Deer en concert à Paris pour présenter son EP

Deer 2

C’est dans la prestigieuse salle du Bus Palladium que le groupe de musique Deer nous a donné RDV pour fêter la sortie de son EP.

On commence la soirée dés 21 h  avec Bon Air, un groupe français qui nous vient de Biarritz et qui nous propose une folk solaire, deux vois, une fille et une garçon, une fille et un garçon. Les chansons alternent entre mélancolique et rock, ils nous proposent une chanson qu’ils ont écrit en Nouvelle-Zélande, elle évoque les vacances, le rythme est rapide, dansant et solaire. «  Take me Now » est à la fois rock et country, la voix est cristalline, dansante. «  Hey » a été écrite dans un aéroport, le public est connecté, ça danse, ça chante, on s’échappe avec eux le temps d’un concert. Au son de Electric All et Hush, le public se lâche.

Quand Deer arrive sur scène, on commence la soirée par un clip vidéo, une belle façon d’entrer en matière, ce qui montre aussi l’image. Le public est conquis tandis que la musique entre dans la danse. On démarre avec une intro musicale. Jeux de lumière, et on commence avec «  Wonderfull Deer », doux, très doux, avec une chanteuse pour les chœurs. C’est un poème mis en musique, par une poétesse américaine, en duo avec une chanteuse de chœur. «  Dry » possède l’intro à la flute, c’est beau, c’est très beau, ambiance poétique, et puis ça monte vers le rock. Quel plaisir de revoir Deer en live, sa voix a une présence et il nous transporte dans son monde.

«  Old Moon » est chanter avec des chœurs, un morceau que je connais bien. La Belle Anandha accompagne Laurent, de sa voix si particulière, c’est la choriste invité de Deer. « Song for her « est une chanson dédicacée à sa famille, présente ce soir, parce qu’une famille on en a qu’une et qu’il est important de la remercier.

Très folk, sa voix nous transporte, et il a une performance vocale impressionnante. Un vrai coup de cœur en live. «  From The Shores » nous offre une Battle entre les musiciens sur scène tandis que le public danse. Une des nouvelles chansons à venir, mais que j’aime déjà. Laurent est à fond, et il y a une belle énergie sur scène.  Sur ce morceau, sa voix sonne comme un chanteur d’opéra. Frissons. Energie. Laurent Marion nous révèle tout l’étendue de son talent, ainsi que celui de ses musiciens, comme par exemple le violoncelle dans un groupe de folk avec la charmante Marion.

«  The Herd » est mon coup de cœur de l’EP et ce titre est encore plus fou en live. La musique est douce, la voix est bien présente. Le titre que je préfère en live. En chœur sur le refrain, ils sont à l’unisson. Unisson, beau moment. Laurent salue le public et présente les musiciens, mais il y a rappel et«  I Found a Land »   nous propose de la douceur, le violoncelle nous ensorcelle. La musique est rapide, rythmé, on chante tous en chœur, et le public semble approuvé.

Du grand Deer, du talent, et un moment merveilleux. Un vrai plaisir de les revoir sur scène.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s