« Recto Verso » est un billet pour le Paradis

paradis

Le groupe français Paradis a sorti son 1 er album «  Recto Verso », et je vous propose de le découvrir à travers ce rythme qui bouge, cette petite analyse.  La scène électro française va pouvoir compter sur le groupe Paradis pour ses soirées endiablées.J’ai découvert le groupe avec «  garde le pour toi » que j’ai immédiatement adoré, et je les avais vus lors d’une soirée privée au Yoyo en mai dernier. Coup de chance pour la bienséance. Depuis 2013, le groupe travaille sur cet album qui, il faut l’avouer, mérite son attente.

On commence le disque avec «  Instantané », une chanson avec des sons estivaux, des mots en français et donne envie de danser. Tout est instantané, la vie ne se calcule pas. Le groupe nous fait danser, et nous berce avec cette voix en douceur. «  Recto Verso » commence avec un peu de piano, et puis ça se complète avec un rythme et une percussion bien présente. Le texte vient ensuite. Le morceau parle de la vie, des gens, nous avons tous une partie un peu recto verso. L’envers du décor, l’envers de ce que nous montrons. C’est un texte qui me touche beaucoup. J’aime aussi beaucoup le solo de la trompette, ça donne un côté assez soft au morceau. Un peu comme si, en plus de l’électro, ils avaient voulu rajouter du jazz.

«  Quand tu souris » est un titre beaucoup plus centré sur le texte que sur la voix, mais le groupe a cette facilité de te donner des frissons, peu importe le son qu’ils produisent. «  Quand tu souris » est un titre qui, lui, nous donne le sourire. Harmonies parfaite et subtile, justesse dans la mélodie, les rimes et l’exercice de style, Paradis nous emporte au loin.

«  Toi et moi » me fait frissonner, avec sa musique et ses paroles. On se plonge au bord d’un lac, en compagnie du groupe, dans un coin du Paradis. C’est comme si l’un des garçons venait nous chercher pour nous emmener au Paradis ou au Septième Ciel, avec les anges. La musique donne me donne des frissons. «  Mieux que tout » nous entraîne sur une plage avec des cocotiers, et nous invite à danser, mieux que tout, c’est aussi mieux que ce qu’on peut avoir. La musique nous fait frissonner et nous donne l’impression d’être encore en été.

«  Trop de choses à mélanger, à expliquer ». C’est comme ça que commencer le titre, pour nous emmener en voyage. «  Garde-le pour toi » me fait toujours autant d’effets, c’est le premier titre que j’ai entendu du groupe qui m’a donné un premier aperçu du talent que ces jeunes renfermaient. Je ne peux m’empêcher de chanter les paroles, preuve que cette chanson m’a bien fait de l’effet.

«  Miroir » sonne comme une chanson douce, avec des mots doux. Celui qui chante s’adresse à quelqu’un en douceur, en lui chuchotant ses mots doux à l’oreille. Le miroir, ça peut aussi être cette autre personne dans laquelle on se reflète, cette personne toute douce, dans qui on se retrouve. Et puis, après, la musique devient plus présente, plus entraînante, mais on entraîne cette personne en secret. Et pourtant, on ne peut pas y échapper, à ce miroir. Comme si cela était écrit.

Le disque propose une deuxième version de la chanson «  Miroir » mais différente. Autre rythme, autre ambiance, autre histoire. C’est une invitation, pas une fuite.

Un rendez-vous au paradis, avec les anges. La musique est chill, et électro. On a le sentiment d’être toujours en vacance. Paradis fait une reprise de la chanson « paradis ».

Amusant de reprendre une chanson nommée paradis quand on s’appelle Paradis. Un paradis sur les nuages en sucres, ou les cocotiers, avec des anges. A voir comment on se le représente. Rendez-vous au Paradis, donc, avec une âme nettoyée, C’est l’histoire d’un amour avec un ange, rendez-vous au Paradis, pour le jugement dernier. J’aime la musique électronique, mais pas trop, qui nous donne le sentiment d’être en vacance. On est tentés par un ange, cette tentation est tellement forte qu’on la suivrait même en enfer. J’aime ce thème où il est question de la tentation entre le paradis et l’enfer.

«  De semaine en semaine «  est un titre qui mêle avec brio le chant et la musique, dans une harmonie parfaite. La musique me fait penser à des voyages sur des îles. «  De semaine en semaine, cette boucle qui tourne à perdre haleine », mais à chaque nouvelle note, on a envie de danser et de se laisser porter. La mélodie rentre facilement en tête, les paroles aussi. J’aime ce titre, les paroles sont positives et transmettent de bonnes ondes.

«  Contours » est beaucoup plus doux que les premières chansons du disque, mais c’est sans doute une volonté de redescendre vers la douceur. Le contour des yeux, les contours des lèvres, ou tout simplement le contours du corps féminin. La voix qui raisonne nous transporte, et nous libère, libérer des idées noires. La musique nous transporte en douceur. Elle nous transporte au milieu d’un couloir, d’un bouloir sombre et au bout nous attend la lumière des projecteurs.

« Chacun pour soi » clôture un bel album, en rythme et en danse. Mais c’est une chanson qui parle de quelqu’un de sensible, solitaire, qui pense par lui-même. J’aime la beauté de la musique. «  Il ne s’attache qu’aux illusions, on lui dit que la vie est belle t que la vérité put attendre » Ce qui découle de ce texte, c’est une envie de demander pourquoi, de se révolter, mais en douceur. J’aime comment sont assemblés les différents mix et sons. Une belle façon d’être soi-même.

Cet album m’a fait frissonner, toucher, et encore frissonner, c’est un bel album. Autant au niveau des textes que des mélodies, on a le sentiment d’avoir touché le paradis et la beauté, le groupe a plongé dans la sensualité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s