Nouvel album « David Carroll and The Migrating Fellows »

david-carroll-and-the-migrating-fellows

Je reviens tout juste d’un voyage aux Etats-Unis et voilà qu’on me propose un disque qui va me faire voyager.  C’est la chronique de la rentrée, placé sous le signe du voyage. Il s’agit d’un nouvel album à paraître le 16 septembre, je vous présente l’album du groupe «  David Carroll and The Migrating Fellows ». David, c’est ce chanteur Americano-Irlandais dont je vous avais déjà parlé , et qui me fait voyager avec sa musique.   Il publie en 2009 « The Guest » sur le label Milk Music, créé avec son complice , et « Song of love & protest » en 2013.

On commence avec le très doux «  Nulle part où aller » au début français et un texte en, et puis le rythme s’accélère, on se croirait presque en Irlande ou peut-être à Calaie, comme le prononce le chanteur. La voix, en fond, elle, nous transporte encore sur un autre continent, avant que la musique ne reparte sur un rythme rapide. «  Nulle part où aller » parce que la chanson nous transporte ailleurs.  «  Monkey » nous emmène dans la savane ou en Afrique, dans un lieu inconnu. David nous chante à la fois son histoire, et nous la raconte, sur un ton joyeux. La musique est précise, direct, elle nous fait frissonner. Il sait manier les accords et nous les livrer, pour nous faire frissonner.

. «  A Child is born » est une chanson inspirée par la nouvelle Agnès Moore de Joseph O’ Connor, un des grands auteurs de la littérature irlandaise. Cette chanson raconte une fiction, une partie de la famille arrivée à New York au début du XIX eme siècle. J’aime la musique, et l’imagination que provoquent les paroles.

« Talkin’ Chicago Blues » m’emmène à nouveau à Chicago car j’y étais cet été, lors de mon voyage aux Etats-Unis. Et ce morceau nous replonge directement dans l’ambiance de Chicago, une ambiance très jazz, l’artiste sait se plonger dans cette ambiance avec, peut-être, une touche de gospel, l’une de mes chansons préférés sur l’album. J’aime le rythme, et la mélodie, entre le jazz et la pop. D’ailleurs, on trouve beaucoup de clubs de jazz à Chicago. Sans aucun doute, ma chanson préférée.

«  Yin & yung blues » nous parle d’un matin, un matin de réveil où il est question de boire du café avec une voix réveillée. Un matin de bonne aventure. C’est une chanson qui nous permet de peser le pour et le contre. La musique nous donne le rythme, un rythme entraînant et rythmé pour danser dés le matin avec sa tasse de café.  «  Parlez-nous à boire » est sans conteste ma chanson préférée, elle est rythmée, douce au début, chanter en français, l’artiste semble nous mettre en garde, mais c’est le refrain, qui me met le plus en joie. C’est un cover d’un classique du groupe cajun «  The Balfa Brothers », un peu trop jeune pour connaître ce groupe, je me contente de la version de l’artiste qui me fait frissonner, et me provoque frissons et émotions.

«Du corps/Des coups » est une chanson aussi douce que pop, un délire sur une sorte trame du fond Rokabilly. En tout cas, on écoute, et on voyage aux Etats-Unis. «  Blazing Fire » est un voyage en Irlande, on se pose dans le bar de Temple Bar et on écoute la belle musique irlandaise. C’est un chant collectif, comme une invitation à la danse.

On termine le disque avec «  Even Your Love can’t save me », une ballade en douceur contrairement aux autres titres qui sont plus rythmés et énergique, qui nous ramène dans notre chez nous, dans notre monde, comme un retour à la maison après un long voyage.

Cet album est un voyage entre l’Irlande et les Etats-Unis, entre Dublin et Chicago, pour voyager, réfléchir et grandir tout en dansant. Je valide cet album, autant dire que si vous aimez le jazz et les voyages comme moi, vous allez adorer. C’est un album qui lui ressemble, et que je valide, alors je vous conseille d’aller le découvrir.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s