Kursed en concert au Bus Palladium à Paris

Kursed

J’ai ressenti tellement d’excitation avant ce concert, j’ai ressenti la même excitation  que celle que j’avais lors  de ma première rencontre avec eux. Sur le trajet, l’adrénaline monte en flèche, mon coeur se met à battre plus vite, mais j’aime ça, une belle soirée s’annonce. Retrouver le groupe après leur dernière venue à Paris me remplit de joie et les revoir en concert va être encore plus fou.

Je les retrouve à l’intérieur du Bus, on se salue, on prend des photos, avec Odyl et Carole, on collecte des souvenirs, je les retrouve comme on retrouve des amis parce que oui, la musique, c’est tout un univers qui permet de rencontrer des gens géniaux.  J’ai envie que cette soirée soit mémorable. Kursed fait escale à Paris pour le Apple Tour, et viennent défendre le disque  » Apple ».  Hugo, Ari, Thomas et Romain nous promettent une soirée rock’n’roll et électrique.  L’intro qui démarre le concert est une musique que l’on entend au cirque avant que la voix d’Hugo ne vienne caresser doucement le micro.

On démarre le live avec  » Alright », de façon rock’n’roll, ça commence à hurler, on s’installe doucement.  Et puis, on reste éveillé et on évite de dormir sur  » Deep Sleep » un des morceaux d’Apple, qui me fait frissonner. Installé sur le bord de la scène, mon coeur bat au rythme de la musique, la voix est puissante.  » Success » a une mélodie qui reste facilement en tête, je me laisse entraînant et je chante, rythmant la guitare d’Ari et la basse. Qu’est-ce que c’est bon ! Le rythme nous invite à danser, il y a une bonne énergie positive.  Applaudissement du public avant d’enchaîner   » Next Moon » prend la suite, et la musique nous prend encore plus par l’envie de se lâcher, et de se libère. Le rock est enragé, endiablé mais le public est connecté, la mélodie est rapide,mais le moment est unique.  » Red Wine » est un moment de partage et de communion. Boire du vin rouge est pour moi un acte féministe, et Kursed l’a bien compris, la musique nous invite à perdre totalement le contrôle.

Le public danse, et Ari s’approche tout près de moi pour rugir avec sa guitare, je ressens l’énergie, je sens l’émotion, et c’est tellement bon.  Cette énergie est positive, sensuelle, unique. Le public chante, ne se laissant pas impressionner.  Changement de guitare pour Ari, et le groupe entame » Apple », qui est carrément mieux en live.  Romain et Thomas sont proches du public, qui est lui connecté, totalement hypnotisé.  Hugo se déchaîne sur l’intro avant d’entamer les paroles.  Le refrain déchaîne les passions.  J’ai beau avoir déjà entendu ce titre plusieurs fois, je ne parviendrais jamais à m’en lasser, l’esprit du rock’n’roll est présent au-dessus de nous et ça se sent. Le public est réceptif pour le groupe, et ça, c’est cool.

« Balloon » est un titre que je découvre pour la première fois en live, mais qui nous laisse une incroyable sensation de danser. Les musiciens nous font passer un bon moment, le public parisien danse de plus en plus, je bouge légèrement, dansant sans prise de tête.   » Like A Prayer » nous invite à nous lâcher, comme une prière, soyons-nous-même, c’est ce que demande le groupe. Ce morceau me parle, il faut être soi-même dans la vie, ne pas avoir peur de se montrer et d’être heureux. Les musiciens bougent sur scène, le public aussi. Un rock explosif, et qui est là pour durer.

 » Movie Star » nous entraîne dans un film de western, avec des cow-boys. Le public danse et je marque le rythme, assise sur mon piédestal. Il y a une jolie complicité entre Ari et Hugo, un beau moment de partage. Hugo chante d’une voix puissante, qui nous fait toucher les étoiles. Comme si, pendant cette soirée, plus rien n’existait. Juste eux et nous. La batterie donne le rythme et c’est aussi ce rythme-là, puissant, qui rythment les battements de mon coeur.

Un solo de guitare, l’énergie est envoyé. A travers le cri d’Hugo, c’est la vie qui s’exprime, je me sens vivante avec eux, avec cette énergie que nous partageons.  Le tempo est lancé avant « Rock’N’roll », et là tout le monde se lâche. C’est le morceau que je préfère, c’est le titre où on a envie de tout lâcher, juste une dernière fois. Le moment est intense. La voix est présente, hurle, le rythme est rapide et nous donne envie de danser. Parce que la vie, il faut la vivre de façon rock’n’roll ! Et pour sûr, ils iront loin.

Encore merci à Thomas, Romain, Hugo, Ari pour ce concert, à Carole et Odyl pour leur gentillesse !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s