L’amitié avec un A dans  » Five »

Five

Le film  » Five » sort demain, le 30 mars,  et il annonce un vent de fraîcheur pour la jeunesse.  Je ne peux pas passer un moment de plus sans vous en parler. Il y a des affiches partout à Paris et chaque matin, quand je vais à la fac, je tombe sur une affiche du film. Alors certes, entre les apparitions de Pierre Niney et le clip Nekfeu avec des séquences du film, il y a une grosse promotion qui est faite autour, qui plus est la BO du film a été réalisé par Gush, un groupe français que j’ai interviewé il y a quelques temps, mais que vaut-il vraiment ? . Five, c’est 5 amis et d’ailleurs, il y a cinq protagonistes au sein de l’histoire.  Même si, avouons-le, le plus gros du film repose essentiellement sur Pierre Niney alias Samuel.

Le film parle d’une problématique essentielle : jusqu’où pourrait aller l’amitié ? Sans vous cacher, c’est une question que je me pose moi-même. Les gens changent et évoluent au fil du temps, mais sont-ils prêts à faire des sacrifices pour vous malgré ce changement ? On démarre sur un paysage de carte postale, le rêve, pendant toute la durée du film, on va suivre les personnages dans un cadre idyllique, une plage de sable blanc avec des palmiers. Mais…. Une voix off nous ramène brusquement à la réalité. En apparence, le spectateur peut penser que le film est formidable, mais ce n’est qu’une apparence justement. La réalité est autre.

Le projet de cette bande de potes, c’est habiter en collocation, avoir un appartement sur Paris.  Samuel, joué par Pierre Niney, concrétise ce rêve : trouver ce fameux appartement et proposer aux autres de payer le loyer.

Samuel joue un double jeu : son père le pense en études de médecines mais ces prestigieuses études auxquels son père tient, sont très vite remplacé par des cours de théâtre. Samuel rêve de fouler les planches et devenir acteur, un rôle fait pour Pierre Niney   ? En tout cas, il y a beaucoup de similitudes entre le personnage et l’acteur.   Tout semble parfait idyllique, pour un rêve qui semble être sur le point de se réaliser.

Sauf que la réalité, aussi sombre soit-elle, rattrape très vite Samuel : Tandis que ses copains emménagent dans leur nouveau chez-eux, Samuel reste bloqué à une réception chez ses parents, et il se trouvera incapable de s’occuper  d’un des invités qui fera un malaise. Le masque est levé et la vérité éclate au grand jour.  Tout part d’un rêve qui est au départ par un secret, mais quand ce rêve est sur le point de dégringoler, c’est la catastrophe. La phrase culte de Samuel ?  » Les flics, c’est comme les chevaux, ils sentent quand tu as peur »   La bande-annonce :

Abandonné par son père, son principal sponsor , Samuel va se tourner vers ses amis, qui le prendront sous leurs ailes.  à partir de là, il deviendra dealer de drogue, pour récupérer l’argent nécessaire afin de payer son loyer sans rien dire à ses amis.

Le film donne une place importante à l’amitié, traite d’une bandes de potes, et on a rarement vu ça au cinéma, la plupart des films traitant surtout de relations amoureuses, d’un amour interdit dans un milieu professionnel.

’Igor Gotesman réalisateur mais aussi acteur du film  – qui joue d’ailleurs le rôle de Vadim, peut-être le plus terre à terre de la bande  c’est un délire de potes. On s’amuse, on pleure, on fait la fête ; on se laisse porter !

Ce film-là est peut-être dans la même lignée que LOL, en beaucoup plus mature et avec des enjeux plus importants.  Un film français, avec de bons acteurs, qui nous fait rire, où il y a du suspens, juste un film qui nous fait du bien.

Les amis de Samuel se sacrifieront-ils pour lui ? Réponse à la fin du film.  Un bon film français comme on les aime.

 

 

Publicités

Get Beauty Paris : le premier salon des youtubeuses Beautés en France

Get Beauty

C’est un bel événement qui se déroulera à Paris au mois de mai organisé par Finder Studio , une société spécialisé dans la création & le développement de contenus digitaux pour le grand public.

L’événement  sera  sur le même format que la Beauty Con aux Etats-Unis,, événement  réunissant les youtubeuses beautés et les admiratrices.  Le 28 mai, le Parc Floral de Paris accueillera  donc plusieurs youtubeuses, pour une après-midi haute en couleur.

On pourra voir    Horia,  Sananas , EmmyMakeUpPro , Jenesuispasjolie, Caroline&Safia, EmmaCakeUp SoUrbanGirl,LittleJBeauty…  Estelle, que j’ai déjà eu l’occasion de croiser , et qui est une fille adorable.

Plus de 10 000 personnes sont attendues pour rencontrer 70 des plus grandes youtubeuses de France dans un espace de 13 000m2 qui leur est dédié au Parc Floral à Paris.

Des brigades de Beauty Hôtesses viennent faire des tattoos, des chorégraphes apprennent des pas de danse simples et drôles à exécuter ensemble, des challenges filmés et diffusés sur les écrans géants. Des professionnels du make-up accueillent les fans pour partager cette passion commune, découvrir des techniques, des produits, des marques…

Alors, on attend les beaux jours avec impatience, n’est-ce pas ?

Playlist : Be Strong, Stay Young spéciale Paris

Note de musique Jeunesse Paris

Il  y a des pépites, que dis-je des trésors jeunes  à Paris, qui ne demandent qu’à éclore, mais ils ont du talent, et surtout ils sont jeunes et nous font voyager à travers la musique qu’ils font. Au cours de mes voyages dans les différents quartiers de Paris, j’ai découvert des artistes, des univers, alors j’ai voulu concocter une sorte de playlist spéciale jeunesse parisienne.Ils ont aussi un point commun : il aiment la littérature et la langue française. Souvent, ils connaissent les grands auteurs : René Char pour la poésie, Jacques Brel pilier de la musique française.  Le plus souvent, la poésie et la littérature rejoignent la musique.

 » Respire avec moi » Benjamin Dantès a récemment sorti le clip de  » La Nuit suprême » qui est sublime. Je l’ai découvert sur scène au réservoir, et je pense que je continuerais à le suivre, car c’est une très jolie découverte. Il est jeune, il aime la langue française, il a de belles mélodies alors, je vous le recommande. Au plaisir de le revoir très vite sur scène. J’ai aussi un faible pour  » Amour Inconnu ». Un coup de coeur pour ce rocker au charme ravageur.

 » Café en terrasse » par François Crimon , c’est une jeune découverte de cette année, un artiste à suivre. Je pense que c’est aussi quelqu’un qui aime se diversifier, du point de vue du cinéma comme de la musique. Un amoureux de la langue française, de la littérature, et qui a des références comme Renaud ou Brel. Parisien d’adoption, mais aussi dans l’âme quand on entend l’album  » Octobre- Paris » , qui n’est autre qu’un hommage à Paris.

 » à ce moment-même » par Jeremy Kapone, c’est un artiste que je soutiens depuis 7 ans maintenant, mais que je prends toujours autant de plaisir à découvrir et à soutenir. Un soupçon de rébellion, l’amour du français et une guitare à la main, Jeremy a tout pour plaire, son EP  » Aquarium » risque bien de faire parler de lui .  De plus, ses prochains clips, je risque de déjà connaître les morceaux étant donné que lorsque je l’avais vu en concert au Bus Palladium, il les jouait sur scène, étant donné que j’ai conservé la set-list….

 » Traque » par Lucas Rocher. Artiste que j’ai croisé par hasard au bar lors d’une soirée presse, qui fait de la chanson à texte sur de la musique, il vous ravira avec l’EP  » Restons couchés ». , et le hasard des belles rencontres.  Un verre à la main, une rencontre au hasardOn peut voir son joli clip sur youtube, avec les belles images de Paris.  Un concept assez original, que je connais déjà un peu du coup, grâce à Triwap.  Mais j’aime le choix des instruments, et la façon qu’il a d’aborder le texte. Amoureux de la langue française, lui aussi.

 » Ce que nous sommes  » par Jeff Mailfert.  C’est un artiste que j’ai récemment découvert, un soir où j’ai décidé de sortir pour me glisser dans une salle de concert, il appartient au label  » Active Record » un label tenu par un artiste  parisien pour les artistes  parisiens. En concert, il invite les gens à danser, à donner le rythme avec lui. Un artiste que j’ai aussi rencontrer ce soir-là, et qui m’a touché de par sa gentillesse et sa simplicité. Son EP, intitulé  » Let Me Travel » nous invite au voyage et à la danse.

Prends  » La Route » avec Radio Elvis

Radio Elvis

Pour Pâques, on prend la route avec un groupe de rock français. Depuis que j’ai rencontré Pierre et depuis que je les ai vus en live l’été dernier , je dois vous avouer que j’ai un léger coup de foudre pour la musique de Radio Elvis.

Le nouvel album  » les Conquêtes » sortira vendredi soit dans une semaine et en attendant, le groupe nous propose son nouveau single  » La Route », et le deuxième extrait de l’album.  J’aime la voix de Pierre, la batterie, la mélodie, cela promet d’être un très bel album.  Un disque qui aura pour thème la liberté, les beaux paysages, la vie

 » Tu vois, je ne t’ai pas oublié  » chante Pierre, en courant sur la route, assoiffé de liberté. Un texte travaillé, des mélodies juxtaposés à une voix suave, c’est la recette pour faire une bonne chanson. Radio Elvis, la voix de la liberté.

Musicalement, je trouve de légères influences d’Indochine sur le dernier album sorti en 2013 , toutefois ils se distinguent avec des paroles touchantes, et un rock entraînant ,dansant.  Avec un chanteur qui a une voix digne d’un grand de la chanson française, Radio Elvis est sûr d’avoir sa place dans le paysage du rock français.

Credit photo :  Nicolas Despis

 

 

Dans la Nuit Suprême de Benjamin Dantès

Benjamin Dantès

La classe et l’élégance, voilà comment je définirais le clip de Benjamin Dantès, jeune artiste parisien que j’ai croisé au Réservoir, lors de la dernière soirée  » Les découvertes » avec Up Talent.

L’artiste vient de sortir son nouveau clip tourné en noir et blanc, une mélodie unique, authentique, douce, Amour-Velour, il sait trouver les bons rimes qui trouveront le rythme parfait. Tel un poète français comme Eluard, Banjamin Dantès est un poète des temps modernes, particulièrement la nuit.  Dans sa nuit suprême à lui.

Un amour inconditionnel  de la langue française, l’artiste nous invite au rêve à travers son voyage onirique.

Une vidéo tournée en noir et blanc, la nuit, qui parle de cette fille , de cette amour qui  nous invite  à partager un moment unique avec lui.

Si vous voulez voir la vidéo, c’est ci-dessous :

Paul Mc Cartney au cinéma dans  » Pirates des Caraïbes »

Pirates des Caraibes

Qui n’a jamais dit que le rock se mariait bien avec le cinéma ? Certainement pas moi !  Après Keith Richards, guitariste des Rolling Stones qui est apparu dans l’épisode 4 de la saga dans le rôle du père de Jack Sparrow ( avouez que vous ne l’aviez pas reconnu avec son costume de pirates) .

C’est donc au tour de Paul Mc Cartney de donner la réplique à Johnny Depp, mais on pourra aussi compter sur le retour d’Orlando Bloom alias le personnage de Will . Ces nouvelles aventures s’appelleront Pirates des Caraïbes: Dead Men Tell No Tales . Et bien qu’on ne connaisse pas encore la performance scénique du chanteur, je suis certaine qu’elle sera époustouflante, voir déroutante, car nous n’avons pas vraiment l’habitude de voir Paul Mc Cartney au cinéma. Et certainement pas dans une saga à succès !

Pour rappel d’un petit aperçu de ce prochain épisode : Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident, sur lequel le Capitaine Teague détient des informations précieuses. Il va croiser sur sa route le Capitaine Brand, un fantôme désireux de venger son frère, et tombera sous le charme de Carina Smyth, la fille de Barbossa.

La séquence aurait même été écrite uniquement pour lui alors je suis plus qu’impatiente de voir ce que ça va donner. Il faudra attendre 2017 pour avoir la réponse, alors il n’y a plus qu’à prendre son mal en patience.

Partez en voyage avec Kodaline

Kodaline - Paris

Qui n’a jamais rêver de partir en voyage avec son groupe préféré ? Le groupe irlandais Kodaline a trouvé la solution pour vous faire voyager en Europe.

Eh non, je ne vais pas vous proposer un billet d’avion pour suivre le groupe  à travers l’Europe, et pourtant, j’aimerais bien.  Non, le groupe a eu l’idée de se lancer dans le vlogging pour la tournée en Europe . D’ailleurs, lors du concert à Paris, le guitariste avait attaché une caméra de blog au micro, elle filmait le concert, il me semble.

Elle capture les instants présent que le groupe partage, mais aussi, le groupe nous fait découvrir les différents pays où ils vont.  Comme dans le vlog 14, je retrouve les endroits familiers que j’ai adoré à Dublin. On peut aussi découvrir la jolie ville de Cologne à travers cette vidéo  .  Mais vous pouvez aussi découvrir leur séjour à Paris. Toute la tournée européenne y est : Kodaline – European Tour Dublin/Cologne.

C’est une belle initiative de la part du groupe, et je voulais en parler parce que ce qui me motive le plus dans la vie, c’est le voyage et la jeunesse et on sait bien que les voyages forment la jeunesse.  Je propose de vous laisser découvrir la vidéo de Paris ci-dessous :

 

Le clip du jour :  » Black Star » by Clara Néville

Black Star

Il est sorti le 22 mars soit mardi et j’en suis déjà totalement fan. Clara Néville, que j’avais interviewer au début de l’année suite à son concert à la Dame de Canton, est une artiste parisienne, coup de coeur, qui m’a tapé dans l’oeil. C’est une artiste sûr d’elle et féministe.

Déjà pour commencer la vidéo, Clara apparaît avec des lunettes noires, tenant un homme en laisse. ça commence bien, mais on sent déjà que le clip ne serait pas seulement centré sur elle, mais sur les femmes.

De toutes les chansons de Clara Néville, Black Star est ma préférée , et le clip risque lui aussi d’être celui que je préfère. « Black Star » est le nouveau clip rock de Clara Néville , Le réalisateur Alban Sapin a pris le parti de rester libre et rock’n roll. Fidèle à mon esprit, ce clip est rock’n’roll et déjanté.   Clara se moque des stars un peu trop égocentrique, comme on peut le voir.  Tout ce clip est une blague, une blague à prendre d’un côté au sérieux et de l’autre au second degré.  La chanteuse se moque gentiment avec humour  des Stars égocentriques et narcissiques qui prennent les hommes ou les femmes comme des objets

On alterne entre les paroles de la chanteuse, la musique, mais aussi la scène où elle tient l’homme en laisse, et qui se frotte à elle comme un chien.  Les hommes comparés à des chiens ? Pas tous… Les dictateurs, oui, mais pas les autres.  Et puis, il y a aussi les scènes où elle est seule avec ses gardes du corps, et qu’elle les  fait danser, on inverse les rôles : ce sont les femmes qui font danser les hommes.  Un clip que je conseille vivement ! Féministe jusqu’au bout

Comme le dit si bien Beyoncé :  » Run The World, Girls  !  » Pour voir le clip, c’est ci-dessous :

On partage du positif avec Longueur d’Ondes

Longueur d'Ondes

Je vous fais partager ma dernière soirée de la semaine, et pour cause, c’est une soirée à laquelle je me rends souvent. D’habitude, c’est au Pan Piper que j’y vais. Mais oui, je parle bien sûr de la soirée de lancement qu’organise Longueur d’Ondes à chaque nouveau numéro.  Changement de quartier cette fois, direction Pigalle et la Machine du Moulin Rouge. J’apprécie le magazine  » Longueur d’Ondes » sec qui je suis partenaire depuis quelques temps maintenant, parce qu’ils mettent en avant la richesse de la culture française et parce que les artistes qu’ils présentent sont toujours originaux.

J’entre dans la salle en courant, l’univers m’est presque familier. Un live est en train de jouer, mais j’arrive à temps pour  Gérald Kudian, un son assez électro, entraînant, ça donne envie.  Je me sens à l’aise dans cet univers, un peu comme chez moi, ou presque.  Une fois le live fini, j’observe le directeur de publication posé des questions à l’artiste, j’en profite aussi pour aller boire un verre.

La suite, c’est l’artiste Brav qui l’a prends.  C’est un chanteur, rappeur, qui a de très belles chansons à texte.  D’ailleurs, ses mots me touchent, pour moi qui suis si familière avec les lettres. Merci à la jeune fille qui m’a reconnu sur place, avec qui j’ai partagé un moment sur le tournage du clip de Tiwayo.

Et puis ensuite, salle comble et convivialité pour les 3Somesisters, une belle énergie à revendre et à donner. Bon live, ils seront le 7 avril en concert pour le festival Chorus à la défense.

Entre temps, je suis allé me chercher à boire au Bar, j’ai croisé un beau jeune homme, une guitare dans le dos, des cheveux bruns et un regard espiègle. Totalement par hasard. Il s’agit de Lucas Rocher, un artiste parisien qui fait de la musique à texte. On discute un peu, on rigole, j’en profite pour lui parler de mon projet, de ce que je fais. Un échange de sourire, de regard. Moment intense et presque (trop) sublime.

Je retourne en bas, pour assister au concert de In The Canopy. Rock, Electro, Pop. Les styles sont mélangés, mais c’est cool.  Maxime Llunel au synthétiseur  et Joachim Mullner à la guitare. La musique est partagé, belle énergie Des morceaux puissants parfois doux, on oscille entre rock et électro, en passant par la douceur et la mélancolie.  J’aime le jeux de guitare de Maxime. Toujours eu cette fascination pour les guitaristes.

Et ils seront en release party pour leur nouvel album en mai au Café de la danse.  Nouvel album qui sort en avril, je crois.

Une belle soirée, dans un nouveau cadre, une ambiance fun, ce sont ces moments-là qui me font dire que Paris a quelque chose d’excitant la nuit !

Coup de coeur avec Holy Two

Holy Two

Qui ne connaît pas le groupe de musique Holy Two ? Holly Two, c’est une fille et un garçon, c’est u duo, c’est un concentré d’énergie, une musique aérienne, qui nous laisse planer et croire en l’impossible . Je ne désespère pas de trouver de la bonne musique française, et avec Holy Two, elle est bien assurée.

Une voix féminine suave qui pousse dans les graves comme c’est le cas sur «  Undercover Girl », une voix qui n’hésite pas à s’aventurer sur le rape. On a envie de danser et de se laisser vivre au son de «  Undercover Girls ». On danse, on a juste envie de sauter et de danser.  Ou alors, on participe et on écoute, une bière à la main sur le titre  » Face it », ça m’évoque un voyage, de la vie, de la danse, et ça donne envie de repousser ses limites.   » Face it » vous donnera envie de danser

Une dose d’énergie sur-puissante et une mélodie qui rentre facilement en tête.Parfois, la mélodie est plus douce sur «  Rush », plus doux, plus planant

Holly Two, c’est deux entités, deux jeunes prodiges de la musique. La scène  musicale française peut compter sur ses deux talents lyonnais qui en ont dans le ventre. Tantôt électrique, tantôt rock. , mes deux coups de coeur vont à  » Face it » pour son esthétique musical, et la voix, toujours entraînante, et bien sûr à  » Undercover Girls » .

Une jolie découverte, à partager et à consommer sans modération !