dernier titre  » U.F.O  » nous emmène directement sur l’océan . Vers la liberté. La liberté de voir au-delà des apparences. La musique est quelque chose  de collectif et ça se ressent au niveau des voix. L’univers est poétique, pour aller vers le large.

Et le disque se termine sur une note poétique. C’était bon, c’était beau. Un album à emporter avec soi en vacance !  La musique, c’est le partage, le rassemblement et l’amour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s