BFGR : Moteur, Action !

BFGR - Up Talent

4 eme soirée au Réservoir à la suite en une semaine avec UpTalent, et je me sens toujours aussi vivante. Bon, d’accord, peut-être avec quelques heures de sommeil en moins, mais bon. Cette soirée au Réservoir s’annonçait comme quelque chose d’assez énorme, surtout vu la programmation.

On a commencé la soirée avec Hugo Jardin, en douceur, il a commencé par la chanson  » Huma » , un titre assez lent mais intense. Comme si chaque note, chaque mot en français, était comme un écho.  Le live est à la fois acoustique : guitare-voix, avec un piano.  Il enchaîne avec  » Marylon » avec plus de piano que de guitare.  Il enchaîne ensuite avec  » Jojo », tout doux au piano.  Le prochain morceau est une reprise  de Nick Drake, un artiste britannique. Le public est suspendu à ses lèvres.  Dans son répertoire, il nous propose ensuite une chanson d’amour exotic, au piano et à la guitare. Hugo est un artiste qui peut faire parti de la variété française d’aujourd’hui.  Il prend la suite avec  » L’Hiver », en douceur, la saison en contraste car nous sommes en été.  Ses textes sont aussi beau que ceux de Baudelaire.  Un dernier morceau mélancolique, où il nous raconte un souvenir amoureux, une histoire vécue.

C’est au tour de Matt Hood, qui se présente sur scène en acoustique, il vient défendre sur scène son 1 er album, qui sortira à la rentrée.  Il commence avec  » In My Dream » en acoustique, avant d’enchaîner avec » My Home » , c’est dynamique et en rythme. Le public est attentif, on se laisse porter par la musique. Il nous propose ensuite une composition en anglais, il maîtrise aussi bien la langue de Molière que celle de Shakespeare, et harmonise tout ça avec une musicalité juste. Il enchaîne presque aussitôt avec  » Ma Pologne »  une chanson que je connais bien, pour l’avoir déjà entendu, justement au Réservoir. Le texte en français est mélodieux, et se pose facilement sur les accords de guitare.  On a ensuite droit à une chanson en polonais, déjà entendu au Réservoir aussi, mais j’aime sa voix sur ce morceau.  Sur chacun de ses titres, il sait ajouter du pop-rock et du rythme, dont on va se souvenir.  Il sait aussi bien mélanger le texte en français et en anglais, dans le même morceau, et c’est agréable à entendre.  Pour la dernière chanson, il entame  » Lies » et le public la reprend en choeur.  Un remix sortira d’ailleurs le 15 juillet.  C’est bon et dynamique.  Je suis assez impatiente d’écouter l’album dans sa totalité.

La chanteuse Maureen Angot ne vous certainement pas inconnu. On a déjà pu la croiser en 2007 sur le plateau de la Star Académy ou encore, en 2012, sur celui de The Voice. Elle commence avec un piano-voix, en douceur. Elle a du talent, elle se fait remarquer grâce à sa voix.  Elle présente des titres pop et dynamique, qui nous font penser à un cabaret parisien plutôt qu’à un concert, mais on se laisse facilement prendre par le voyage.   » Nomade » et sa voix monte dans les graves, un titre très pop avec un texte  très rythmé. Elle présente une chanson sur la procrastination, et sur la série  » Le Mentalist ». Je n’aime pas vraiment les sujets choisis, mais bon, je me laisse surprendre.  Cette fois, l’ambiance est plus jazz que pop. Elle a tout d’une chanteuse de jazz, dans un salon.   » Punch » est un morceau intéressant, du point de vue de la phonétique, puisque le texte est uniquement écrit avec le son  » Che » . La mélodie est entre le jazz et la zook-musique, une chanteuse de cabaret, elle nous plonge dans une ambiance différente à chaque morceau.  C’est un peu comme la musique brésilienne, façon carnaval, sans chanter en brésilien, évidemment.  La chanson  » Je suis suivis » confirme ce que je pensais : elle met en scène des histoires dans ses chansons, mais mettre en scène plus de façon théâtrale que musical.  Le public est connecté, il y a un bon rythme, une présence sur scène, on ne s’ennuie pas. La dernière chanson  » Alien  » est assez spécial. J’aime bien la musique, le sujet parle de la vie des Aliens, de sa croyance à ses êtres.  Il y a de bons musiciens, une bonne présence de la chanteuse sur scène, mais il manque ce petit truc en plus, qui me fera chavirer.

Théo Maxyme, un musicien que j’adore aussi bien musicalement qu’humainement. Coup de coeur pour sa phrase d’introduction  » l’attente est longue, mais le désir est délicieux » , on sent l’artiste rock qui aime la littérature et les lettres. Un coup de coeur aussi bien scénique que musicale.   Il enchaîne avec un morceau rock et puissant. Il enchaîne avec  » A Drama »  , un titre aussi doux que rock, aussi bon qu’un bonbon interdit. Et il nous murmure de façon sensuel  » A Dreamer, A Thriller »   Il me donne des frissons, de l’excitation, et des sensations. Le public est réceptif à chaque morceau, il y a une communion, et une belle énergie. Un concert rock comme on en voit pas tous les jours. Théo Maxyme, c’est l’artiste à suivre de très près.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s