« Dive » Le premier EP de Fuzeta

Paris

J’ai eu la chance de rencontrer le leader quand j’étais à La Rochelle, et l’attaché de presse en a profité pour me donner le leur disque. Alors venez avec moi et je vous embarque pour découvrir l’univers de Fuzeta.

On démarre le CD avec  » Rise »  tout doucement, une ballade romantique s’impose à nous. Et puis, Dorian donne le ton, les choeurs viennent ensuite. On chante ensemble, on danse, il y a une belle atmosphère.  Le rythme est doux et nous transporte au bord de la plage, en Bretagne.

« Sunrise » nous parle de Sunset, et du magnifique coucher de soleil qu’il y a en Bretagne , le rythme est bon, l’atmosphère aussi .Je crois à cette espace de liberté, la musique est belle, il y a de légères notes douces, mais ceci me touche.

« Dive » est l’un des morceaux que je préfère , un chemin sur la route pour trouver qui nous sommes.  Un frisson me parcourt et le vent de la Bretagne me caresse le visage…. Oui, on s’y croirait presque ! C’est le sentiment que j’en retire.

« Plage » est une métaphore sur la mère de famille. Comme Dorian me l’avait expliqué, la mer , elle monte elle descend, elle est en perpétuel changement, comme la mère de famille. Les voix sont en choeur, c’est du partage et de la vie. Un bon groupe, avec une belle harmonie. à découvrir !

 » Ferns » est un titre joyeux, avec un rythme entraînant et des paroles envoûtantes.  ça chante, on a envie de frapper les mains pour marquer le pas, le morceau invite les gens à danser.  Une bonne façon de terminer ce joli voyage.

L’interview estivale avec Fuzeta

Fuzeta

Avoir la chance d’aller aux Francofolies, c’est aussi l’occasion de faire de belles rencontres, et j’ai eu l’opportunité de retrouver Dorian, dans un cadre paradisiaque, le vieux port de la Rochelle, sous le ciel bleu.

1/Salut Dorian, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ? Et présenter ton groupe 

Dorian :  Bonjour, moi c’est Dorian, je suis chanteur et guitariste dans Fuzeta. Fuzeta, c’est un groupe de pop, on est quatre. On est trois frangins , il y a Pierre à la guitare , Charles à la basse, on chante tous les trois ,  et Jeremy, qui est un copain d’enfance, qui joue de la batterie.

2/Qu’est-ce qui vous motive dans la musique ?

Dorian : en fait, avant on faisait de la musique dans divers groupes, on ne jouait pas forcément ensemble, et puis ensuite, on a eu une sorte de remise en question. Tu te remets vachement en question quand un de tes groupes s’arrête, et on a eu envie de faire un groupe en pensant au fond plutôt qu’à la forme. Je suis parti de mon histoire et de ce que j’avais envie de raconter, nous ne sommes pas nés dans le bronze alors forcément, on raconte quelque chose. Je viens d’un endroit au bord de la mer, du côté du Morbihian.

3/Tu aimes faire de la planche à voile ? ça donne une idée de ton personnage 

Oui, j’adore ça. On aime bien la mer, on fait du surf, de la planche à voile et des raquettes de plage pour résumé le truc. L’idée, c’était de mettre ça en musique et la forme est venu après.  C’est ce côté pop, avec des voix un peu comme une chorale qui est venu ensuite.

4/Que peux-tu me dire sur la chanson  » Dive » ? 

Dive, c’est un morceau très fort pour nous, une sorte de punch-line. Dans l’ordre des choses, nos parents mourront avant nus et la seule famille qui nous reste , c’est nos frères/soeurs, et nos amis. C’est ce qui nous lit un peu dans Fuzeta, c’est pourquoi on monte sur scène tous les quatre, même si tu changes le guitariste ou le bassiste, ce ne sera plus le même groupe, c’est ça le concept de Fuzeta : une entité.  Nous sommes quatre musiciens mais finalement, quand on monte sur scène ensemble, on ne fait qu’un.

5/ Qu’essayez-vous de transmettre à travers votre musique ? 

Je pense que la manière la plus honnête de transmettre quelque chose, c’est de parler d’un truc qui te concerne toi. Je ne suis pas un ban boy comme Matt Bellamy, et ce n’est pas ce que nous sommes. Il y a un côté très touchant dans Fuzeta, on aborde des thèmes universelles, comme la fratrie ou la perte d’un proche donc quand tu mets ça en musique et que tu le chantes sur scène, les gens peuvent être touchés.  Notre musique, c’est un voyage, on veut emmener les gens avec nous.  Ils rentrent dedans et ça marche plutôt bien.

6/ Un voyage come une sorte de quête pour trouver son identité ? 

C’est tout à fait ça. On veut faire quelque chose de vrai et d’authentique.

7/ Vous venez de Bretagne…. est-ce que cela vous inspire pour écrire ? 

Eh bien, la Bretagne, c’est chez moi mais je n’ai pas ce côté politique comme les bonnets rouge avec l’idée de la Bretagne libre. Je n’ai pas de message précis à ce niveau-là, mais je trouve que c’est un super bel endroit. j’adore la Bretagne sud, tout le coin vers St Malo par exemple. Après, je pense qu’il y a d’autres endroits qui sont magnifiques en France comme la Catalogne car j’y ai de la famille et j’y vais très souvent. Mais bon, la Bretagne, c’est là où je vis et j’aurais du mal à vivre dans un endroit où il n’y a pas la mer.

8/Qu’abordez-vous comme thèmes dans les chansons  » Plage » et  » Rise » ? 

« Rise », c’est simple. C’est un morceau très pop, peut-être le plus pop que nous avons écrit, il donne envie de danser, on veut transmettre une vision joyeuse. C’est un peu comme celle de notre père qu’il avait quand on était gosse et qu’il était fière de nous. Au début, ce n’était pas forcément la musique mais maintenant qu’on en fait, ils sont toujours derrière nous.  Quoique tu fasse, tes parents te font confiance et c’est ça qui te motive, donc  Rise » ça parle de ça. Et  » Plage » est encore un peu plus personnelle, c’est une métaphore sur la relation qu’avaient nos parents, tu sais il y a eu une période où ma mère voulait partir, et finalement, elle a décidé de rester pour jouer son rôle de mère alors c’est mon père qui est parti, il s’est installé au Portugal et ma mère est resté,  » plage » ça parle de ça, tu vois.  C’est une métaphore, même si la mer descend ou monte, elle est toujours là ( jeux de mots avec la mère : la maman)

9/ C’est très personnel, non ?

Dans Fuzeta, ce n’est que ça. Je préfère monter sur scène avec honnêteté et transmettre quelque chose au public tout en étant sincère, ça ne m’intéresse pas de monter sur scène et de bouger dans tous les sens avec une guitare comme fait Matt Bellamy, par exemple.  Le concept, c’est de faire quelque chose qui te ressemble, ça te demande beaucoup de travail mais au final, c’est ça qui va toucher les gens.  Je ne me le cache pas, il nous reste beaucoup de travail et une colline à monter avant d’arriver dans la vérité du truc.

10/ Est-ce que ça vous a plus  d’avoir jouer aux Francofolies, sur la scène des Francofous ? 

Carrément, c’était dingue. Les Francofolies, c’est quand même un gros truc alors quand tu dis à tes potes que tu y joues, même si ce n’est pas forcément sur la grande scène, ça les impressionne quand même. J’en parlais avec des copains hier à Vannes, et ils me demandaient si j’avais des concerts de prévu, tu leur dis que tu joue lors du festival des Francofolies, ça les impressionne quand même.

11/ C’est déjà sympa d’y jouer 

Oui, et en plus, dans la tête des gens, c’est :  » Oh cool ! ça marche pour toi, alors « . Rien que de d’y être, je suis fière et super content. C’est un beau festival, je suis vraiment content d’y avoir participé.

Eh bien, je suis très contente de pouvoir t’y rencontrer aussi 

Merci

Est-ce que cela te plaît, quelque part, de promouvoir la musique française ? Parce que le festival des Francofolies, c’est ça : c’est promouvoir une création artistique française. 

En fait, je pense que les Francofolies, c’est promouvoir la musique française au niveau de la nationalité. Parce que tu as quand même des groupes comme Phoenix qui ont joués aux Francofolies, et ils chantent en anglais. Mais nous, on a ce dilemme là avec des gens qui nous demandent :  » Mais pourquoi vous ne chantez pas en français ? « , eh bien en fait l’anglais est venu naturellement. Je suis plus que français, russe du côté de mon père et catalan du côté de ma mère, et mes parents ont eu la bonne idée d’aller vivre aux Etats-Unis alors , c’est las-bas que je suis né. Donc j’ai les deux nationalités : française et américaine.

Eh bien, ça veut dire que tu es tolérent alors ! 

Dorian ( rire): ah mais oui ! Mais même si tu n’es pas né aux U.S.A, tu es tolérant. Ce que je veux dire, c’est que je possède même le passeport américain.

Merci en tout cas pour l’interview et ravie de t’avoir enfin rencontré

Mais merci à toi

Fuzeta en live, c’est cool. Ils sont venus défendre leur EP de 6 titres, et il y avait une bonne ambiance , le soleil était là, ça sent l’été et les vacances, c’était bon. Un moment plus que réussi et qui sent l’été, avec le soleil ! merci à Dorian de m’avoir permis de recharger mon I-phne dans sa loge après le show.

Fuzeta, le groupe de pop-folk qui monte en force vers les étoiles

Fuzeta

Il y a de nouveaux artistes qui arrivent sur la scène musical française , et qui méritent qu’on leur fasse une place même si la compétition est rude.  Ce petit groupe qui vient de Bretagne, très prometteur. Ils sortent leur premier EP, qui comporte 6 titres et qui est auto-produit.  Révélé aussi par Ricard Music Live

J’aime bien la folk, comme vous le savez ! Je trouve ça poétique et reposant.  Et puis la folk a toujours un univers atypique et unique.  Fuzeta devrait vous plaire . Le nom du groupe Fuzeta vient d’un petit village portugais, situé sur la côte.  Il y a cette envie de partir sur la route quand on écoute, la voix nous accompagnant sur la route.  Le clip de « Plage » est en couleur, les lieux peuvent être tiré d’un roman  » à l’américaine ». La scène se passe dans un diner, qu’on trouve généralement en Amérique ( Mais on en trouve aussi en France, et à Paris aussi)

Jusque là, les titres s’intitulent : Dive, Plage , Sunset ou Rise, des morceaux qui évoquent le voyage donc.   l’ambiance des morceaux , ils ont dévoilés le clip de Plage et celui de Rise. Les mélodies sont vraiment sympa à écouter.  Et l’univers ressemble à une Odyssée au pays du soleil. Il y a comme des influences colorés et sucrés.

Le groupe a été découvert par le Tremplin les inrock ( comme Tomy Lobo) mais à mon avis, ils auront beaucoup plus loin.  Parce qu’on a vraiment besoin de douceur dans un mode de brut.  La mélodie de Rise rentre facilement en tête, elle nous fait voyager et nous emmène avec elle.  La voix est très mélodieuse aussi.  Ils seront de passage au Festival  » Les Francofolies  » à La Rochelle et aussi au festival Fnac Live à Paris . Et en tournée française durant tout l’été, donc n’hésitez pas à aller les voir !

En un mot, je vous conseille de découvrir car cela vaut vraiment le coup