Live-report : Théo Maxyme au Trac

Théo Maxyme

Parce que rien ne vaut une petite soirée à Paris, je suis allé me réfugier dans le 13 ème arrondissement de Paris  après les cours, au restaurant le Trac . Je suis arrivée à temps pour voir mon ami Théo Maxyme sur scène, le spectacle était déjà commencé , mais j’ai eu le temps de m’installer.

Théo m’impressionnera toujours avec son jeu de guitare , sa voix est superbe et ses mélodies sont géantes . Il ouvre la soirée avec Riptide de Vance Joy  , le public bat en rythme et commence à s’installer. Puis c’est au tour de « The Priest, The Policeman & The Dead » . J’aime ces titres, ils ont quelque chose d’authentique. C’est le moment de  » We Only Did It for fun » une composition écrite avec Charly Gee, que j’ai eu la chance d’interviewer et que j’espère revoir très bientôt.

« The Man who sold the world » est le prochain titre à être mis en scène, et on est déjà dans une ambiance de folie.  Et puis, on se laisse aller avec  » Bad on this side » . Le public est varié, presque intemporel.  Ils sont connectés et ça se voit. Les choeurs sont faits par un pianiste, et vous savez comme j’aime ce mélange entre un piano et une guitare. La poésie de Théo m’avait manqué alors il fallait bien que je revienne le voir en concert.

«  »Restless » » enchaîne la suite, on donne le rythme et on se laisse porter par ce titre très calme . A Drama est un titre qui s’adresse aux femmes, dont le refrain est dont le refrain est « A drama, a trigger, a cigaret », et aux homes, quelque part aussi, je pense. Mais j’ai particulièrement aimé ce titre. Un vrai coup de coeur. Il bouge bien.

« You never can tell » est un titre rock, iniatif,  une reprise de Chuck Berry , qui nous invite à aller de l’avant. Pour ma part, c’est ce que m’inspire la musique. Aller de l’avant et ne pas rester dans le passé.  » Whisky On The Rocks »,  un vrai moment rock’n’roll et une invitation à partir en musique. Une soirée placé sous le signe des accords parfait d’une guitare.

« Wild Side » nous donne une raison de plus d’aimer la soirée et de profiter de ce bon moment. Toujours en rythme.  Le public effectue un rappel et nous avons droit à une reprise de « Imagine » de John Lennon. Excellente référence musicale.

Le mois prochain , donc en novembre, le label Tom Leo Record aura un an.  Un beau projet que je soutiens, la date n’est pas encore retenu à ce jour mais ce sera courant l’hiver.

Credit photo : Romain Noa 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s