L’Histoire de Benefit

Benefit

Vous devez connaitre la marque Benefit, non ? C’est une histoire de famille. L’idée est née a San Francisco en Californie, ou deux soeurs jumelles ont eu l’idée de créer leur propre boutique de maquillage .
Fraichement diplômes toutes les deux de l’université, elles ont l’idée que le maquillage doit être rapide a poser sur le visage. D’ailleurs, c’est assez vrai. Le packaging invite les filles à prendre soin d’elle, de la composition du produit jusqu’à son emballage donc !

Deux soeurs jumelles qui décident de monter leur entreprises, au service des femmes, c’est toujours un projet qui va loin.

Le premier produit de la marque , Rose Teint, est devenu culte a ce jour . Dernièrement, pour les vacances, Benefit a sorti une gamme de parfums pour le voyage, en petit et grand format ! Par contre, une de leur dernier création, le rollerlash est à 25 euros, mais je trouve que ce prix-là ne correspond pas du tout.

Avouons tout de même que les petits formats sont les moins chers . Mais ils sentent vraiment bons et c’est pratique quand on bouge beaucoup niveau voyage !

Publicités

 » Honey » by Marc Jacobs

Marc-Jacobs-Honey-Perfume

Il se trouve que j’ai trouvé le parfum idéal pour cet été , et bien qu’il soit déjà sorti, il n’a pas fait tellement de bruit à sa sortie.  Pourtant, la conception est joli et le parfum est sublime .

Avez-vous déjà entendu parler de  » Honey »? C’est un flacon qui ressemble à une abeille. Parce que qui dit Honey dit miel, et puis qui dit miel dit abeille.  Et les abeilles me font penser à l’été et au printemps, donc c’est tout à fait le style de parfum pour la saison . Cette eau de parfum est tonique, florale et séduisante. Un concentré de bonnes odeurs !

La marque a aussi revisité les rayures, et le rendu est plus jolie, plus unique. Le parfum sent la fleur et les fruits, un tout pour l’été.  Et puis, je dois vous avouer que j’aime bien le fait que mes cheveux blonds respirent cette odeur.

Autour de ce parfum, j’imagine bien un progrès pour rendre les femmes agréables l’été parce que, oui, l’été, c’est aussi la saison où on transpire.  C’est aussi un parfum qui donne de l’énergie et une envie d’avancée.

Ce parfum, je l’adore ! Il mérite d’ailleurs d’être un peu plus connu pour son aspect enchanteur.

Le mythe de la ballerine Repetto

repetto

Qui n’a jamais eu de ballerines Repetto à ses pieds ? J’avoue que j’en possède une paire que j’adore et que je trouve très confortable alors j’ai décidé de vous en parler mais de vous raconter une histoire autour de ces chaussures  . Mais vous savez, aujourd’hui, les ballerines Repetto , peuvent se porter en ville . Mais avant ? Petit rappel historique

Tout à commencer en 1947 , Rose Repetto est née en 1907 à Milan et c’est cette année-là qu’elle a crée des chaussons de danse à destination de son fils, Roland, jeune danseur. Celui-ci revenait avec les pieds meurtri de ses répétitions de danse.  Donc sa mère se charge de lui coudre des chaussons. Une technique innovante, me direz-vous.  C’est quand même plutôt pratique.  C’est à partir de ce moment-là que sa mère ouvre des ateliers pour commencer à coudre de nouvelles paires. La créatrice s’appelant Rose Repetto, elle a ainsi donné son nom à ses créations qui est devenu une référence dans le monde de la danse classique.  L’atelier ouvre ses portes pas loin de l’Opéra Garnier à Paris, là où son fils pratique la danse également, et il deviendra l’un des plus grands danseurs français du XX eme siècle.

Beaucoup de ses collègues vont contribuer à la renommée mondiale de la marque en s’approvisionnant en chausson chez Madame Repetto.  Roland Petit est donc une légende de la danse classique, en plus d’avoir été le fils d’une créatrice maintenant mondialement connu.

Les plus grands danseurs ont portés  les chaussons répété, il y a même eu une publicité qui disait  » La danse, c’est…. Repetto » . D’ailleurs, en 2009, Karl Lagerfeld a travaillé avec Repetto pour créer des chaussures à talons agrémentés d’un tutu au niveau de la cheville , digne d’une danseuse classique. Pour bien rappeler le lien entre le styliste et la danse. Décidément, Karl Lagerfeld travaille avec beaucoup de monde, on le voit évidemment partout, mais c’est sympa !

Mais d’où vient le mythe ? Il est né dans les années 70, au moment où l’actrice Brigitte Bardot s’apprête à tourner dans le film  » Et Dieu créa la femme » , elle demande ainsi à Rose Repetto de lui confectionner des chaussons qu’elle pourra porter, autant pour se balader que pour danser. Le mythe est né, dans le film l’actrice porte des chaussons digne des pantoufles de Cendrillon, la chausson quitte un instant l’univers du ballet classique pour se plonger dans un atmosphère plus urbain. C’est un succès fou pour Repetto, qui continu sur cette lancée.

Aujourd’hui, Repetto est devenue bien plus qu’une simple référence dans la danse classique puisqu’elle confectionne des sacs à mains, bougies, parfums, vêtements, et j’en passe.  C’est devenu une marque de luxe à part entière.

Du sucre dans la douche !

DOP

Je vais vous présenter un article un peu spécial, que je n’ai encore jamais fait mais il y a une première fois à tout ! J’ai eu un vrai coup de coeur pour les nouvelles senteurs de la marque Dope, je possède celui à la madeleine ( que j’utilise en ce moment) . La madeleine, c’est le gâteau que je préfère. Déjà parce que c’est un biscuit très simple et qu’on peut le tremper dans le thé, ça reste tout aussi délicieux. D’ailleurs, le rituel après les révisions, c’est la petite madeleine avec le thé ( Oui, j’adore me faire ce petit rituel depuis que j’ai lu Proust…) . Je possède aussi celui parfum bonbon cola, et ça sent vraiment le bonbon, un souvenir d’enfance , ça me rappelle quand je mangeais ce genre de choses. (Non que je ne peux plus maintenant )

De 1948 à 1957  Dop est la star du radio circus et fait chanter les foules. La foule était censée  désigné le meilleur chanteur et crier :  » Dop, Dop, il a été adopté par Dop ! »  Dans le cas contraire, la foule criait :  » Allez donc vous faire laver la tête. Avec Dop, c’est toujours un plaisir  » à cette époque, partout en France  et à Bruxelles, près de 4 millions de français se lavaient les cheveux avec la marque. Vous l’aurez compris, Dop, au départ, c’est du shampooing !

En 1952, Dop créé le fameux berlingot , conçu à l’origine pour servir d’ échantillons de  shampooing, mais finalement, cela deviendra un produit à part entière, que les français apprécieront beaucoup ! De 1952 à 1958, le petit garçon nommé Rodolphe deviendra l’icône de la marque et réclamera à la télévision :  » Moi, je veux un berlingot ! » En 1993 ( l’année de ma naissance donc) : les formats P’tit Dop séduit les plus jeunes avec leurs formes de poissons qui flottent dans le bain ( L’enfance est une si belle époque)  avec la formule  » qui ne pique pas les yeux et évite les noeuds »

En 1998, Dop lance ses produits en forme de berlingots, avec des parfums venant de chaque région française. La marque offre donc un tour de France, qui possède donc les senteurs des produits de chaque région. En 2011,Dop lance une gamme Douche Nature, en partenariat avec l’ONF pour la protection des forets et des plages. 2012, Dop se lance dans le shampooing pour adulte et propose une gamme pour cheveux à l’huile d’argan. Le produit a d’ailleurs été reconnu meilleure innovation de l’année 2012 ! Coté savon, il y avait la gamme  » Senteur de Province » gorgé d’odeur venant du sud de la France.

En 2013, la marque sort une gamme  » plaisirs aux parfums gourmands et inoubliable de notre enfance » , l’année où est sorti le savon parfum madeleine ! ( c’est très agréable sur la peau et ça rappelle vraiment l’enfance, d’ailleurs peut-être que la marque s’est inspiré de Proust, pour le parfum)  Et enfin, en 2014 , Dop lance une nouvelle collection de douches dans la gamme  » douceurs d’enfance » aux parfums des confiseries des enfants : Pain d’épice, Bonbon Cola,  Guimauve et Pomme d’Amour.

Pour le coup, c’est vraiment bien réussi. On ne se lasse pas de l’odeur, et ça donne envie de retomber en enfance . Indéniables coups de coeurs pour celui à la madeleine et au bonbon cola, que je vous conseille vivement d’essayer !

Les délices de Nina par Nina Ricci

Les Délices de Nina

Nina Ricci, c’est au départ une jeune femme qui s’appelait Marie et qui a donné son pseudo à sa maison de création. Une styliste, ou plutôt comme on dit en anglais « Fashion Designer ».  Les parfums de chez Nina Ricci sont très certainement parmi mes préférés, déjà pour l’odeur qui est propre à la marque mais bien aussi, et surtout, pour toutes les histoires qu’il y a autour de ce parfum.

Pour les différentes éditions du parfum en forme de pomme, dans le film, la jeune fille blonde va chercher le parfum, se laissant guider par un signe.  Je suis vraiment fan de leur films, parfois .  Dans un des films, la mannequin se mets même au chant, chose que j’ai beaucoup apprécié, moi qui suis une passionnée de musique !

Pour la même édition  » Le tentation de Nina  » ( que je possède et dont j’adore l’odeur ) ,  le film a été conçu en partenariat avec la maison  » Ladurée » , le créateur a bien sûr rencontré le pâtissier afin qu’il puisse lui expliquer son projet . Le parfumeur Olivier Creps et le pâtissier Vincent ( disponible sur la chaîne youtube de ladurée) . C’est un film qui s’ouvre sur une petite boîte qui contient le parfum avec la même musique, qui est propre à la marque encore une fois.

La caméra s’ouvre sur une ville, peut-être bien une ville imaginaire, elle fait le tour de la ville, on aperçoit un panneau publicitaire où on voit le petite chaperon rose avec la pomme dans les mains ( le parfum) et puis plus la caméra avance, plus on entre dans l’univers dans la boutique de Ladurée, un univers pour le coup tout en rose  avec des macarons tout aussi beau.  à l’intérieur de la boutique, une montagne dorée représenté par des macarons  et des boîtes roses refermant le parfum. La montagne tourne, les macarons s’envolent et ce sont bien les flacons du parfum qui apparaissent . Et voilà !  La pomme est croqué, pour illustrer que Nina a bien céder à la tentation.  L’idée est de retranscrire la tentation de Nina, dans un macaron, un macaron rose du coup !

La nouvelle édition limitée « Les délices de Nina » a aussi eu son film, mais pour le coup, c’est très original. Tout d’abord, cela commence par  » La vie est un jeux délicieux » et ensuite, la conception du film se fait comme un jeux vidéo qui se déroule à Paris, on reconnait notre Dame, les bateaux mouches sur la scène . On voit des cygnes, ( remarquer le jeu de mots entre les signes et les cygnes)  de loin et puis, ensuite, on a l’aperçu d’un jeu, comme pour un casse-brique, mais avec des pâtisseries. Concernant l’odeur de la fragrance, il me semble que ça doit être sucrée, l’idée est de jouer justement sur la gourmandise. Après la tentation, quoi de mieux que les Délices ?

Pour ma part,  je pense que la vie est une tentation : on doit la croquer à pleine dents, sans pour autant oublier ses règles.  Alors, oui, croquez la vie à pleine dents, ne vous souciez pas de ce que les autres pensent, foncez et vivez la vie à fond ! Parce qu’on ne s’en rends pas toujours compte mais elle mérite carrément d’être vécue !

L’exposition Jeanne Lanvin à Paris

Jeanne Lanvin Si vous êtes en vacance ( ce qui n’est bien sûr pas le cas pour moi) ou même de passage à Paris, vous devez peut-être savoir que les expositions sur la mode fleurissent ( comme le printemps. J’espère que vous comprenez le jeu de mots)) . Après avoir vu l’expo Jean Paul Gaultier au grand palais dimanche dernier, beaucoup de travail m’attend pour les partiels à venir, mais je vous propose aussi d’aller peut-être visiter l’exposition sur Jeanne Lanvin au Palais Galliera, le musée de la mode, situé rue Galliera dans le 16 ème arrondissement de Paris, j’y étais déjà allé pour voir l’exposition sur Dior . Jeanne Lanvin, c’est la rivale de Coco Chanel.  Elle est très novatrice dans la technique de la coupe au niveau des pièces  et en dépouillement des accessoires. Ses créations dépassent largement celle de Chanel   » en renommée et en succès critique » jusqu’en 1925. Au début de son histoire, la maison Lanvin s’était lancé dans la création de vêtement haute-couture, et puis les dirigeants ont bien changés après la mort de la créatrice Jeanne Lanvin ( 1946) . L’Oréal est entré dans l’entreprise à partir de 1990 qui était fortement endetté , tout ça pour 500 millions de francs ( La belle époque… ) . à vrai dire, c’est surtout quand le fabricant de cosmétique l’Oréal a donné un nouveau souffle à la maison au début des années 1900 avec aussi deux autres marques distinctes de la maison Lanvin :  Lanvin classique et Lanvin Studio. La maison étant d’abord passé par la création de vêtements haut-de-gammes puis de prêt-à-porter et maintenant, ils ne font que du parfum. Mais je vous invite à aller voir cette exposition où toutes les créations sont regroupés, Jeanne Lanvin était bien plus qu’une simple styliste, c’était une visionnaire !

Jean Paul Gaultier, le provocateur se déshabille

JPG

Vous en avez sans doute entendu parlé, non ? Jean Paul Gaultier est passé dans les studios de Europe 1  dans Sortez du cadre, il est aussi passé au grand journal avec Antoine de Caunes.  En un mot, c’est un créateur qui a le respect de l’art !

Eh bien, vous connaissez sans doute sa marinière qui inspire ses parfums ? Au masculin et au féminin.  J’aime beaucoup la publicité qui en fait la promo. Mais ce que j’aime aussi, c’est son histoire . JPG, c’est aussi  » l’enfant terrible de la mode » , celui qui a trouvé sa vocation par hasard. C’est en faisant des vêtements à son nounous, Nana, qu’il a trouvé l’a trouvé ( d’ailleurs, l’ours est exposé au grand palais ). Ses créations, c’est comme l’Odyssée de la mode.  On traverse différentes époques, des années 50 à aujourd’hui, que ce soit en Angleterre ou en France .

C’est à Londres qu’il a découvert les différentes facettes de la mode. Il a su transposer cet esprit à Paris, comme un voyage entre Londres et Paris.

En Angleterre, il a découvert le latex, les épingles à nourrice, les bas résille, tout le côté rock de la mode. Et, si vous connaissez mon amour pour le rock et le goût prononcé que j’ai pour la provocation, vous n’êtes pas sans avoir que JPG est un créateur que j’admire  ! Pour la petite référence littéraire, il ressemble beaucoup aux écrivains du mouvement Dada, il y a quelques années, dont le seul but était de choquer et de faire réagir le public ! Eh bien, là, il essaye de faire bouger le monde de la mode en y apportant de la provoc’ mais avec classe.

Le corset est sans aucun doute sa pièce emblématique, qui a aussi servi de modèle au parfum féminin ( et c’est sans aucun doute un vêtement que j’aime beaucoup aussi) . Alors, si un jour, vous désirez en apprendre un peu plus sur lui, RDV au grand Palais pour l’exposition Jean Paul Gaultier

Ladurée se lance dans les cosmétiques

laduree-les-merveilleuses-collection-maquillage Très gourmande, j’aime beaucoup l’univers des macarons de Ladurée.  Quand je suis allé dans leur salons de thé sur les champs Elysées à Paris  avec une amie, j’ai été conquise par l’ambiance chaleureuse et par le goùt  de leur chocolat chaud. On trouve aussi leur chocolaterie pas loin de la place de la Concorde. Mais aujourd’hui, je vais vous parler de leur cosmétique.

Eh oui,  la marque se lance dans le maquillage. Les cosmétiques se cuisinent. J’avais besoin d’un petit article  » actualité sur les nouvelles tendances » en ce moment. Petit rappel historique : L’entreprise a été lancé en 1862 par Louis Ernest Ladurée et n’a cessé d’évoluer depuis sa création. Aujourd’hui, cela fait partie du luxe français.  Si elle fabrique des macarons et des chocolats chauds de base, Ladurée s’est aussi associé à  » Sonny Angel » pour créer depetites figurines de collection. C’est l’art même de vivre à la française, et quoi de mieux pour la marque de d’innover et d’inventer à nouveau ?

Le packaging des cosmétiques me fait un peu penser à Too Faced, dont j’ai beaucoup entendu parlé. Ambiance féérique, la création des produits s’inspire  de l’univers de l’enfance. ( d’après mon impression )  Pour leur gammes de cosmétique  » Les Merveilleuses » , Ladurée vise le même public que pour la clientèle qui fréquente ses salons de thé. ( Et qui achète aussi très certainement ses macarons dans la boutique historique de La Madeleine).

Avant toute chose, le nom est attirant.  » Les merveilleuses » pourraient rendre les femmes belles.  ( Mais la beauté en vaut-elle le prix ? Pas sûr ! Surtout quand on sait qu’une femme peut être merveilleuse dans son coeur)

Et pour la conception, les packagings me font vraiment penser à une ambiance de conte de fée. Mais plus dans le style  » princesse des milles et une nuit ».  On peut trouver la gamme chez Sephora mais comptez au minimum plus de 50 euros pour un pinceau de maquillage, c’est peut-être le point le plus négatif : le prix !

Kate Moss feat Rimmel London

Kate Moss

Cela se voit, ce blog est plus centré sur la musique que sur la mode. Mais l’un n’empêche pas l’autre , et quand quelque chose en matière de mode me plaît, je n’hésite pas à en parler.

Dernièrement, Kate Moss a lancé sa gamme de fard à paupière avec la marque Rimmel London. C’est en 2011 que Kate commence à travailler avec la marque et c’est l’une des top les plus admirées de cette génération pour son look avant-gardiste rock’n’roll. La toute première collection a vu apparaître le Rouge à lèvre by Kate Moss, son emballage est noir avec la signature de la star en rouge .  « Le Rouge et le Noir » de Stendhal, un classique ( Petite référence littéraire)

Même si je ne suis pas une grande admiratrice des mannequins, je suis tout de même à fond dés qu’il s’agit de créer et d’inventer quelque chose. à vrai dire , Kate Moss apporte quelque chose de plus à la marque, dont seule elle a le secret. Actuellement, Rimmel London  compte deux égéries rock’n’roll : Georgia May Jagger ( La fille de Mike Jagger, une rock star mondial. Ben oui, qui ne connait pas les Rolling Stones ? ) et Kate Moss, mannequin depuis toujours.( repéré à l’âge de 14 ans) .

Pour ma part, j’aime le rouge, c’est une de mes couleurs préférées puisque quand c’est bien sombre, à la limite du bordeaux, ça donne un look très rock. ( Et en plus, j’adore l’odeur des rouges à lèvres. En même temps, si quelqu’un nous embrasse, il vaut mieux que le baiser sente bon)

Kate Moss décide de se lancer dans la beauté des yeux pour un regard plus rock, plus en profondeur. Et justement, n’est-ce pas les yeux que l’on remarque en premier chez quelqu’un ? Pour ma part, c’est ça qui me fait craquer: le regard. Tout est dit dans le regard. Quand les mots nous manquent, le regard dit tout.

On peut trouver ces fameux produits un peu partout, dans toutes les teintes. Selon la couleur des yeux, je pense. Et puis, la couleur d’un fard à paupière signifie toujours quelque chose, un message ( le rouge pour l’amour, le jaune pour l’amitié,… un peu comme les roses )

Le retour de John Galliano dans la mode

Mode - John Galliano Il y a bien longtemps que je n’ai pas posté ce type d’article, c’est-à-dire un article où je parle d’un créateur et qui est centré sur l’oeuvre artistique au sein de la Fashion tendance, et je me suis dit que la fin de mes partiels était une bonne période pour faire ça. En 2010, il est devenu un de mes créateurs favoris et il m’a surtout beaucoup marqué avec le  parfum  » Parlez-moi d’amour » et ses créations chez Dior puisqu’il en était le directeur artistique ( Il succédait à Yves Saint Laurent, avant que celui-ci ne créer sa propre maison)

Suite à des propos choquant et antisémite, John Galliano a été viré de chez Dior et est parti en dépression. Mais moi, ce que j’ai bien aimé autour de cette polémique, c’est qu’il disait ce qu’il pensait. Certes, il était peut-êttre sous le coup de l’alcool.  Il a fait un travail remarquable chez Dior et je ne pourrais vraiment dire à quel point j’ai adoré l’odeur de  » Parlez-moi d’amour » . Aujourd’hui, il revient dans le monde de la mode  pour la maison   »  Martin Marigela » , en en prenant la direction artistique , et nombreux sont les magazines de mode à en parler .

Mais Antoine de Caunes  a aussi demandé son avis à Karl Lagerfeld lors d’une émission pour le grand journal, alors que celui-ci faisait  la promotion du film « Chic » avec l’actrice principale. Pour être honnête, je trouve ça plutôt sympa que l’on puisse lui donner une seconde chance.

Parce qu’au fond, tout le monde en mérite une ! Si vous me suivez sur ce blog depuis mes débuts, vous savez que j’aime la mode , que je suis du côté de la liberté d’expression et de la création artistique. Parce que oui, la mode, c’est la création et la liberté, c’est aussi un moyen de rendre les femmes belles ( et les hommes… selon les couturiers).

J’admire beaucoup le travail de Galliano et je suis totalement fan de son image de pirate au début.  Je suis certaine qu’il fera un travail remarquable pour cette nouvelle marque dont il est directeur artistique.  On trouve aussi sa boutique officielle avec ses créations près de la rue Cambon à Paris… Le créateur a fait son retour à Paris et Londres lors des Fashion Week respectives, un nouveau départ donc.En tout cas, je lui souhaite de prendre à nouveau son envol et surtout, surtout… d’apprendre de ses erreures.