Cobain : Montage of Heck , mon avis

Kurt Cobain of Nirvana (Photo by Kevin Mazur/WireImage)

Kurt Cobain of Nirvana

Vous devez sans doute savoir que je suis fan de Nirvana, et je n’ai pas hésité à aller voir au cinéma à Paris le documentaire qui lui a été consacré. Sa fille, Frances bean Cobain, en a été l’exclusive productrice avec l’aide de Brett Morgen, et de Courtney Love pour les archives personnelles sur le couple ( et sur des archives concernant la vie personnelle de Kurt, tout simplement) . Frances Bean Cobain ressemble énormément à son père, d’ailleurs quand certains la voient, ils pensent voir Kurt . Il y a des images crues et trash, c’est une plongée dans la vie de l’artiste, le but étant de démystifier le personnage de Kurt Cobain, et de le rendre plus réel, plus vrai.

à la base, seulement prévu pour une séance unique le 4 mai, sous la pression médiatique des fans, le film a bénéficié d’une semaine supplémentaire, ( du 6 au 12 mai) par les cinémas Gaumont, Pathé et Kinépolis , à Paris et en France. Nirvana, c’est surtout Kris Novoselic, Kurt Cobain et et Dave Grohl, le groupe a appartenu au mouvement grunge de l’époque. Pour rappel, Kurt Cobain ne voulait pas être le porte-parole de toute une génération, tout simplement parce que lors d’un concert à Paris, un fan est venu le voir et lui a dit qu’il consommait de l’héroïne Kurt ne supportait pas cette idée là , il ne supportait pas le fait qu’il inspirait cette idée-là aux jeunes.

Tout au long du film, on le voit grandir, petit puis ado et enfin adulte, avec des interviews de ses parents et de Courtney Love , qui n’hésite pas à dire qu’elle consommait de la drogue comme lui, mais qu’elle, elle a su s’arrêter. Il y a aussi une interview de sa petite amie avant Courtney, qui subvenait à ses besoins, quand Kurt vivait avec elle.  Donc on pourrait dire Kurt Cobain, icône malgré lui avec Nirvana. à l’époque du lycée, Kurt Cobain a énormément souffert du regard des autres et du fait qu’il se sentait rejeté , alors avec des copains, il a voulu fonder le groupe Nirvana, il est autodictate à la guitare et répétait beaucoup avec son groupe . Je comprends mieux pourquoi c’est devenu une icône intemporelle : Parce que c’est la musique, le grunge , qui l’a trouvé alors qu’il le cherchait, et il jouait une musique révolutionnaire pour l’époque.

Suis-je fan de Nirvana ? Oui. Pourquoi ? Parce que le leader,s’opposait à tout forme de régime ( politique, christianisme,…) et à toute forme de dictature, pour lui le grunge/pop-rock, c’était vraiment la liberté. Alors, je comprends mieux maintenant ceux qui disent :  » Je ne veux pas être Courtney Love, je veux être Kurt Cobain » Le film dure environ 2 h 40 , et pendant ces 2 h 40, on se plonge dans les concerts de Nirvana, les répétitions, ce que la presse disait d’eux, les interviews,….

Le magazine de rock américain  » Rolling Stones » a beaucoup contribué pour donner les articles qu’il possédait sur le groupe . C’est un film qui m’a beaucoup plus, et je le recommande à tout fan de rock qui se respecte ! Le film et ses images vous prennent aux tripes,  surtout quand il est question d’héroïne  ( et il en consommait beaucoup, c’est bien précisé dans le documentaire). Mais il reste quelqu’un que j’admire musicalement, parce qu’il a révolutionné le monde de la musique pour l’époque, et qu’encore aujourd’hui, nous écoutons Nirvana.

Publicités