Breaking News : Kursed sélectionné pour les Bars en Trans

Kursed

Parce que l’hiver aussi, il y a des festivals. L’hiver et l’automne. Après le MamaEvent à Paris en octobre, début décembre, il y aura « Les bars en trans » à Rennes.

Vous devez aussi connaître mon amour inconditionnel pour le rock du groupe Kursed, n’est-ce pas ? Aucun doute que Ari et Hugo parviendront à mener la bar au large et à hisser le groupe au plus haut. Ils sont sur la bonne voie et je suis certaine qu’ils ont une bonne étoile. Trêve de Blabla. Kursed intègre  le Roster de  Yapuca / 3 p’titTour et qu’ils font partie de la sélection des bars en transe.

Donc, ce qui veut dire qu’ils se produiront à Rennes le 4 décembre au Mondo Bizarro. Cette année, le festival  » Les bars en Trans » aura sa dose de rock’n’roll.  Kursed aura très certainement sa place parmi les grands.

Publicités

Release Party de Kursed pour Apple avec The Psychotic Monks

Kursed

Faire des concerts m’aura appris une chose à force. La vie file devant nos yeux, et il est important d’en profiter sur l’instant, et de la vivre à fond. Qui dit rentrée dit aussi concert de rentrée, et pour l’occasion, je me suis rendue à la Release Party  de Kursed au bar de l’International à Paris, bondé pour l’occasion.

Après avoir salué tout le monde , y compris les musiciens, je descends dans la salle pour assister au Live de The Psychotic Monks, un groupe de rock parisien ! Ils viennent de défendre leur EP  » Face To » dont le premier titre accrocheur est » Leave It Alone ». Ils sont multi-instrumentistes, et font un rock sauvage et rebelle. Je suis au premier alors quand la batterie  frappe fort, je le ressens. Je sens cette musique monter en moi et ça en devient presque sexuelle.  Le batteur a aussi une voix, il chante d’une voix suave.  On est arrosés par cette ambiance, la chaleur humaine est présente.  Le rock nous possède et c’est méga top !

Un titre préféré ? En fait, non, je les aime tous. On ne voit plus ce genre de groupe très souvent, sauf à Paris. Pendant le concert, j’ai vraiment ressenti l’ambiance d’un concert de rock.  Très rock. Et croyez-moi, cela fait longtemps que je ne l’avais pas ressenti.  » Paranoid »est aussi un très bon morceau rock’n’roll.  Voici les chansons du disque, si jamais ça vous dit d’aller écouter parce que moi, je le recommande :  Leave it Alone , City of Light, Paranoid, Transience, Where The Captain Went.

Une entracte et c’est au tour de Kursed de nous enflammer. Je pense qu’il n’y a pas plus rock’n’roll comme soirée !

Tout d’abord, ils ouvrent le show avec Apple. Ils ont un côté rock’n’roll qui me plaît beaucoup alors je vais continuer à les suivre de très près. La musique nous ambiance déjà et en live, ça le fait ! La voix d’Hugo est chaude, rock’n’roll. On partage cette énergie et je l’a ressens de près.  Le plaisir est là, il nous enveloppe de son parfum enivrant.

On enchaîne ensuite avec un ancien titre  » Sucess », que je connais et que je n’ai pas de peine à chanter pour l’avoir écouter.  On danse, on se lâche, une fille à côté de moi se mets à danser avec moi et je me laisse aller. Une petite blonde complètement déjantée, mais j’aime ça. C’est une artiste et elle a le groupe  » Les Filles du Calvaire » .

Ensuite, c’est « Next Moon » un des titres du disque. Je m’abandonne, et je danse. Ils apportent vraiment un bon moment. Les filles du premier rang dont je fais partie dansent, la voix d’Hugo est suave , rauque, elle a son charme.

Pour le prochain titre, l’artiste lève son verre de vin à l’attention des parisiennes avant d’entamer  » Red Wine » , le vin rouge, notre sang, la musique me prend et je m’abandonne.  C’est ensuite au tour de   » Deep Sleep » et on se laisse aventurer sur ce chemin qui s’avère être dangereux.  On se laisse encore aller, et pour ma part, je suis totalement hypnotisé.  La salle est bondé, suspendu aux lèvres de l’artiste. Les rockers ne dorment jamais et nous, ce soir, on va se droguer au rock’n’roll.

Et puis, ensuite c’est  » Tox » la température monte d’un cran, les corps se rapprochent, avec Emilie, je m’amuse, je m’éclate. C’est vraiment LA soirée rock’n’roll dont j’avais besoin. On prend un temps pour s’éclater sur  »  Like A Prayer » est un titre extrait de l’album  » Miaou », un morceau qui nous ramène des années en arrière, on se laisse bercer par la mélodie et la voix d’Hugo, cette fois, elle me transporte sur une route, dans le désert.

Le prochain titre, c’est  » A Feven » , il fait chaud, je retire littéralement ma veste, avec une envie de se lâcher encore plus.  Le public frappe dans les mains, donne le rythme.   » Movie Star »  est un titre d’un ancien album du groupe, mais c’est toujours aussi bon. On part dans un fard west inconnu mais cinématographique.  » Balloon » nous ramène à la réalité, dans l’univers de Kursed, avec ses guitares en colère. Hugo n’hésite pas à donner un coup de pied pour montrer sa liberté rock’n’roll.

« Excuse Me » est un morceau entraînant, et déchaînant. Les musiciens nous montrent qu’ils sont des rockers nés et qu’ils iront loin, je n’ai pas de doute là-dessus. J’aime aussi le jeu du batteur, qui est remarquable.

« Perfect Mean » est un titre dédié à une fille, ai-je appris sur le moment. Une jolie fille. Mais peu importe, c’est la musique qui prime. C’est elle qui gouverne et nous tient elle allène, le public participe en donnant le rythme. Les deux petites blondes au premier rang, Emilie et moi, on se laisse aller, on part dans un délire totalement rock’n’roll. L’un des meilleures moments de la soirée.

« Alrighty » est le titre où on s’évade avec eux dans un rêve, un putain de rêve unique. On se laisse gagner par ce rythme en dansant et en marquant la musique, public conquis. Parfois l’ambiance est presque sexuelle, et ça se ressent.  Un solo de guitare nous donne un aperçu des talents de chacun et, croyez-moi, ils en ont du talent ! Ils iront loin.

Le meilleur pour la fin , c’est le moment de  » Rock’n’Roll » , mon titre préféré. L’ambiance est encore plus puissante qu’au début. La musique me fait sauter, danser, l’énergie est puissante. Une dernière fois, on se laisse entraîner, Hugo donne un coup et on saute ! C’est bon, c’est juste… sexuellement et musicalement bon.

Cette soirée est une réussite, l’EP de Kursed est vraiment bon, et je parie que ce groupe va marcher en Angleterre, et dans toute la France. Une putain de soirée rock’n’roll, mais c’est ce dont j’avais besoin pour repartir dans de bonnes conditions, et sur de bonnes bases.

« Apple » l’EP de Kursed

Apple Kursed L’été est rock’n’roll, je vous l’avais dit ! Et je vous propose de découvrir en exclusivité ma chronique sur l’EP de Kursed. Les musiciens venus de Montpellier qui ressemblent de loin aux Arctic Monkeys vont nous surprendre. On démarre le disque avec  » Apple » le pomme défendu qui a donné son nom au disque.  La chanson est dédié à la Femme, celle qui s’humanise et se libère de toute emprise masculine. Une femme peut toujours vous surprendre, c’est moi qui vous le dit !  Du coup, on commence assez bien et cela est cool pour la suite ! Ensuite vient le tour de « Deep Sleep » qui est encore plus rock. Cette fois, c’est un chemin qu’on nous invite à prendre un chemin, une danse semé d’embûches, mais il faut s’en sortir et savoir dévié les obstacles. Encore une fois, la chanson me fait penser à une femme, une femme plutôt naïve et qui se laisse aller dans une histoire jusqu’au moment où elle se retourne et montre qu’elle connait les règles du jeu.

« Next Moon » est sans doute le morceau le plus doux de l’album, cependant il a quand même son côté rock et provoquant ! On danse doucement, on entraîne les gens dans la danse et on se laisse aller aux plaisirs de la vie. Vous devez connaître le mythe de la pleine lune, non ? Eh bien, juste avant que la lune ne soit pleine, on doit s’abandonner à tous les plaisirs de la vie.  Peut-être devras-t-on se laisser aller au moment de la prochaine lune.

Et ne pas penser à demain, parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait dans la vie. On termine le chemin avec  » Rock’N’Roll » qui est peut-être le titre le plus puissant de l’album.  Cette fois, on lâche totalement le contrôle et on vit la vie à fond de façon puissante !  C’est sans aucun doute le message du groupe :  » Lâchez-vous et soyez rock’n’roll  » . J’aime le rythme puissant et les hurlements qui me rappellent que la vie est courte, mais qu’il faut savoir profiter de chaque seconde qu’elle nous offre.  à coups sûr, le titre que je préfère.

N’oubliez pas que le 23 septembre, Kursed sera en concert  à Paris pour la Release Party à l’international, en l’honneur de la sortie de cet EP !

Le fruit défendu de Kursed

Kursed

Dans le cadre de l’événement RockInLoft à La Rochelle , j’ai pu assister au live de Kursed et les rencontrer juste après. Ce fut intense, magnifique. Dans le groupe, ils sont 5 et ça lâche un sacré bon live. Et en plus, c’est un groupe anti-sexiste, qui aime mettre la femme au centre d’une histoire.J’ai aussi pu les voir en live, et mon dieu, c’est géant ce qu’ils font .

1/ Hello, vous pourriez vous présenter en quelques mots ? 

Hugo : Je m’appelle Hugo, je fais la guitare et le chant. Au sein du groupe Kursed, qui est un groupe de rock.

Thomas : Je m’appelle Thomas et je suis le bassiste  du groupe.

Ari : Je suis Ari et je joue de la guitare dans le groupe.

Romain : Moi, je joue de la batterie.

2/ Vous avez sorti le clip de la chanson  » Apple » que représente-il ? 

Thomas : Tu veux dit l’histoire du clip ? Qu’est-ce que cela raconte ?

3/ Ouais, les détails quoi

Thomas : Alors, Apple, c’est la pomme que l’on va croquer par défaut, comme le fruit interdit, celui de la connaissance du bien et du mal.  Et je crois qu’on a une partie de soi, qui a besoin de la croquer.

4/ L’histoire de Adam et Eve en gros, non ? 

Thomas : en fait, c’est ça ce dont je suis en train de parler. Cette fameuse pomme

5/C’est cool, t’a de la culture ! 

Thomas : La religion, la Bible et ses histoires m’ont inspirés même si ce n’est pas mon truc , je trouve que c’est une bonne façon de voir les choses. Et du coup, j’ai juste  pris les bonnes images pour coller à l’esprit du clip. On a privilégier l’ambiance plutôt que l’histoire, simplement sur la métaphore, on voit un espèce de pantin qui manipule la femme, et à la fin, elle s’humanise.  Comme dans un cirque qui utilise des femmes, des jolis femmes comme des jouets, et à la fin se fait avoir à son propre jeu, puisqu’elles s’humanisent.

6/ Justement, au sein du clip, on voit des femmes qui sont tirés par les ficelles d’un homme et se libèrent à la fin, quel est le message ? La femme, c’est un être à part entière ? 

Thomas : exactement, elle s’humanise et on a imaginé la suite de ce fameux clip justement

7/Et la suite, c’est quoi ? 

Eh bien, tu verras !

8/ Quels sont vos influences musicales ? 

Il y a du rock anglais comme Artic Monkeys  ou les Beatles. On n’est pas toujours influencé par le rock anglais, on a un côté très blues aussi. Après, oui, c’est sûr que c’est toujours des groupes anglais et américains, pas trop français.  Tout est venu naturellement.

8/Vous a-t-on comparé à du rock anglais ? 

Ari : Oui

Thomas : Quand on écoute un groupe, on va forcément se dire que cela nous fait penser à ça, ou ça, donc la comparaison est obligatoire. Mais oui, on est souvent comparé à du rock anglais.

9/Quel est le message que vous voudriez faire passer à travers votre musique ? 

Thomas : On n’est pas un groupe engagé, on n’a pas de message précis, on veut juste dire  » Sois libre, fais ce que tu veux et comme tu le veux. Si tu veux faire quelque chose, vas-y, et pense de façon positive »

J’ai une devise depuis que je suis toute petite, c’est » fonce et vis ton rêve ! N’écoute pas ce que les autres disent, mène ta vie comme tu le veux et comme tu le sens. C’est ta vie, c’est toi donc fonce » 

Thomas : Exactement ! Eh bien, ça se rapproche de toi parce que c’est exactement le message que l’on veut faire passer. Pour moi, le rock est une musique assez libre, tu dois faire ce que tu veux et penser comme tu veux.  On a pas d’engagement, on est là pour divertir et faire danser les gens, les toucher.

10/Eh bien, votre musique m’a beaucoup touché. 

Thomas : Merci

11/ De  » Sucess » à « Apple »,  il y a une évolution musicale  vers le rock, c’est ce style-là qui vous interpelle ? 

Thomas : En fait, notre EP  » Sucess » était plus pop, au départ, parce qu’on a commencé très jeune, on faisait du grunge et ce qu’on va sortir, c’est comme un petit retour aux sources.  On prend un peu tout ce qu’on a déjà fait et on essaye de trouver notre directive.  Après, dans l’album, il y aura des choses un peu plus posé et blues, bien sûr. Il ne sera pas monotone, il y aura plusieurs choses, pour que chacun y trouve du plaisir.

12/ Des projets dans les prochains mois ? 

Thomas : Notre EP sort le 23 septembre, on fait une date à Paris ce jour-là et l’album sortira en 2016.

Eh bien, peut-être se retrouvera-t-on à Paris . Merci beaucoup les garçons pour cette interview. Un groupe à suivre !

« Apple » par Kursed

Kursed Apple

La canicule parisienne me donne envie d’aller faire un tour du côté de Montpellier. Et je vous propose de découvrir le groupe de rock Kursed , et leur clip récemment sorti Apple.  Comment définir le style ? En quelques mots, je dirais que ce sont des musiciens français qui me font penser à des rockers anglais .  Les musiciens sont donc :  Hugo à la guitare et au chant,  Fbien  à la batterie, Thomas à la basse,  Ari à la guitare et au choeur

Musicalement, c’est puissant, et la vidéo est tourné en noir et blanc.  Comme à l’ancienne, comme le bon vieux rock à l’ancienne.  ça me fait frissonner tout ça. D’ailleurs, ils sont en préparation de leur EP , avec l’aide de Lionnel Buza.  ça parle de fille , de cul et de rock dans ce cli, du moins c’est ce que j’en perçois. Oui, parler de rock, c’est lâcher, il ne faut pas avoir peur d’être soi-même ! à l’écran, on montre des cigarettes et des images qui peuvent nous faire penser à un film.

La chanson  » Apple » est un coup de coeur, il y a de bonnes mélodie et un son excellent. La vidéo est aussi très agréable à regarder  L’homme manipule une femme, tout le long, mais à la fin, elle se détache et elle refuse d’être manipulé.  et à la fin, on voit le groupe dans un bus rouge, qui fait penser à ceux qu’on trouve à Londres.  Un petit clin d’oeil à l’Angleterre ? Surement !

Ils seront en concert à La Rochelle le 12 juillet pour le festival des Francofolies. Et ça va être rock’n’roll, tout ça !