Découverte du jour : « J’me souviens de tout » de Bastien Villon

Bastien Villon

Et si on s’intéressait à la musique française ? Je souhaite vous parler de Bastien Villon, et de son EP 5 titres  » J’me souviens de tout ».  dans mes CD reçus au courrier, je le comptais parmi les autres, et je l’ai écouté plusieurs fois pur bien m’imprégner de son univers.

Comment le résumer en quelques mots ? Simple, Amoureux, Lucide. En 5 titres, Bastien aborde les thèmes principales de la vie, alors laissez-moi vous partager mon avis :

On démarre avec  » Nos routes » une chanson qui aborde le rota-trip à travers une relation amoureuse, on sent une opposition total entre les deux personnages. « Elle mets en scène ses rêves et ses désirs, je vis les miens de l’intérieur… Et j’avoue que j’ai du mal à suivre » la vie va vite, dans la vie, on court et on a très peu de temps à perdre.  » Nos routes se suivent mais ne se ressemblent pas ». J’aime bien la guitare sur ce morceau et l’aspect rock qu’il dégage, sans doute ma préférée.  » Jour de chance » a un côté rock plus présent, plus dansant. Les thèmes sont inversés, c’est l’homme qui avance, et c’est son jour de chance. Le texte est poétique, rythmé par une musique qui nous donne envie de danser.  C’est notre jour de chance, alors dansons.

« J’me souviendrais de tout  » est plus douce, plus mélancolique, c’est une chanson qui fait appel aux souvenirs.  Les souvenirs d’une relation amoureuse, l’artiste nous parle d’une jeune fille , un peu rock’n’roll, un peu folle mais sans doute dans le bon sens.   Il nous parle d’une relation d’il y a 10 ans, mais le souvenir de cette relation est très présent. La musique est douce, comme la caresse d’un souvenir. Comme si l’artiste ne voulait garder que le positif de cette expérience.   » L’indiana Jones de Douarnenez » nous raconte l’histoire d’un Indiana Jones, solitaire avec sa guitare.  Un auteur aventurier qui nous raconte des histoires avec sa guitare, la mélodie est douce, rythmée, mais sans être mélancolique, elle nous invite à écouter avec attention.

 » Où sont passés mes idoles » démarre de façon beaucoup plus rock, beaucoup plus rapide. On sent que ce titre dégage de l’énergie et beaucoup de folie. Ce morceau, je le dirais rock, très rock, Bastien nous parle de ses idoles disparus, mais sur le ton du bonheur et de la joie de vivre.  Les Idoles, ces personnes inaccessibles.  Le texte a aussi un côté réaliste, en nous parlant des acheteurs d’Idoles, les vendeurs de Héros.

Les deux morceaux que je préfère sur cet EP sont  » Nos routes » et  » Où sont passés mes idoles » je trouve que ce sont deux titres qui me correspondent bien, et qui me touchent. Un artiste à découvrir, sans hésiter.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s