La belle interview avec French Tobacco

frenchtobacco1

Dans le cadre du  WeVibes Festival, auquel je participe fin septembre, j’ai eu la chance de rencontrer French Tobacco. Un jeune artiste que j’avais déjà eu l’occasion de croiser, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de passer un moment avec lui.

Salut French Tobacco, comment vas-tu depuis la sortie de ton album précédent ?

Ecoute, ça va très bien, j’ai fait pas mal de concerts, beaucoup de premières parties grâce à mon tourneur Gérard Drouot Production , les gens sont  vachement sympa, car ils me mettent sur les premières parties de gros artistes, et ça me permet de m’entraîner. Je teste de nouvelles chansons, et un nouveau public. Je teste de nouvelles chansons sur scène, et je progresse petit à petit. On verra bien où cela mène, je fais mon petit bout de chemin. J’ai joué à Bercy en première partie d’Eros Ramazzotti , et c’était une super belle expérience. Il n’y avait personne sur scène, j’étais vraiment tout seul sur scène avec ma guitare, et j’étais très content de faire ça.

Où es-tu parti en vacances ?

Je suis parti un peu dans le sud de la France, vers Collioure et puis un peu à Cadaquès en Espagne, et ensuite en Vendée.

Les vacances sont-elles pour toi un moyen de respirer ?

Oui, c’est aussi un moyen de couper parce que, mine de rien, quand on fait de la musique, on pense tout le temps à quelque chose, et on est sans cesse connecté. Ce n’est pas le bureau tous les jours, mais c’est le fait d’aller voir des gens, , des compositeurs,  et d’être toujours en mouvement, ça fait du bien quand ça s’arrête. Et puis, c’est aussi beaucoup de répétitions, ça fait du bien de partir et de se casser, pour aller respirer. C’est aussi beaucoup d’inspiration, d’aller voir ailleurs.

Tu sors un clip ? De quelle chanson s’agit-il ?

J’ai tourné deux clips pour le nouvel EP, ces derniers temps. Il y aura un clip pour « Panama «  et «  The drums », deux nouvelles chansons.

Pourquoi un EP, et pas un second album ?

Parce que j’ai décidé de sortir des EP, mais plus souvent. Un album, ça prend du temps, c’est au minimum 12 titres, j’ai décidé de sortir 4 titres par 4 titres.

Quand  sort cet EP ?

Très bientôt, mais je n’ai pas encore de date.

Parlons du WeVibes Festival, c’est un festival à but écologique. Est-ce que c’est une cause qui te touche ?

Oui, je trouve ça super important, car c’est le gros problème d’aujourd’hui. Donc mêler l’écologie à la musique, c’est une très bonne idée, et ma musique sert à ça, donc si jamais je peux aider, ça me donne un but.

Et que penses-tu du fait que ce soit organisé par des jeunes professionnels ? Je dis «  jeune » car certains viennent tout juste de sortir de l’école.

C’est génial, parce qu’il faut bien commencer quelque part. C’est souvent compliqué de faire le premier pas, parce que les gens n’ont pas forcément confiance. Les gens qui se bougent, il n ‘ y a rien de plus motivant. Dans la musique, l’expérience montre que les gens te prendront toujours pour un fou au début, et puis à force de persévérance, ils finiront par t’admirer, et te faire confiance. Il ne faut pas abandonner, ne jamais baisser les bras, et toujours avancer, c’est facile à dire, mais c’est très difficile à faire. Un gars qui créer une start-up, ou qui veut percer dans  la musique, les gens diront toujours «  oui, mais pourquoi toi » alors que justement «  Pourquoi pas toi . ».

C’est bien vrai

C’est comme quelqu’un qui veut sauter dans le vide, pour se lancer et qu’on le retient en disant «  Ne saute pas, tu vas tomber » mais si jamais il vole, ça peut être cool aussi. C’est soit à moitié vide, ou à moitié plein, et j’essaye toujours de voir le verre à moitié plein. Et puis, je trouve qu’en France, les mentalités changent avec les nouvelles générations, comme pour ceux qui ont créé le Wevibes Festival. En France, on dit prendre un risque, alors qu’en Amérique, on dit « Take A Chance », il faut voir le risque comme une chance. En France, je pense que les mentalités sont en train de changer, certains commencent à se dire : «  Tiens, je suis jeune, j’ai envie de faire ça maintenant »

Eh bien, merci pour ton interview et on se voit le 24 septembre au Wevibes Festival.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s