Fabulous Sheep au Supersonic à Paris

fabulous-sheep

C’était un vendredi soir, un vendredi d’été, il a fait chaud et beau. pour une soirée estivale, direction le concert de Fabulous Sheep au Supersonic, haut lieu de la vie parisienne.

Quelle joie de retrouver Timothée, Pierrot, Gabriel, Charles et Jack pour un concert de rock encore plus spectaculaire. Déjà vu au Bus Palladium, j’avais très envie de les revoir sur scène, la salle est pleine, c’est justement l’occasion de voir ce qu’ils ont dans le ventre. Sur scène, ils viennent nous présenter une partie de leur nouvel EP, qui sortira début 2017.

Sur chaque titre, le public semble connecté et très réceptif. On commence avec «  Our Generation », où le public est chaud et entraînant. La chaleur monte d’un cran, et on sent la chaleur humaine qui nous donne tout de suite très chaud.

«  Words can’t explain » prend la suite, et je commence à avoir chaud, très chaud, mais nous nous laissons bercer par la musique. Le public est connecté, et apprécie. Cette ambiance, cette chaleur, il n’y a que dans les concerts de rock qu’on trouve cette ambiance, ce côté psyché. Des garçons polis, ce sont aussi de véritables rockers qui cultivent une image trash sur scène.

On enchaîne avec le titre «  The last will for.. », une énergie rock qui ne cesse de monter, mais qui monte très vite en puissance et qui se lâche. «  Hey Lou ! Silent Radio est un nouveau titre, que je prends plaisir à découvrir en live, l’ambiance du rock psyché qu’ils transmettent me faire frissonner, et on est peut-être tenter, à un moment, de se déshabiller pour avoir moins chaud.

« Loose Control » est un titre fait pour lâcher prise, qui provoque chez toi cette petite révolte enfouie au plus profond de toi et qui te permet de t’exprimer. Le public est connecté et se laisse charmer. La salle est comble, et Fabulous Sheep, pour un groupe qui vient de Béziers, réussit à merveille à faire danser les parisiens. Il y a des titres comme celui-là où on commence par danser une valse, mais une valse rapide et entraînante.

Et puis, on se lâche, on danse, j’aime les voix de Timothée et Pierrot, elles sentent le rock, la sueur, le vécu. Gabriel nous offre aussi un merveilleux solo de saxophone, original pour un groupe de rock, et le public parisien apprécie. Des frissons et de l’émotion, c’st ce que je retiens de ce concert.

Le groupe propose «  Kills me Slouly », un titre nouveau qui me prend de cours, et grâce à qui je me laisse totalement aller, public connecté. Un titre qui révèle tout le talent de ce groupe, qui n’a pas fini de nous surprendre. Surprise, frissons, cette soirée est placé sous le signe du rock’n’roll

Pour terminer, le groupe entame «  Zoo », un nouveau titre qui fait ses preuves auprès du public parisien. Un morceau rock, à la voix rocailleuse et enchanteresse qui nous prolonge dans un univers de sueur et de rock’n’roll. J’aime bien la mélodie, et le rythme, particulièrement bien travailler, qui s’accroche avec la voix. D’ailleurs, ce ne sont pas des voix de jeunes, mais bel et bien de rockers, prêts à tout renversé sur leur passage.

Fabulous Sheep réussit avec brio le pari de ressusciter le rock et d’en être les ambassadeurs. Conquis par le public parisien, aucun doute, ils iront loin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s