L’album du jour :  » Keep The Village Alive » by Stéréophonics

Stéréophonics

Jour de révisions dit aussi jour où j’écoute un album  pour me mettre dans mon monde. Et il s’agit d’un goule que j’ai vu en live à Berlin, c’est-à-dire Stéréophonics, un bon groupe britannique et que mon père a bien aimé, au passage . En fait, ce sont des musiciens à la fois rock et électrisant, comme on les aime et comme on aime quand les genres sont mélangés.

On ouvre le bal avec  » I wanna Get Lost With You » , un titre aux sonorités presque romantique, mais pas trop.  Pourtant, ce titre dégage une énergie qu’on a envie de partager.   » Catacomb » montre le côté rock du groupe, avec une belle guitare qui fait une intro musicale remarquable. C’est la vie sous terre qui s’exprime ici dans cette chanson.

 » Local Boy in the Photograph »  nous montre un autre aspect, on se pose pour écouter une histoire, ou pour danser. Selon ce qu’on a envie de faire. Ou tout simplement, on a juste envie de donner, de rendre quelqu’un heureux. « Grafitti On The Train » est une ballade romantique, surtout quand on entend  » Marry Me, I love you » . Il ne faut jamais manquer le dernier train parce que c’est peut-être dans ce fameux train qu’il va se passer quelque chose d’extraordinaire. Et le morceau se termine avec de magnifiques notes au piano.

C’est au tour du joyeux  » C’est la vie » , qui nous embarque dans une ambiance de fête et d’un esprit bon enfant.  Il faudrait que les soirées d’aujourd’hui ressemblent à ce qu’on voit dans le clip, danser au son d’un vinyle, avec une ambiance de fête. « Mr Writer » parle d’un sujet que j’aime bien , c’est-à-dire l’écriture. Un personnage qu’on invente. L’écriture développe l’imagination.  Et le rythme est bon, puissant et profond puisqu’il nous oblige à plonger au fond de nous-même.

Ce n’est pas parce que l’été est fini qu’on ne peut pas écouter  » Song for the summer » , et de se laisser par la mélodie romantique. Une chanson pour aujourd’hui, pour demain, pour l’été, pour la vie.

 » Maybe Tommorow »  nous montre le chanteur en train de composer un morceau, peut-être pour demain. Après une chanson pour l’été, une chanson pour l’avenir ? C’est ce que semble nous transmettre ce morceau.   » Indian Summer » nous parle d’une rencontre pendant l’été. Une rencontre pour la vie, que l’on veut garder privée.  Le rythme me rappelle les vacances, et la danse. La danse dans un bal, mais un bal exceptionnel.

« Have A Nice Day »  est LE titre que l’on fredonne partout, en allant à la fac par exemple. Parce qu’on espère tous passer une bonne journée. Et on y va en chantant, bien entendu. Le rythme est entraînant et unique, tandis que la voix nous accompagne.  Tandis que  » Just Looking » prend le relais et apaise un peu tout ça, on nous emporte vers un autre horizon, un autre chemin. Mais toujours ensemble.

 » The Bartender and the Trief » est un titre plus rock, plus puissant. Mais on approche de la fin, alors on se lâche un peu. Plus rock qu’électrique, le morceau se veut rythmé et le texte comme un cri.

 » Dakota » termine l’album avec une touche d’électro et de sympathie.  C’est un hymne rythmer et poétique, que le groupe nous propose.

En tout, un album sincère. La musique est authentique, mais c’est ça qui fait que ça marche. Si vous voulez revoir le live du groupe au Lollapalooza à Berlin, c’est ici 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s