Kodaline sur scène à Paris

Kodaline

Mardi 8 mars 2016, le groupe irlandais faisait escale à l’Olympia de Paris dans le cadre de la tournée  » Coming Up For Air » Tour, et j’y étais. Depuis que j’avais vu le groupe au palais de Tokyo en juin dernier  , je trépignais d’impatience à l’idée de les revoir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu. J’ai réussi à me glisser proche de la scène et j’ai eu la chance de ressentir beaucoup de choses. Et j’ai même réussi à me trouver une copine de concert, ce qui est plutôt sympa.

Tout d’abord, la première partie avec All Tvvins, un groupe irlandais aux sonorités pop-rock, avec une touche d’électro. ce que j’aime bien avec Kodaline, c’est qu’ils essayent de promouvoir la culture d’Irlande un maximum et ça, j’approuve.  Le public est connecté, il y a une bonne ambiance, ça danse, ça chante.

Ils nous jouent 7 titres dont Darkest Ocean et viennent défendre quelques titres de leur album  Unbelievable, c’est toujours plus joyeux, plus entraînant, plus rythmé. Trois musiciens et une ambiance de folie.  Le groupe chauffe bien le public, certains semblent même captiver par la musique alors on approuve.  Il y a une voix entraînante, pop, qui fait danser le public

20 minutes de pause  pour reprendre nos esprits. Le public est impatient, il réclame le groupe, tandis que l’attente se fait longue. Mais quand les musiciens arrivent sur une scène illuminée, le public s’illumine aussi.

La salle se remplit jusqu’à devenir comble, et les musiciens commencent le show avec  » Ready », le public danse, heureux de les retrouver, Stephen à la guiate. Et c’est parti pour danser, avec un solo de guitare impressionnant. Stephen lance un joyeux  » Bonjour Paris, comment ça va ?  » avant d’enchaîner avec  » Way back When », un classique. Tout en acoustique au début et puis, on rajoute du rythme, un peu plus rapidement, pour que cela devienne plus folk. Le public apprécie, tout en frappant dans ses mains.

C’est ensuite le tour de  » On Day » , la mélodie est plus douce, le public est calme, nous avons les yeux rivés à la scène, c’est un beau moment de partage.  Et puis, on part sur  » Lost » avec une touche d’électro, jeux de lumière entre les musiciens. Le public chante. On continue dans la douceur avec  » High Hopes » au piano, du moins Stephen au piano et les autres musiciens l’accompagnent.  On chante tous ensemble sur  » Unclear » tandis que le charme du groupe nous transporte en Irlande.  Le rythme est un peu plus enfantin, la musique plus rapide sur  » One You Day » mais on se laisse facilement transporté.  Le prochain morceau est dédié à des amis du groupe, qui se sont mariés, d’après le chanteur alors c’est parti pour  » The One » , c’est vrai que c’est une belle chanson d’amour, pour une personne en particulier peut-être et  nous sommes tous captivés.

« Love Like This » prend la suite et le public est carrément à fond. Stephen laisse porter sa voix. Une chanson à partager et un morceau à chanter en choeur, tous ensemble.  C’est le moment de  » Coming Alive » le morceau que je préfère et en live, ça envoie ! Un morceau qui envoie de la vie et de l’énergie, je danse, je chante, j’ai le sentiment de renaître en l’écoutant.   » Honest » enchaîne la suite , le public donne le rythme et chante, en choeur avec le chanteur.  Jeux de lumière sur la scène en bleu, blanc, rouge.  Sur scène, on a l’opportunité d’entendre ce titre en beaucoup plus rock, et ça fait du bien.

La fin du set est pour  »  Love will Set You Free » une histoire d’amour entre le groupe et Paris, qu’on partage ensemble le temps d’un instant. Le public envoie de l’amour et les musiciens nous le rendent. Musicalement, c’est mélodieux et c’est beau.

Noir, fin du show. Mais le public en redemande et c’est donc le moment du rappel.  Un groupe impressionnant, et très humain sur scène, le public en a conscience et le leur rend bien.

Les musiciens reviennent sur scène, Stephen au piano, pour nous jouer » Everything Works Out In The End » que nous chantons tous ensemble, une dernière fois. Mais ce moment rend ce morceau magique, sublime. On pense que c’est fini mais non, le groupe enchaîne ensuite un meulez de plusieurs chansons comportant celle de « In A Perfect World » et de  » Coming up For Air » avec des jeux de lumière, ce qui démontre la présence sur scène du groupe et tout l’étendue du talent de chaque musicien.

1 h 30 de Set qui est peut-être passé un peu vite à mon goût mais ce fut tellement intense sur le moment que cela a peu d’importance. Un groupe à suivre de très très près, donc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s