Le Prix Balavoine au Réservoir, partenariat avec Up Talent

Prix Balavoine

Qui dit petite semaine off avec la fac dit forcément concert et pour un dimanche soir, je suis retourné au Réservoir, pour la finale du concours Prix Balavoine, je peux vous dire que c’était top . La soirée était en partenariat avec l’agence UpTalent. Dés que je suis arrivée, je les ai salués, une fois dans la salle, j’ai débarqué en courant, trop contente d’y être. Je m’installe au bar, et le barman me serre maintenant la traditionnelle bière à la noisette.  Je m’imprègne de l’ambiance, la salle me devient presque familière.  Chaque musicien qui monte sur scène chante une reprise, et une composition à lui, parce que oui, c’est comme ça que cela marche dans ce genre d’événement.

On démarre le show avec Titia qui reprend  » Ma vie, mon fils » , une jolie ballade. Elle a une jolie voix, mais sans plus. Une voix qui se laisse écouter, elle enchaîne avec une composition à elle  » Je ne sais que « , l’aspect rock  du titre me fait frissonner.  Elle a son projet : un EP 6 titres qui devrait sortir, avec une reprise de Daniel Balavoine aussi.  Yoann Tony prend la suite, une première scène à 12 ans, il nous interprète  » S.O.S d’un terrien en détresse » , sa voix me donne carrément des frissons, et il a une belle façon de revisiter le titre. Le public est jeune, donc j’en conclus que la jeunesse française aime la culture.  Il nous joue une de ces compositions  » Changer tout » une histoire d’amour entre deux êtres qu’un mur sépare. Rien n’est impossible tant que l’on y croit, tant qu’on croit en une relation. Il me procure des frisson sur la musique, mais aussi pour le texte.  C’est un jeune homme qui bosse avec sa famille, dans une association, qui lutte contre la mucovisidose, donc aussi avec l’association Grégory Lemarchal, il me semblait important d’en parler. C’est une cause importante, soulignons-le.

Anais Leforestier, le coup de coeur du Réservoir , elle nous interprète  » S.O.S d’un terrien en détresse », une voix sublime. Elle, elle me fait carrément frissonner.  Elle a l’air d’une jolie poupée blonde, mais sa voix casse cette image et on se rends vite compte qu’il y a un bagage vocal.  Elle a une présence sur scène, et elle revisite l’original. Elle nous interprète un titre  » à mon père » qu’un artiste de la chanson française lui a offert pour Noel. Une chanson d’amour pour nos pères, c’est bien parce que je trouve qu’il n’y en a pas assez et c’est beau à l’écoute.  Il y a une belle mélodie et la voix se pose doucement.  Applaudissement pour le pianiste qui l’accompagne. Niveau actualité : elle fera la musique de Générique dans un film au cinéma, en plus d’un petit rôle.

Nous avons ensuite l’intervention d’un écrivain qui a très bien connu Balavoine, qui a eu la chance de l’interviewer, de lui poser des questions, et qui a écrit un livre à son sujet  » La Véritable Histoire de Daniel Balavoine » inspiré des interviews qui l’a faite avec lui.

On continu avec Léna K, une chanteuse qui a du talent à revendre, elle nous fait sa version à elle, au piano de  » S.O;S d’un terrien en détresse » . Un beau moment, à graver. Les frissons sont garantis, c’est un classique que j’aime beaucoup.  Et le prochain groupe est….

Un groupe que j’ai déjà entendu en live la première fois que je suis venue au Réservoir  » Or KosKas, qui reprendra  » Quand on arrive en ville » , bien rythmé, belle énergie, une bonne présence sur scène. je redécouvre ce classique avec plaisir. Le message de ce titre :  » Il faut vivre, ne jamais attendre pour vivre ». Une composition  » Jessica » ou CassiJai. à la mélodie, je reconnaît instantanément les paroles, qui m’évoque un souvenir musical, celui de mon premier soir au Réservoir. Et d’ailleurs, le chanteur n’hésite pas à me saluer.

Twins Tonic nous envoie une version rap du titre  » Le chanteur » de Balavoine, un peu de hop, une guitare séché et une voix qui rappel, c’est plutôt original.  Le public est connecté, s’ensuit ensuite une composition  » Hey ! Mister Jack » . Sympa, on passe un bon moment.  Le public est carrément connecté.

C’est au tour de la belle Léa Tchéna de nous chanter sa version de  » La vie ne m’apprend rien , une voix et un guitariste, tout en simplicité.  Elle nous chante une nouvelle chanson écrite, au piano, de sa voix aiguë, tout en simplicité.  Elle me donne des frissons.  C’est le tour de Jean-Charles Wery, un artiste qui vient du Sud, et qui nus interprète avec sa choriste  » Vivre ou Survivre ». Frissons. Le fait de transformer une chanson à une voix en un titre à deux voix est osé, et originale. C’est une version revisité au piano, mais j’aime beaucoup.  Il nous chante ensuite le titre « avec des baisers », une composition écrite, avec  sa choriste, Charlotte, pour l’accompagner. C’est sa première scène parisienne, un EP 5 titres est prévu pour dans  3 semaines  et il fera ce soir la première partie de David Levi dans le sud.  Je passe un super moment, une belle soirée, on a le sourire, et la musique, c’est vraiment beaucoup de bonheur.

Raphael Morren prend place sur scène et nous interprète  » vivre ou survivre » , c’est une version hip-hop originale, avec une choriste. Le rythme est rapide, mais j’aime bien. La voix est mélodieuse, ça contraste avec le rythme.  Et ensuite, vient la composition  » Etats d’âme », plus doux, plus calme, mais il y a un rythme qui berce et les deux voix sont à l’unisson. Dans le groupe, il y a Raphaël, Priscilla et Pierre. Un beau trio.

Moralité de cette soirée ? De très bons talents, des versions originales et des artistes à suivre.  Les talents étaient tous très talentueux, ils ont chacun leur personnalité et ils ont apportés leur touche à un titre de Balavoine. Je suis un peu déçu en revanche, de ne pas avoir entendu  » je ne suis pas un héros », mais que voulez-vous, on ne peut pas tout avoir.

Le gagnant de cette soirée est le jeune Jean-Charles Wery qui a remporté ce fameux prix, et j’en suis très heureuse, parce que c’est mérité . Il a du talent, de l’ambition, des projets, et une belle équipe pour l’accompagner avec lui.  Egalement pour le prix du public les Twins, leur reprise originale a su séduire le public du réservoir.

Petit aparté aussi pour Yoann Tony qui a une superbe voix, qui mérite qu’on s’intéresse à lui, pensez aussi à aller faire un tour sur le site de son association parce que défendre la mucovisidose, c’est une belle cause et chacun mérite de vivre.

merci UpTalent pour cette magnifique soirée. La prochaine très vite, j’espère !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s