« Staring at the sun » de Mika : Version française

L’un de mes artistes préférés a entendu un de mes voeux les plus chers. La chanson que je préfère sur le nouvel album de Mika, c’est  » Staring at the sun » , mais il a sorti en version française. Et comment vous dire que j’adore cette version ? Mika est un artiste international, qui aime s’adresser au plus grand nombre.

 » Je me fous de devenir fou tant que j’ai le soleil »   » Je suis là devant le soleil, loin de toi… Je le  tiens dans mes mains jusqu’à ton réveil »   » Je me fous de devenir fou à compter les semaines » ces mots sont sublimes, les phrases aussi.   » Cette mélodie, je la chante partout, pour qu’elle te poursuive et qu’elle te rappelle à nous » . Plus on écoute les paroles, plus j’ai l’impression que le morceau parle de vie et d’éternité. Mais c’est peut-être ça le sens caché du morceau.

Mika est une bombe sur scène, mais c’est aussi un homme au grand coeur. Et comme il le dit si bien  » Je chante ce que je suis » . J’ai réussi à aller au concert privé de Mika alors peut-être l’interview la prochaine fois , alors sans doute  un jour qui sait ?

Publicités

Mika nous présente le clip de « Staring At the sun »

Mika

C’est le soleil qui vient éclairer ma journée ! Mika a dévoilé aujourd’hui le clip de la chanson  » Staring at the sun » extrait du dernier album. Si vous me suivez, vous savez que c’est le morceau que je préfère.
Et pour le coup, l’artiste nous offre un clip tout en simplicité . Au début, on le voit allonge dans une barque , sur la mer et face au soleil.

La video me fait légèrement penser a celle qui illustrait la chanson  » Rain » dans un album précédant, sauf que celui-ci était très sombre. Pour celui-la, tout se passe sous le soleil .

L’artiste se jette dans l’eau et semble retrouver sa liberté une fois sur la terre ferme.
Et puis, il marche. Il semble chercher quelque chose. Il descend dans une grotte et tente de l’explorer avant d’aller voir sur l’ile. Quand il trouve le feu, c’est une forme de liberté. A l’époque de la pré-histoire, c’est pareil.
Il nous motive avec sa belle énergie et sa gestuelle. A la vue du clip, j’e ai des frissons !
Au sein de la chanson, Mika semble chercher la liberté. Elle peut se trouver sur une ile ou face au soleil, mais nous devons nous laisser vivre en liberté.
Le clip des vacances, qui nous emmène directement au Paradis. Et d’ailleurs, il y a aussi une version anglaise de la vidéo, mais celle dont je vous parle est ma préférée.

Assez paradoxal, non ? Quand on sait que l’album s’appelle  » No Place in Heaven » .

Citizens accompagne Mika pour la tournée en Europe

Citizens

C’est vraiment la hot new du jour ! Le groupe Citizens, que j’ai découvert en juin dernier, partira sur les routes avec Mika pour assurer la première partie de sa tournée européenne. J’ai bien envie qu’on les accueille aussi en France, parce qu’ils le méritent.

ça tombe bien parce que leur premier album est intitulé « European Soul », que le nom du groupe  » Citizens » qui veut dire Citoyens signifie aussi qu’ils sont citoyens d’Europe.  Mais bientôt citoyens du monde puisqu’ils débarqueront à New York en septembre, mais avant ils feront un passage par Paris pour le show de Mika.

En attendant, on aura le plaisir de les voir en live le 19 septembre, lors du concert parisien de Mika.  Et puis, pour ma part, je trouve que leur univers colle très bien à celui de Mika.

« No place in Heaven » l’album de Mika : La chronique

Mika Pile une semaine après son concert privé, le disque est disponible. Le nouvel album de Mika est une bombe, comme lui sur scène. Alors, vu que j’ai eu le temps de me faire ma petite idée, je vous propose de découvrir ma chronique. Un album où, pendant 14 titres, nous parcourons son univers toucher et coloré. On commence l’album avec  » Talk About You » , qui nous invite déjà à entrer dans la danse. C’est du Mika quoi, donc ça danse !  Cette chanson déchire en live, en plus. C’est le type de chanson que je mets si j’ai envie de danser. Ou de danser avec Mika, directement.

Et c’est ensuite le tour de  » Good Guys », on redescend dans la douceur. Le premier titre est festif, l’autre l’est un peu moins. Il y a des choeurs et de l’harmonie, c’est sympa à écouter.  C’est important aussi de remercier les gens pour ce qu’ils sont.  Un chouette morceau en anglais donc.

 » L’Amour fait ce qu’il veut  » est chanté en français, comme le titre lui-même est écrit dans la langue de Molière.  à bien écouter les paroles, l’amour fait bien ce qu’il veut. Mais c’est un titre rythmé et dansant. Au début, ça ne l’est et puis, on avance dans quelque chose de plus dansant.  Le texte en français nous plonge dans un univers  différent, puisqu’à ma connaissance avant, Mika chantait en anglais. « All She wants » est un titre à la française, mais avec un rythme qui entraîne à la danse au début. Des choristes à l’artiste, il n’y a qu’un pas. Mika nous emmène avec lui dans sa chambre, dans un univers coloré. Parce que oui, c’est ce que les femmes veulent.

« Last Party »  est un douce chanson au piano, du moins pour les premiers couplets. Mais au moment du refrain, il chante avec des choristes. J’aime ça.  La chanson me fait frissonner, et me donne envie de chanter avec lui. La chanson m’évoque un paysage en vacance, un paysage unique. Une dernière danse, juste une dernière danse pour la dernière soirée.

« Les baisers perdus » commence avec une guitare acoustique,  c’est encore une chanson en français. J’adore le timbre de voix de Mika  sur ce titre. La musique est douce, comme une berceuse. Une berceuse romantique. Un titre unique, avec une belle mélodie, qui donne envie de se taire et d’écouter. Rien n’est plus beau que cet album.  » No place in Heaven » est LE titre phare de l’album. Mika déclarait qu’il resterait au purgatoire.

On démarre avec une ballade au piano. L’artiste  est géant au piano  La chanson est un moment joyeux, une ballade au soleil.  Quand on écoute, on chante,  on danse. Mika sait se la jouer sexy sur son piano, pendant ses concerts. Alors, en chanson, c’est lui qui nous donnes envie de le rejoindre au purgatoire. « Staring at the sun »  est, selon moi, l’un des meilleurs titres de cet album. J’ai l’impression qu’on peut la chanter en choeur, pendant les concerts. Que m’évoque-t-elle ?  Le soleil ! Et ses bienfaits. C’est une chanson qui donne la vie, et qui nous emmène sur ce chemin, justement. Une chanson qui donne la vie pour emmener sur le chemin de la vie. Pour se sentir vivante. Pour être tout à fait franche, c’est mon titre préféré. Parce que quand je l’écoute, je me sens vivante.

« Hurts » est plus calme, alors on se pose et on arrête de danser pour écouter.  Et on chante.  C’est ce qu’on peut faire de mieux. Une chanson qui invite les gens à hausser la voix, mais tout en douceur.  Peut-être bien le morceau qui me transmets le plus de frissons. Ces sensations sont uniques.  » I can, I can Stop…  »

La voix unique de l’artiste et celle de ses choristes à l’unisson me donne envie d’aller plus loin dans ma vie et me fait frissonner. « Boom Boom Boom » est une chanson que j’ai déjà entendu. Mais quel plaisir de découvrir  qu’elle est comprise dans l’album. Une chanson pleine d’amour parce que, si vous ne l’aviez pas compris  » Boom Boom Boom » c’est comme ça qu’on baise et qu’on fait l’amour .  » Quand toi et moi, on fait « boom boom boom »

« Good Wife  » on repasse en version anglaise, et on marche. J’imagine bien ce titre en concert, où tout le public fait une ovation. Des moments festins à plus doux, c’est comme ça Mika nous embarque avec lui. Il invite les  » bonnes femmes » à danser avec lui, et il a bien raison .

Il faut profiter de la vie ! Et chanter, chanter tant qu’on est encore en vie. « J’ai pas envie » que j’ai découvert en live la semaine dernière, est une chanson qui donne la pêche.  » Non, je n’ai pas envie de te faire plaisir, si tu m’aimes, viens me le dire en chantant » . C’est une chanson dédié à l’amour, à une fille, un homme peu importe.  Le rythme est rapide mais la voix et cela équilibre la balance. « Oh Girl, You’re the devil » est clairement une chanson que les femmes peuvent représenter le diable en personne.  » And I said :  » Follow me  »

Bizarrement, c’est une chanson que je pourrais écouter au paradis, si je ne vais pas en enfer.  Il y a une ambiance d’amour et de joie qui ressort de ce titre, c’est bon à entendre.

« Ordinary Man » parle de quelqu’un d’ordinaire. Après avoir chanté la gloire de l’amour et de la femme, Mika nous propose une ballade mélancolique, et nous parle d’un homme ordinaire. Peut-être lui, d’ailleurs. De la fête et de la joie, avec ce morceau, on a quelque chose de plus simple, mais c’est bon. Un homme ordinaire  est aussi un homme qui a droit à la vie, à l’amour et à tous ces plaisirs, que la vie offre.

Un album sur la vie et sur la joie de vivre ! Cet album est unique. Et, peut-être, mieux que les précédents.  On sent la maturité de l’artiste et il nous transmet ces frissons, sa voix me touche  Alors, oui, c’est un disque qui ira loin. Et qui se propulsera à l’international, alternant textes en anglais et en français. Dans la version française, il y a des exclus , avec des titres francophones alors que dans la version anglaise, c’est totalement différent.

Showcase privé de Mika en partenariat avec Somusic

Mika Live J’ai eu le privilège d’assister au concert privé de Mika au Comédia à Paris, dont Virgin Radio était la radio partenaire. J’aime Mika depuis des années alors quand on m’a proposé d’aller le voir en live, j’ai sauté sur l’occasion et j’en ai profité pour inviter un de mes lecteurs.  Mika a chanté ses plus gros hits mais aussi quelques nouveaux morceaux de son nouvel album  » No Place to Heaven » .

On entre à 18 h 30, un petit bracelet au poignet pour bien nous identifier, on se place tout en faut pour bien voir la scène, sur les balcons. 2 h d’attente, on passe le titre  » Garde-le pour toi » de Paradis que je reconnais instantanément , mais pas de première partie. La lumière s’éteind et se rallume, on s’impatiente !

Mon coeur commence à faire des hauts et des bas dans ma poitrine. J’admire Mika depuis tellement d’années que c’est un honneur pour moi d’être invité à son concert privé parisien. La lumière s’éteint pour de bon et le rideau, sur la scène, s’ouvre sur Mika , assis sur un piano, entouré de ses musiciens.  Il apparaît en costume et c’est  » Toy Boy » qui ouvre le show, le public est dans l’ambiance.  On chante,  on danse. On s’éclate.

Après, c’est  » Grace Kelly » que le public connait par coeur , et bien sûr, les paroles et la mélodie me reviennent en mémoire . Jeux de lumière sur scène, c’est une claque.  Et puis, l’artiste chante une nouvelle chanson  » Blue eyes » extrait du deuxième album  La fosse danse et est en rythme, c’est un bon moment que nous passons tous ensemble.  Mika joue du piano, et c’est un virtuose, je ressens cette émotion qu’il transmets.  » Talk about you » est le prochain titre, où ça bouge, ça pulse. Le public est en rythme et connaît les paroles.  C’est rock, il envoi de l’amour, on chante. J’aime ce sentiment qu’il envoie et qui le rends encore plus unique à mes yeux.  Mika se pose ensuite au micro pour effectuer une petite prière, adressée à Dieu et c’est « Big Girl » qui enchaîne la suite, un bon moment de partage et j’aime particulièrement cette chanson, parce qu’elle s’adresse à tout le monde, surtout aux femmes qui ont des formes.

La salle se transforme pour  » Underwater », Mika au piano ( un virtuose ! Il me donne des frissons)  alors on chante tous en choeur  » Underwater » et c’est beau à voir. Moment d’amour et de partage. Chant de choeur, peut-être le meilleur moment de la soirée.  Et l’artiste chante son plus gros succès, peut-être, la chanson qui m’a fait l’aimer  » Relax, take it easy » , toute la salle est en ovation, et on est tous en communion, on chante, on hurle. C’est une ambiance de fête, Mika est un vrai showman. Quand il se met jouer au piano, on le complète et d’une ambiance festif, on passe à quelque chose de plus mélodieux.

Solo au piano, c’est beau, c’est unique, c’est Mika quoi ! Et puis, ensuite c’est au tour de  » Origin of love » , un moment d’amour, il chante avec son public, il partage, il donne de l’amour et de l’énergie » « Origin of love ! »  C’est un showman qui n’hésite pas à danser et à jouer avec nous.  De retour au piano, on démarre avec  » Boom Bom Boom « , on connaît les paroles alors on danse. La fosse est en feu et moi, en admiration, il me fait ressentir des putains de sentiments.  Et puis, il enchaîne avec un titre un peu plus ancien  » Billy Brown » que je connais très bien parce qu’en fait, mon père n’arrêtait pas de le passer dans la voiture avant, alors la mélodie me berce et me fait frissonner. Pour le prochain titre, il y a des choristes qui le rejoignent sur scène et il s’allonge sur le piano, dialogue avec le public.

Guitare acoustique accordé,  c’est le moment de  » Good Guys » de nous emmener dans son univers. On chante avec les choristes, Mika donne le ton, sa voix trône. Je suis impressionné par sa puissance vocale, cela dit. Pour la suite, il y a un duo avec des choristes et Mika qui lui dit  » Ce soir, tu vas danser ! » et lui refuse en disant : » Non, je ne vais pas danser » . Puissance vocale impressionnante de la chanteuse et puis, il lance  » Elle me dit », une véritable fête, un duo, mais aussi un bon moment de joie.

Mika a une belle énergie et il nous l’a fait partager.  Il danse sur le piano et enlève sa veste, il porte un pantalon et une chemise blanche transparente. Plus qu’un showman, un sex-symbole sur scène.  Alors on se laisse bercer et on danse.  Ensuite, on retombe dans quelque chose d’un peu plus doux avec  » Last Party » extrait du nouvel album, un moment de choeur et d’amour. Sur le titre  » J’ai pas envie » on se laisse aller, totalement envoûter par la voix de l’artiste Au départ, c’est une chanson douce mais cela se transforme  en vrai fête avec le jeu scénique et la puissance du rythme donné par la batterie.

Puis c’est au tour de se laisser aller au son  » Happy Ending », mon coeur fait encore un bon à l’écoute de son talent. Il est unique, et sa puissance vocale est impressionnante.  Les choeurs sont en rythme, le piano aussi, c’est beau. Il fait le show jusqu’au bout. Le prochain morceau, c’est  » We are Golden », un titre qu’on connait forcément  mais qu’on prend toujours du plaisir. Et en live, c’est vraiment bon ! Ce concert est non seulement un plaisir pour les yeux, mais on se laisse surprendre par le show de Mika, et moi je me laisse transporter par ces émotions qui me traversent. Ce titre donne une ambiance de malade. Il y a un jeu scénique entre le rythme et la lumière C’est de la joie et du partage. C’est au tour de   » Love Today » un titre que Mika dédicace à sa mère.

Alors on participe à ce show unique. Au début, il commence doucement au piano et puis, il bondit et c’est à ce moment-là que les confettis sont lâchers alors on chante et on partage. Il remercie son public et c’est le morceau qui clôture le concert.

Merci du fond du coeur à Somusic, ce spectacle était unique, Mika est un artiste et il est fait pour la scène. Il chante, il danse, il joue avec son corps et avec son public. Bref, c’est un concert à faire ! La chanson que j’ai préféré ? « Underwater » sans hésiter  avec  » Elle me dit » qui a mis le feu dans la salle!  Cette belle énergie positive, je la ressens et c’est magique.  Le fait d’avoir partager ce concert avec Gabriel, un de mes lecteurs et que je connais par ailleurs depuis quelques années déjà ( qui a aussi pris les photos) reste un moment unique, qui plus est !

Mika nous fait passer pour des  » Good Guys ».

Mika

Il revient en force ce mois-ci avec un nouvel album : Mika m’a fait danser durant toute mon adolescence et maintenant que je suis entre les deux, il est toujours là !  Je suis fan des extraits que j’ai pu entendre et je pense que cet album sera un phénomène musical ! Il s’est d’ailleurs installé en Angleterre, pour se faire connaître

Il partira d’ailleurs ensuite sur les routes pour le défendre sur scène. à 30 ans, Mika ne cesse de se réinventer et de nous impressionner !  Mon titre favoris ? Peut-être bien Good Guys !  Le clip est original, et les choeurs donnent une atmosphère familiale au morceau, et puis Mika, qui donne le ton.  Après  » Talk about you » et  » Last Party » ce titre va faire beaucoup parler de lui !  J’ai lu une interview de lui, récemment, où il a dit quelque chose qui m’a marqué.

Son album s’appelle  » No Place to Heaven »  qui signifie qu’il n’y a plus de place au paradis, alors il a déclaré  » ce n’est pas grave, je préfère rester au Purgatoire » . J’aurais aussi le choix entre l’enfer, le paradis ou le purgatoire !

Et d’ailleurs, demain soir, je serais présente avec un de mes lecteurs à son concert privé à Paris, grâce à SoMusic et en partenariat avec Virgin Radio ! La première partie sera le duo parisien Paradis dont je vous ai parlé la semaine dernière, ça va être cool, non ?

Quoi de plus cool pour commencer l’été ?

« Talk About You » by Mika

Mika Après  » Bom Bom Bom » Mika nous présente un nouveau morceau aux allures pop et avec une belle énergie positive.

L’un de ces moraux qui m’a très certainement le plus marqué c’est  » Relax Take it Easy » . Mika est peut-être LE chanteur qui m’a accompagné depuis le collège et qui me plaît encore et toujours. J’aime son originalité et sa voix. Mais je vais m’attaquer sur ce nouveau morceau qui me plaît d’avance. C’est le premier extrait du nouvel album qui sortira au mois de juin  » No place in Heaven » .

Les premières notes ainsi que le premiers paroles me font déjà frissonner. C’est un titre que je pourrais écouter sans hésiter sous le soleil, en vacance ( ce n’est pas tout de suite.. ).  Mika est très présent en ce moment car il est juré dans The Voice et c’est sans aucun doute le coach que je préfère.  On se souvient tous de sa victoire l’an dernier avec Kendji Girak. Du coup, il avait été sacré coach gagnant.

Et puis, le printemps est la saison des amours alors, on parle de celui pour qui on craque, ou tout simplement , d’un ami qui nous manque… La musicalité du morceau colle avec la voix, et ça me rappelle sans doute un peu  » Relax Take it Easy » mais en beaucoup plus fun, plus travaillée aussi, au niveau de la mélodie. C’est comme un retour aux sources pour Mika.  C’est un de mes coups de coeur cette semaine, alors n’hésitez pas à vous intéresser de plus près à cet artiste.