l’Interview projet avec Kopernik

J’ai eu la chance de bénéficier d’une magnifique rencontre avec Max alias Kopernik, à Paris.  Elle a été également filmée alors merci au cameraman, je vous propose de découvrir l’interview, de suite.

Salut Max, comment tu te sens depuis le concert de Romain Ughetto à Paris ?

Max :   Eh bien, super content ! Je n’avais pas fait de scène depuis un moment, et cela m’a carrément donné envie de remonter sur scène. Ça faisait un moment que je n’étais pas remonté sur scène, l’accueil était vraiment très bon, et c’était super sympa. On finit d’enregistrer l’album et on va se faire ça en tournée.

D’ailleurs, pourquoi le nom «  Kopernik » ?

Alors, il y a plusieurs versions en fait. La version officielle, c’est qu’on a tapé «  philosophe » sur google et on a regardé tous les philosophes, et on a trouvé ce nom-là du coup on l’a gardé. Le philosophe s’appelle Nicolas Kopernik. Et c’est aussi le nom du lycée dans «  Les trois frères » mais ça, c’est la version officieuse.

Où as-tu puisé l’inspiration pour la chanson «  Je n’attendrais pas « ? J’ai l’impression que ça parle de vie. Dans la vie, il ne faut pas attendre, il faut agir.

Oui, c’est ça, je ne sais pas quand ça s’est passé mais c’est un effet de tout. Quand j’ai commencé à me mettre dans la musique, je ne voulais pas passer à côté de cette chance, j’ai envie la vie devant moi donc je n’attendrais pas pour foncer. Et je n’ai pas voulu passer à côté de cette opportunité d’aller au bout des choses. J’ai encore pleins d’années devant moi, on a qu’une vie alors on fonce.

C’est comme lorsque tu sors d’une rupture amoureuse, tu te dis «  Bon maintenant, je vais attendre le bon » sauf qu’il ne faut pas attendre. Il faut quand même foncer. 

Max : ben ouais parce qu’il n’existe pas. Il ne risque pas de venir si tu ne le provoques.

Que peux-tu me révéler sur ton album ? Comment va-t-il s’appeler ?

Le titre de l’album, c’est «  Je n’attendrais pas «  comme son premier single et son premier titre. Et…. C’était quoi déjà la question ?

Par rapport à ton album, que peux-tu me révéler dessus ?  

Eh bien, je suis vraiment content qu’on arrive à la fin, de la conception c’est quand même pas mal de boulot et de stress. Là, on tient le bon bout. Et c’est génial de pouvoir montrer ton travail à ceux qui te suivent le début, et qui ont financés ce travail déjà de base. On va pouvoir leur montrer qu’on a fait du bon boulot.

Je suis impatiente de pouvoir l’entendre. Septembre, c’est toujours en été, non ?

On a fait exprès de le sortir le 29 aout, parce que deux jours après, les gens reprennent les cours mais ils peuvent encore sentir la fraîcheur de l’été en écoutant ce disque. Ça permet aux gens de kiffer leur fin de vacance parce qu’en septembre, tout le monde reprend généralement.

Tes fans se surnomment « La koperteam », c’est toi qui a trouvé le nom ou ce sont eux qui t’ont appelles comme ça ?

Bonne question, je pense que ce sont eux. Je ne voudrais pas dire de bêtise mais je crois que c’est eux. Mais j’ai l’impression que ce mot a toujours fait parti de mon esprit. Mais à confirmer dans les commentaires. Mais ce n’est pas moi qui ait imposé ça, cela s’est fait naturellement.

Ce n’est pas le titre d’une de tes chansons ?

Non, pas encore. Mais j’en ferais une, bientôt, je pense. C’est une bonne idée. En phase B d’un single, par exemple.

De quoi l’album va-t-il parler ? Quels en seront les thèmes principaux ? 

Eh bien… tout ce qu’un jeune de 23 ans a à dire sur la vie, sur ce que j’ai vécu, ça parlera de filles, et de la vie. Des sentiments et du ressenti qu’un jeune peut avoir. De baize et de partouze aussi puisque selon toi, ça fait partie de la vie.

As-tu un message en particulier à faire passer à tes fans ?

Un message principal ? Juste merci, merci de me soutenir depuis 5 ans, parce que ce projet a quand même 5 ans donc merci à ceux qui sont là depuis 5 ans. Il y a un CD qui va sortir et c’est grâce à eux. Quand l’album va sortir, ça va être ouf. On va partir sur les routes pour faire des concerts, et ça va être une grosse dinguerie. J’espère que les gens prendront du plaisir à écouter ce que j’ai fait autant que moi, j’en ai pris à le composer.

Merci pour l’interview accordé en tout cas.

Merci à toi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s