Noël en quelques instants

houx-de-noel-1

En ces périodes, il est important d’être entouré de sa famille, de ses cousins, de ses oncles et tantes, parce que c’est très certainement le plus beau de tous les cadeaux que d’être entouré de ce qu’on aime. Mais ce que je vous propose aujourd’hui, c’est un peu comme parcourir un album photo mais à travers l’écriture . En quelques clicks, en quelques instants, des instants musique, films, lecture.

« L ‘aventurier » par Indochine. Je ne me lasse pas de cette chanson, si je n’aime pas beaucoup regarder les séries, j’adore regarder les DVD Lives des concerts et même pendant les trajets en voiture ( en l’occurrence le trajet en voiture au début des vacances), rien ne vaut un bon concert d’Indochine, même sur un petit écran.

« Hymn for the Weeknd » par Coldplay. Un de mes cadeaux de Noël cette année a été le nouvel album de Coldplay, et que j’adore tout simplement. C’est plus pop, un peu folk mais c’est un disque pleins de vie. Donc, oui, en ce moment, mes journées sont rythmées au son de ces chansons.

« SODA : Le rêve américain » on ne va pas se le cacher, cela fait toujours du bien de rire un peu entre les révisions de partiels, alors oui, je me suis regardé ce téléfilm un samedi soir, seule devant mon ordinateur , mais bon, ça fait tellement de bien !

 » Love X Life X Style » de Garance Doré. En parcourant l’ouvrage, je me suis rendue compte que cette bloggeuse, elle était un peu comme moi. Rebelle et amoureuse du rock’n’roll, et qu’elle donnait une vraie leçon de style puisque c’est aussi ce qui fait toute la personnalité de la personne. Un livre où on trouve beaucoup de textes, mais aussi de la mode , le tout avec une autobiographie et ses différents séjours entre Paris et New York.  D’ailleurs, Garance Doré a fait des études de littérature à l’université et au jour d’aujourd’hui, elle est devenue une véritable femme d’affaire alors rien n’est impossible, ça, je peux vous l’assurer.

 » La Place Royale » de P. Corneille. J’ai relu  l’oeuvre pour mieux la comprendre. Une pièce de théâtre où la problématique, c’est la liberté au sein de l’amour.  Les personnages y sont attachants, et puis on oppose aussi deux notions importantes : l’innocence et la manipulation.  Mais restons innocents puisque c’est ça qui finira par vaincre.

« En tatane à Manhattan »  avec Antoine de Caunes, extrait « des villes d’Antoine ». En dehors des DVD musicaux, j’aime particulièrement les bons reportages qui me font voyager, alors  » les villes d’Antoine » c’est une bonne façon de s’échapper. Et en plus, il y a de fortes chances pour que je retourne bientôt à New York.

Voilà comment promouvoir la culture.  C’est un nouveau type d’article que je compte bien développer , et pour la nouvelle année, je vois les choses en grand. On va continuer à se battre avec force et détermination.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s