Galliká : La Pita grecque s’installe à Madeleine

Nourriture grecque

J’ai tout juste le temps de poser mes valises de retour du Pyla que je repars très bientôt en Grèce.  Vous devez savoir que les français adorent la Grèce, et la nourriture locale vaut carrément le coup ! D’ailleurs, je tiens à vous parler d’une adresse grecque qui se trouve à Paris et où on mange de la vrai nourriture du pays.

à l’heure où les bloggeuses rêvent de parcourir les U.S.A, de manger et de vivre comme une américaine ( chose que j’ai déjà fait, et d’ailleurs, je suis déjà allé aux U.S.A quand tout ça n’existait pas, il n’y avait même pas encore Facebook ), je vous parle Europe et d’un beau pays comme la Grèce, qui propose une nourriture de qualité.  La lita est un pain grec, encore méconnu à Paris mais qui ne tardera pas à le devenir !  C’est un pain généreusement garni avec des ingrédients frais.  Retenez bien l’adresse :  rue Godot de Mauroy, chez Galliká. Près de La Madeleine

La déventure du restaurant  nous plonge dans les couleurs de la Grèce . On y mange  des tirópita (feuilletés grecques ) et des  kalamaki, qui sont des brochettes au poulet, à l’agneau,… Agrémenté avec un peu de sauce mais aussi des frites fais maison, tout ce que je préfère. 

Pour agrémenter le tout, on prend aussi un Etsa à la pêche, qui est un thé glacé.  La référence de l’épicerie grecque en France, c’est Kalios. Les feuilletés grecques et les olives sont délicieuses. Pour en avoir manger, je sais de quoi je parle.

Galliká signifie La Gaulle en Grec, l’ambiance nous transportera bel et bien sur les îles grecques. Une adresse sympa pour les parisiens amoureux de la Grèce.

Coup de gueule with  » Absolution »

Absolution

Je n’ai pas pour habitude de pousser des coups de gueule mais là, je ressens vraiment le besoin de donner mon avis, et c’est à travers la chanson  » Absolution » de The Pretty Reckless que j’ai décidé de le faire. C’est peut-être bien mon premier vrai coup de gueule alors c’est parti.

Récemment, j’ai appris qu’un de mes amis avait trouvé sa copie en boîte. Ok, il n’y a pas de mal à aller en boîte et notre vie ne se résume pas qu’à ça ( enfin, je ne pense pas). Et je n’ai absolument rien contre ceux qui y vont, j’y vais moi aussi. En vérité, je pense que la vie nous empoisonne et nous emprisonne de plus en plus. Aller en boîte, on y va pour s’amuser, pour profiter de la musique, mais quand on rencontre quelqu’un , c’est légèrement prévu d’avance, non ? L’ambiance, les lumières, la musique, tout est fait pour que les corps se rapprochent et que les gens se croisent. Alors, c’est comme du markéting, en fait ( le markéting, c’est la conception du produit avant de le vendre. Là, c’est presque la même chose. On idéalise une personne avant de la trouver. ). Tout est calculé d’avance.

Il n’y a plus de magie, mais pourquoi ? J’ai fait de merveilleuses rencontres dans les endroits les plus improbables du monde : dans un club de vacance en Espagne, dans un bar à côté de chez moi, et même devant les toilettes avant un concert. Il n’y a pas eu de lendemain à tous les coups, certes, mais au moins la magie se trouvait sur l’instant. Il y avait plus de spontanéité , et plus de naturel. Les boîtes de nuit, c’est superficiel et c’est comme si on réglait ta vie d’avance. Il n’y a pas de magie dans une soirée disco, du moins pas celle dont je parle. C’est réglé comme du papier à musique , on croit que c’est toi qui provoques la rencontre mais pas du tout.  Autant sauter dans le soleil, et criez.

 » Everyone has got to be saved… » Tout le monde a besoin d’être sauvé mais  tout le monde sera crucifié à la fin , en boîte il y a toujours un risque pour tout le monde : soit on se sauve avant, soit on est crucifié à la fin ( sous-entendu il nous arrive quelque chose qui n’était pas prévu). Je connais un peu l’univers de la nuit, et je préfère largement les concerts . Je m’intéresse à ceux qui créent et qui ne cesseront d’inventer encore et toujours. Pas à ceux qui considèrent que tout est déjà acquis, et qu’ils peuvent se reposer.

« Run boy, be a man, with legs too weak to make a stand » . Les gamins sont innocents, l’innocence et le rêve, c’est peut-être bien ce qui empêchera les gens de faire des bêtises.

Tout le monde peut s’amuser et faire de jolis rencontre, peu importe où c’est, mais dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, tout est pré-frabriqué. ( pré, ça veut dire avant, comme pré-histoire si certains ne le savent pas). Le plus romantique, aujourd’hui, c’est de demander sa copine en mariage pendant un concert, sur scène. ça, c’est romantique et c’est presque comme dans les histoires.