Le concert de Archi Deep and The Monkeyshakers

Archi Deep

Le groupe de rock français était à Paris pour défendre le nouvel album, et se produisait sur la scène du Gibus Café . Je connaissais l’album pour l’avoir déjà écouté en avant-première alors j’étais très heureuse de pouvoir être au concert , mais ce fut un concert très cool, avec un côté très rock’n’roll, tout ce que j’aime. Malgré sa voix un peu cassé, Arthur a donné une très bonne prestation et il était au top. Quand le moral est bas, rien ne vaut une purgation au rock’n’roll. Et, comme toujours, je m’avance pour être au plus proche de la scène, pour tout capter.

On démarre le concert avec « I Can See » qui ouvre le bal ,  les premières notes attirent le public, et ça commence en douceur. Puis c’est ensuite de  » Baillade of Love » , un morceau un peu plus rythmé et entraînant.  On sent clairement l’inspiration d’un rock anglais, avec ses guitares puissantes.

 » Non sens » nous invite à danser  et à prendre part à la danse. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien si les musiciens effectuent quelques pas sur scène.  J’aime la mélodie. Elle m’inspire le temps d’un instant, pour danser.   » I’m on the run » démarre  de façon brutale Il y a des temps de poses, de la voix grave, un bon lâcher prise et un rugissement de la guitare.  Le public avance, semble hypnotisé et connecté

C’est au tour de  » Kat Song »  où là, je me laisse totalement emporté, on sent le rock en nous.  ça nous prend et ça nous emporte. L’ambiance est très sex, drugs, rock’n’roll, tout ce que j’aime.  Sur  » I Got Inked » le public est conquis, la basse rugit, la batterie donne le rythme  La musique nous envoie de l’énergie et ça fait du bien.  On nous offre des solo de guitares digne d’une véritable rock star.

Vient le moment de  » Half of Two » , la voix hurle, cri, elle devient grave, mais parfois, elle peut descendre dans les aigus. J’adore le jeux de guitare et à chaque nouvelle note, elle m’emporte. C’est juste le temps d’un show, mais pendant ce laps de temps, tout nous emporte.  » Nowhere Man »  est le premier titre à avoir eu son clip vidéo, mais c’est peut-être mon titre préféré puisque je suis familière avec la mélodie.  Musicalement, on s’en prend plein la gueule et les oreilles, mais c’est bon !

 » You’re Gonna Come »  nous entraîne encore plus dans la danse parce qu’Arthur sait nous faire bouger avec ses pas de danse.  Le public est connecté et captivé.  J’aime la puissance et l’invitation que procure ce titre.  On se laisse doser doucement mais surement.  » If  Only It Was Sunny » nous murmure à l’oreille  » I need you » comme nous y étions un soleil. Un joli rayon de soleil qui a besoin de briller.  Mais la chaleur se fait sentir, de plus en plus.

Pour  » Oh ! God », on se met tous à chanter en choeur  des  » Oh ! Oh ! , on frappe dans nos mains, pour donner le rythme  Les musiciens nous encouragent à faire de ce moment le plus incroyable.  Magnifique solo d’Arthur à la guitare pour finir la soirée.

Ce concert m’a donné des étoiles dans les yeux et m’a fait passé un merveilleux moment. Je n’ai pas pu m’empêcher de me procurer le vinyle de l’album, on ne refait pas une fan de musique . En attendant… Long Leave Rock’n’roll. Et la purgation au rock’n’roll, c’est la meilleure qui soit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s